Nofollow, Nolink : le SEO est un monde de barjots

Spammeur VS Blogueur

En quelques jours, j’ai vu certains acteurs majeurs ou mineurs du net virer le Dofollow de leurs commentaires (et plus !). Je veux parler ici du blog AQC et du mastodonte Overblog. J’étais d’ailleurs dans les locaux de ce dernier il y a une dizaine de jours pour la soirée Blog sur Garonne.

Du Nofollow massif en cadeau

Les choses se goupillent bien finalement. Je faisais le point en fin de semaine dernière sur le SPAM et la position de Google sur ce point. Je pense que les faits me donnent raison. Google favorise largement le spam. Pour lutter contre le fléau, Overblog a décidé de passer ses commentaires en Nofollow. A de rares exceptions près, le Dofollow, c’est pratiquement fini chez eux, sauf si :

  • Les commentaires sont modérés avant publication
  • Le webmaster répond aux commentaires

Faut dire que Rudy a balancé qu’ils étaient une bonne boite à spam lors de la soirée Blog sur Garonne. Comme l’a confirmé Overblog, ils étaient déjà en réflexion bien avant ça.

Pour spammer, il va maintenant falloir trouver des blogs actifs et poser une question au blogueur. Ca restreint vachement les choses. Des SEO pleurent ce soir, même si j’espère que ces derniers n’ont pas basé leur référencement uniquement que sur des vieux commentaires d’Overblog.

Lionel nous explique un peu plus ce choix dans un article. Le choix est forcément compréhensible. J’avais d’ailleurs moi-même émis des réserves sur la non-pertinence de Google de prendre en compte les pseudos-liens en commentaire de blogs pour le référencement, toujours dans l’article sur le spam et Google.

Les valeurs du net. Quelles valeurs ?

M’enfin, si l’on revient 5 ans en arrière, lors de la mise en place du Nofollow, Overblog avait un point de vue bien différent. « La balise NOFOLLOW : la censure par le lien ! » . On luttait à l’époque arme à la main, couteau entre les dents face à ce phénomène de Nofollow chez nos voisins d’Overblog.

Nous n’imposerons pas la même censure, ne serait-ce que par respect envers de nombreux blogs de qualité […] je trouve cela assez malsain ! (voir ici)

Les temps ont bien changé. Overblog n’aurait-il plus de nombreux blogs de qualité ? Il faut le croire. Bien entendu, je vanne, mais le retournement de veste est joli. Cependant, 5 ans dans le monde du web, c’est une éternité. La situation a changé et il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

Je te saccage les liens de ton contenu

M’enfin, si l’on revient 4 ou 5 mois en arrière, Overblog avait déjà fait un sale tour sur les liens situés dans le contenu (voir ici et sur wri pour plus d’infos). Honnêtement, ça commence franchement à faire beaucoup, et pour le coup, je pense que le spam n’avait rien à voir là dedans. D’un côté il y a la morale du net, de l’autre la lutte contre le spam (ou pas). Ils ont choisi leur camp, sans compromis. Il est difficile de dire s’ils ont raison ou tort, c’est une question de point de vue.

Il fallait bien sûr être fou pour baser son référencement sur les commentaires Overblog et sur la création de blogs sur une plateforme gratuite, mais là, c’est un autre débat.

Du Dofollow au Nofollow pour finir par du Nolink

Certains vont encore plus loin que ça. Ils passent du Dofollow au Nofollow pour finir par du Nolink. Je veux parler du blog AQC. En gros, plus aucun lien en commentaire. Et ouais, mon jus, je le garde et j’emmerde le monde. C’est un choix.

Mais là, faut pas déconner, c’est complètement contraire à ce pourquoi on tient un blog, ou au moins en partie. Honnêtement, il faut modérer le spam manuel (spam auto 98% détectés par l’anti-spam), mais quand on tient un blog, il me semble qu’il faut l’assumer. Mais là, on ne discute même plus de ça, on ne file même pas du lien en Nofollow. Le jus Google cousin, je l’tiens j’mle garde tonton.

La lutte contre les MFA parait-il. J’accepte, et je comprends. Mais dans ce cas là, ça me fait tout drôle de recevoir des commentaires du blogueur AQC avec comme ancre « Assurance » ou encore « Piscine ».

Commentaires Assurance et Piscine

D’accord, ce ne sont pas des MFA de merde, mais tout de même. User d’une technique qu’on proscrit chez soi sur son « petit » blog, ça me semble véritablement contradictoire, voire malsain.

Sur un vrai MFA, je comprends qu’on pratique la technique du Nolink. Mais sur un blog, il y a quelque chose qui m’échappe, même si je respecte toutes décisions. C’est le gros bordel, et le net, c’est parfois tout pour ma gueule, rien pour les autres. Tout ceci sous (vrai) prétexte des spammeurs.

Le Doflollow, tu l’aimes ou tu le quittes… Et merci Google.

Crédit Photo

101s Commentaires à “Nofollow, Nolink : le SEO est un monde de barjots”

  1. Rémy@business

    Je pense que c’est en train de devenir du gros n’importe quoi.
    Plus ça va, plus on fonctionne à l’envers sur le web, comme ailleurs me direz-vous !

    Le web, ce sont les liens, sans lien pas de web !
    Si l’on veut recevoir, il faut savoir d’abord donner, à méditer.

    Merci pour cet article !

    Répondre
  2. Johan@Assurances

    J’ai tout viré d’un coup, j’ai pas fait le tri, sinon j’aurai gardé quelques bons liens quand même.

    Répondre
  3. Toumés

    Le Dofollow, c’est comme la bourse. Quand tout le monde joue le jeu, tout fonctionne et çà carbure. Dès que certains veulent tirer la couverture à eux, tout se dérègle.

    J’avais dit dans un de tes articles que les liens c’est bien mais que le contenu c’est mieux, et je peux confirmer puisque j’ai vu le nombre de mes visiteurs augmenter de façon exponentielle ces trois dernières semaines.

    Je terminerai donc par réaffirmer que mon blog reste en Dofollow avec les commentaires modérés avant publication, mais que je continuerai à publier régulièrement pour satisfaire les lecteurs.

    Répondre
  4. mat@video drole

    Ca aura peut être le mérite de replacer le référencement dans un cadre plus naturel. Les liens seront des « vrais » liens « coup de coeur » plutôt que du positionnement artificiel.

    Les 2 points de vue se défendent…si je m’efforce à produire du contenu de qualité qui plaira en espérant que cela fera parler de mes site c’est également vrai que je pratique le seo de façon plus « google » d’autre part également.

    Répondre
  5. Sylvain@référencement première position

    Tiens, ça me fait penser que je dois aller virer les liens assurance.info sur mon blog 🙂 Qu’en penses tu Johan ? Sinon, ce ne serait pas très juste.

    Allez, Google à dit, jetez-vous à l’eau !

    Pour info, ça fait deux ans que je balance du dofollow sur mes commentaires, je ne m’en porte pas plus mal. Je vous tiendrais informé si un jour mon blog part à la trappe…

    Répondre
  6. Toumés

    @ Rémy : tu as à entièrement raison quand tu dis « sans lien pas de web ! », mais je dirais que tu ne poses que 50% du problème.

    Le problème ce sont les 50% restants. Beaucoup oublient que « sans contenu, pas de web ! ».

    Je ne voudrais donner de leçon à personne, mais je suis moi-même internaute et je suis fidèle à « mon KEEG chéri » car c’est un site où il y a du contenu de qualité et c’est grâce à nos visites qu’il a une si belle fréquentation.

    Je pense que beaucoup devraient s’en inspirer.

    Keeg, j’en profite pour te (re)dire Merci pour ton site.

    Bye.

    Répondre
  7. Rémy@business

    @toumes, ça coule de source, bien entendu.
    Mais le jour où tu ne pourras faire de liens nulle part ou presque, ton contenu se sentira bien seul dans le web plus gigantesque chaque jour…

    Répondre
  8. Marie@Pink Seo

    Franchement les mecs, vous n’assurez pas! Déjà le nofollow est une honte mais alors le nolink, c’est de l’abus total! On fait toujours de belles découvertes parmi les commentateurs d’un billet, là ça n’est plus possible avec le nolink..
    Personnellement mon blog ne s’est jamais aussi bien porté que depuis que je l’ai passé en dofollow. Si le webmaster n’est pas capable de nettoyer ses commentaires avec tous les plugins qui existent actuellement, il peut carrément fermer son blog!
    Tout comme Sylvain je vais virer les liens de notre « ami » Johan de mon blog, enfin s’il en a laissé, un juste retour de bâton finalement…

    Répondre
  9. Toumés

    Le nolink, c’est la fin du web.

    çà sera comme la télé avec Google en guise de Télé 7 jours et Yahoo en Télé Loisirs et nous, on zappera.
    On sera passé de « télé-phage » à « web-o-vore » uniquement pour satisfaire l’appétit des grands groupes commerciaux qui nous mènerons à la baguette à grands coups de Dollars, d’Euros et du Yuans.

    Répondre
  10. Encore un débat qui va faire couler de l’encre !
    Il faut quand même se poser la question suivante : pour quelles raisons les gens commentent-ils ? Est-ce pour réagir à un article ou pour gagner des BL ?
    Autant je pense qu’un lien nofollow est un minimum (pour que l’auteur d’un commentaire puisse se faire connaître), autant je suis moins catégorique en ce qui concerne le dofollow …
    Evidemment on en profite tous mais dans le fond est-ce que ça ne dénature pas les commentaires ?

    Répondre
  11. Toumés

    @ Chris : la réponse coule de source.

    Tu préfères commenter sur un blog en nofollow ou en Dofollow ?

    C’est la raison pour laquelle je suis venu sur KEEG et le contenu fait que je reviens.

    Répondre
  12. Renardudezert

    Quand google invente quelque chose, tout le monde doit s’en servir, na !!! Nofollow j’ai crée, nofollow tu utiliseras.
    Sérieusement, quel intérêt d’avoir inventé une telle balise, quel intérêt de montrer a tout le monde le pagerank dans la petite toolbar google (c’est vrai ça, on s’est jamais posé la question).
    Vive la résistance, le dofollow est une espèce en voie de disparition, protégeons la !!

    Répondre
  13. Matthieu@Blog SEO

    C’est trop injuste!
    Déjà le nofollow je ne comprend pas. Bon à part pour les fainéants qui ne veulent pas perdre de temps à modérer les commentaires :/
    Mais le nolink, c’est une énormité, autant fermer les commentaires pendant qu’on y est non? On pourrait aussi repasser au web d’il y a 10 ans avec des petits sites persos aux couleurs flashy et sans aucune interaction, au moins il n’y aura rien à faire à part écrire ses contenus!

    Répondre
  14. @Toumés : évidemment je préfère commenter sur un blog en dofollow mais ça prouve bien qu’on ne commente pas toujours pour les bonnes raisons … Après je reconnais que c’est un bon moyen d’attirer les gens et de les intéresser à autre chose (le contenu).

    Répondre
  15. Johan@Assurances

    On vois bien les rageux qui virent mes liens et uniquement les miens. Ma démarche c’est de virer TOUS les liens, pas d’en virer un seul. C’est pas contre quelqu’un en particulier, juste que j’ai pas le temps de modérer les liens abusifs pornographiques qui arrivent à passer akismet quand même. Pendant quelques jours j’ai eu des liens porno sur mon site et c’est pas acceptable, devant un tel fait je n’ai pu qu’enlever les liens. L’élément déclencheur qui m’a refait penser à ça c’est la dernière vidéo de Matt où il parlait des liens DoFollow.

    Faites comme vous le sentez. Presse citron a tout passé en NoFollow, il n’aurait pas fait exprès mais il n’a quand même pas remis le DoFollow. NoFollow ou NoLinks c’est pareil mais sans la perte de jus.

    Répondre
  16. Pureshore@Freelance SEO

    Je suis aussi 100% pour le do follow.
    J’avais également été surpris pas la décision de Johan de passer en nofollow sur une simple déclaration de notre cher ami Matt et je découvre via ton billet la décision de passer en no link.

    C’est dommage et comme tu le soulignes c’est clairement contraire à l’essence même des blogs qui est le partage.

    Répondre
  17. Sylvain@Pouet pouet

    @ Chris,

    Yapafoto

    Même quand je suis short en temps, je consulte vite fait mes flux de blogs dofollow, si un article est intéressant et si j’ai un truc à dire, je commente.

    Ensuite, je consulte mes flux de blogs nofollow. Je commente ponctuellement si j’ai vraiment un truc très très important à raconter. Et d’ailleurs, si je n’ai pas le temps, je ne les consulte même pas, je remet cela à plus tard, et plus tard, c’est parfois jamais.

    Vu qu’en général, je suis plutôt bavard, les blogs dofollow ont tout à y gagner car ils pourront se positionner grâce à du contenu additionnel.

    Et plus philosophiquement, je suis contre le fait de devoir gérer les problèmes de spam de Google. J’ai déjà les miens. Je pense que Google doit apprendre à se dépêtrer tout seul de ses soucis. D’ailleurs, je rigole quand je vois ce que dis Matt Cutts (un garçon fort sympathique au demeurant) http://www.youtube.com/watch?v=4SAPUx4Beh8
    En gros, oubliez le nofollow, sauf quand ça m’arrange.

    J’avais déjà abordé le sujet ici : http://blog.axe-net.fr/google-dont-be-evil/

    Bref, le nofollow, je ne l’applique QUE pour faire des liens vers des gens que je n’apprécie pas particulièrement, ou dans le cas ou, délibérément, je ne veux pas transmettre de jus.

    Bien sûr, comme le dit Marie, je modère aussi mes commentaires.

    @ Keeg, ça va un commentaire comme celui-ci ? Il mérite un dofollow ? 🙂

    Répondre
  18. Gwaradenn@référenceur freelance

    Comparer la bourse et le dofollow, il fallait oser!

    Pour ce qui est du retour au nofollow & nolink, je n’ai rien à ajouter, nous sommes tous assez calé sur la chose pour savoir ce que cela engendre au niveau seo et au niveau réputation.

    Répondre
  19. nicodesh@seocktail

    @Johan No Follow ou no links c’est pareil mais sans la perte de jus ?

    Comment tu peux dire ça ? Dans un cas on a un lien, dans l’autre on en a pas du tout. Faut peut-être pas exagéré non plus. Cette phrase fait qu’appuyer le billet de Keeg « Le jus Google cousin, je l’tiens j’mle garde tonton. »

    Puisque la raison officielle est apparemment de pas pouvoir modérer tous les commentaires malgré le nofollow, je serais curieux de voir si le blog serait passé malgré tout en nolinks si jamais Google continuait comme avant c’est à dire s’il n’y avait pas de déperdition de jus avec les liens nofollow 😉

    Répondre
  20. Sylvain@Pouet pouet

    @ Johan

    Tu n’as pas tout à fait tord, c’est pourquoi je vire aussi les liens de commentaires des blogs qui sont eux-même en nofollow (surtout si le commentaire est peu intéressant). Mais sans doute suis-je largué avec mes notions de justice à deux balles.

    Malgré tout, ma modération reste assez cool, nombreux sont ceux qui en profites bien.

    En revanche, globalement, je ne suis pas trop en phase avec le :  » Je spamme chez les autres, mais pas de ça chez moi »

    Maintenant, je n’oblige personne, je comprends parfaitement que tu prennes cette décision sur ton blog. je trouve aussi très clean d’avoir fait un article à ce sujet, certains sont bien moins transparents que toi, ceci t’honore.

    Répondre
  21. Simon@création sites Bergerac

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec « contraire à ce pourquoi on tient un blog » : un blog c’était la pêche aux liens de son auteur, à la base. Du partage du blogueur vers ses lecteurs. Rien à voir avec les commentaires. Le « log » des pages « web » pourrait même se passer de commentaires.

    Répondre
  22. Olivier@Light In Box Montpellier

    No follow ? Nolink ?

    No comment !
    (je sais, elle était facile…)

    Répondre
  23. @Sylvain : Je suis beau joueur, je te laisse l’ancre Pouet Pouet.

    @pagetronic : Non, Dofollow, après 48 heures. 😉

    @Simon : Je te suis dans ton raisonnement et nombreux seront d’accord avec toi, c’est pourquoi j’ai d’ailleurs marqué « en partie ».

    Répondre
  24. LaurentB

    Ce qui est dingue est de pouvoir retracer la déroute. Par exemple, je me rappelle l’histoire de Wikipedia suite au concours de réf où les frenchies n’étaient pas les derniers à spammer wikiprout.
    Pareil pour Opera, je plaide coupable pour le fait que la plateforme de blogging ne soit plus aussi juteuse qu’auparavant.

    C’est clair que le nofollow fait chier et que c’est une saleté de verrue qui ne règle pas correctement le problème.
    Cela dit, il serait malvenu de se voiler la face sur le pourquoi du comment.

    Répondre
  25. A tous les SEO pro-dofollow, les blogs de vos clients vous les passez en dofollow aussi ?

    Répondre
  26. Djolhan@creation site

    Bizarrement, il a tout de même le temps de venir spammer les blogs 😉
    Tout ca, ca me fait penser à l’histoire avec la crémière, le beurre et l’argent du beurre pas vous ?
    Je veux qu’on m’apporte du contenu avec des commentaires (comme le souligne sylvain), tout ca, gratuitement, et sans contre partie. C’est moche !

    Répondre
  27. Maxime@agence internet

    « c’est complètement contraire à ce pourquoi on tient un blog »
    Je suis tout à fait d’accord avec ton affirmation Keeg. Tenir un blog, c’est s’ouvrir au partage, c’est vouloir échanger avec les autres. L’essence même du blog et de ce qu’on nomme le web 2.0 en général, c’est l’intéraction entre les personnes et non plus une communication à sens unique auteur -> lecteur ou annonceur -> consommateur.

    Puis nofollow ou dofollow, le jus est perdu. Donc on devrait avoir à choisir entre du nolink et du dofollow, non ? Le nolink étant absurde, ne valorisant aucunement le commentateur, seul le dofollow me parait censé. Après, je ne lance pas la pierre à tous les blogs nofollow qui existe, s’ils sont sous cette forme, c’est bien souvent parce que le blogueur ignore toutes ces choses obscures.

    Répondre
  28. Maxime@l'agence web Wype

    @Tiger : s’ils ont le temps de s’occuper du blog, eux-même ou via un community manager, pour modérer les éventuels commentaires, oui je propose (et leur explique) le dofollow. Parce que n’empêche, être en dofollow ça rapporte des visiteurs. Des visiteurs intéressés au départ, mais s’ils partagent, retweet ou en bouche à oreille, ça peut payer et amener des visiteurs « naturels ». Après ça dépend aussi du secteur de métier…

    Répondre
  29. Johan@Assurances

    C’est la porte ouverte au spam, les gens ne se régulent pas assez. Si tu veux faire un lien pour remercier un commentateur tu fais un billet et tu parles de lui.

    Répondre
  30. Johan@Assurances

    Sinon la blogoliste, ça sert à ça en fait à l’origine, à faire des liens vers les blogs des gens qui commentent ton blog ou que tu apprécient. Toutefois elle est sur toutes les pages la blogoliste et je ne pense pas que ça soit une super idée, à la limite faire une page qui présente tous les liens intéressants découverts.

    Répondre
  31. Vince@Petit blog SEO

    Disons qu’il y en a qui jouent le jeu et d’autres non…
    Perso, je préfère ceux qui jouent le jeu et avec qui c’est donnant-donnant, les autres j’oublie.
    Pour moi Johan fait juste du mauvais esprit… pour se faire de la pub ?

    Répondre
  32. Sylvain@bureau professionnel

    @ Tiger

    Bien vu ! et bien dit.

    Je ferais un peu la même réponse que Maxime.
    Parce que c’est pas pour dire, mais y’a quand même quelques spammeurs sur les blogs 🙂
    Et comme je le laissais entendre plus haut, à commencer par moi.
    En fait, pour certains clients, j’entame une méthode qui consiste à leur apprendre à commenter (spammer) intelligemment.
    A la suite de quoi, leur blog pourra passer en dofollow. j’ai l’impression que cela rentre mieux en faisant leur apprentissage de cette manière.

    Comme tu le disais dans l’un de tes tweets, à part les blogs SEO, on ne voit pas beaucoup de dofollow en commentaires. D’ailleurs, la plupart des gens ne savent même pas de quoi on parle.

    Répondre
  33. Aurélien

    Hello

    Nofollow, nolink nocomment… à chacun de faire ce qu’il souhaite sur son site. Pourquoi juger ? Chercher à imposer une vision pro dofollow ou autre est certainement aussi idiot que de vouloir toujours tout canaliser, tout prendre sans jamais rien donner.

    Le tweet « Des SEO pleurent ce soir » était de l’humour et apparemment beaucoup en manque… Les backlinks rendent con, j’en suis définitivement con-vaincu.

    Internet est qu’en même un sacré espace de liberté, alors lorsqu’un protecteur membre de ligue « du bon écoulement juteseque » vient me voir pour me dire « han les commentaires sur ton blog sont en nofollow c’est le mal », oui j’ai envie de carrément faire du nolink et que l’on ne viennent plus me casser les oreilles… car l’étape d’après c’est de la 302 :p

    Il y a les biens pensants « faites du dofollow », « faites du dofollow » mais qui sont les premiers à spammer les blogs dofollow, qui n’ont pas de blogroll (cf blogs « influents »), qui ne linkent jamais d’autres blogs de la même thématique, qui conseillent à leurs clients de passer les liens sortants en nofollow, de limiter les liens externes etc etc etc.

    Je ne vise personne mais globalement les doubles discours sont strictement odieux.

    Si chacun commençait par s’occuper de son site et à juger ses propres pratiques avant de pointer du doigt celles des autres, peut être que le niveau des débats s’élèverait.

    ++

    Répondre
  34. Sebastien @ blog japon

    C’est comme dans tous les secteurs économiques : il y a ceux qui jouent le jeu et ceux qui jouent leur jeu.
    Mais qui gagne le plus à la fin ? Le problème c’est qu’on ne le sait qu’à la fin. Sylvain (d’axe-net) dit bien réussir avec du dofollow, c’est donc que c’est possible.
    Je pense que le dofollow « pousse » les gens à commenter, ce qui est toujours bénéfique à long terme. Mais on est toujours dans la supposition.

    Répondre
  35. Sylvain

    @ Sebastien

    En fait, je n’ai pas tout dit, j’utilisais le « baume référencement » bien avant sa sortie officielle 😉

    D’ailleurs, à ce sujet, sur « baume référencement », les commentaires sont en dofollow.
    La seule règle est de mettre un commentaire idiot dans la même teneur que le site.
    Si c’est trop sérieux, je vire.

    @ Aurélien

    Bien dit aussi 🙂

    Répondre
  36. Monsieur

    Franchement pitoyable, cette histoire.
    J’ai pas de site à linker (enfin si mais dans ce contexte, je préfère pas ^^) mais tout celà me désole.
    Je me souviens d’un temps (mon premier site en 98) où on faisait des liens de façon désintéressée, pas parce que c’était rentable.
    L’attitude de gens comme comme aqc ma parait indéfendable (si t’as pas le temps de modérer, ne met pas de commentaires ou alors ferme ton blog).
    D’autant plus qu’il continue chez les autres (faites que je dis, ne faites pas ce que je fais).

    Répondre
  37. patrenet@salon de jardin en teck

    @Aurélien : C’est marrant, quand tu dis « …tout prendre sans jamais rien donner »… c’est exactement ce que fais Johan qui ne se gêne pas pour continuer à spammer malgré sa politique de nolink…
    Moi ca me laisse perplexe…

    Je ne juge pas, personnellement je m’en fou, si le sujet n’avait pas été lancé je n’aurais même pas pensé à en parler.
    Je n’ai pas de blog, car pas assez de temps pour l’alimenter : Je fais donc partie des spammeurs qui ne donnent pas en retour, sauf que je l’assume et que je ne m’amuse pas à provoquer avec la technique du « faites ce que je dis, pas ce que je fais » (bon d’accord j’exagère ^^)…

    Répondre
  38. @Aurélien : Après tout, je ne peux que te donner raison. La question ici n’est pas tant de juger, mais d’apporter un débat et des avis différents pour avoir un panel d’arguments. Comme je le dis dans l’article, Il est difficile de dire qui a raison ou tort, c’est une question de point de vue.

    Sur la question du double discours, j’imagine que c’est assez courant. Business, business… et ça en devient presque logique. Mais comme tu le dis si bien, tu ne vas pas commencer par juger. Tout le monde est libre de faire ce qu’il veut, ou pas.

    Répondre
  39. Antonin @eBusiness

    Pour reprendre ce que je disais dans l’autre billet, si tous les blogs passaient en « no link », ils perdraient assurément une grande force en SEO puisque on ne pourrait plus se linker entre nous (les bloggeurs sont souvent les plus gros lecteurs de blogs également), on se tire un peu une balle dans le pied.

    Apres c’est vrai que je suis aussi d’accord avec Aurelien, chacun fait comme il veut, et j’aime Internet pour cela, mais mon avis perso est que je trouve ca assez deplacé d’interdire chez soi ce que l’on fait chez les autres. D’autant plus que pour moi la justification est assez peu justifiée, le SPAM tout le monde en a, ca prend pas 1h par jour pour le supprimer, en quelques secondes c’est souvent reglé. Et si jamais le SPAM est vraiment insupportable pour soi, on passe ou repasse en nofollow, on evite les « chercheurs de dofollow » tout en permettant a ses lecteurs de faire decouvrir leur blog aux autres (car c’est bien a ca que ca sert a la base, et ca peut souvent rapporter un trafic important / tres qualifie si on est dans la meme sphere)

    Répondre
  40. Pierre@Référencement Gagnant

    N’oublions pas que ce qui fait la qualité et le positionnement d’un blog c’est à la fois :
    1) Son contenu
    2) Ses liens entrants
    3) Son activité (inscrits RSS, commentaires, mises à jour, etc.)

    Quand on décide de passer en NoLinks, nul doute qu’on perd sur tous les tableaux :
    1) Moins d’activité (car moins de commentaires)
    2) Moins de contenu (bin oui, les commentaires c’est du user generated content et c’est également bon pour la longue traîne)
    3) …et, comme on peut le voir ici dans le cas de Johann, c’est également des liens entrants en moins, par mesure de rétorsion ;-D

    Moralité : « Vive le DoFollow (+KeywordLuv & CommentLuv, comme je le fais sur mon blog), et à mort le NoLinks ! »

    Au moins, Johann auras réussi à faire buzzer (cool, un peu d’activité supplémentaire :)!). Mais je me demande si pour stopper l’hémorragie de backlins, il ne devrait pas, au minimum, repasser en NoFollow. 😉

    De plus, je suis d’accord avec les autres commentaires : quand on blogue, on doit au moins être capable de passer un peu de temps chaque jour à modérer les commentaires de son blog… à moins d’en avoir plusieurs milliers chaque jour, évidemment. Mais il me semble que si Presse Citron peut le faire avec son gros blog et son trafic démentiel, tout le monde en est capable, non ?

    Répondre
  41. elannu@El annuaire

    Cette balise nofollow crée par Google est une aberration et un problème pour tout le monde, y compris le moteur lui-même. Au départ il est crée pour éviter le spam, mais c’est tout de suite devenu un moyen de créer plus de contenu sans perdre de PR, les sites qui l’utilisent sont donc montés dans les serps et finalement on captés un très grand nombre de visiteurs. Les visiteurs eux ne font pas la différences entre ces liens et les backlinks en follow, si bien que pour les atteindre quand même il faudrait communiquer aussi un maximum sur ces pages avec lien en nofollow, entraînant tout le monde dans un cercle vicieux puisqu’il faut sans cesse produire des textes sur ces sites, mais comme cela a forcément toujours tendance à faire baisser les véritables sites de contenu, il faut compenser par un plus grand nombre de liens obtenus en follow, à terme il y a spam d’un côté et spam de l’autre, spam x 2. Les pages qui contiennent des liens en nofollow devraient toutes avoir une pénalité, c’est tout.

    Répondre
  42. FOx15@News indispensables

    Maintenant, ils essaieront d’arriver à leurs fins sans tricher 🙂

    Répondre
  43. Baudat@recrutement commercial

    Un blog ca ne veut pas forcément dire « je veux des commentaires ».
    Quand je li un bouquin, j’insulte pas son image parce que je peux pas mettre de lien et un avis sur ce support.
    De plus l’auteur n’en a peut etre rien à carrer de ce que pense les autres.

    Répondre
  44. Pierre@Référencement Gagnant

    @Baudat : Soyons logique, dans ce cas, il supprime tout simplement les commentaires !

    Répondre
  45. Martin Gore@Fan de depeche mode

    Tout cela prouve bien que spammer les commentaires est une technique de référencement fragile et qu’on ne peut pas tout miser là-dessus. J’ai l’impression que ce débat a déjà eu lieu quand wikipedia est passé en nofollow et qu’on l’aura encore dans le futur. Au final, de gros acteurs passent en nofollow (sans que cela ne permette une lutte efficace contre le spam me semble t-il) et le reste de la troupe suit hélas le mouvement, parfois sans comprendre .

    Répondre
  46. Aurélien

    @patrenet et @Baudat : on es sur la même longueur d’onde. OSEF

    Belle polémique en tout cas, bravo keeg 😉

    Répondre
  47. karnabal@ Netlinking

    Bon, pour AQC, no follow, no comment. Son webmaster en explique bien les raisons, mais effectivement, pour moi il a pris une décision avant d’avoir fait un tiers du tour de la question.

    Pour OverBlog je viens de poser la question par mail au responsable du SEO chez OB (pour romancer un peu, on a fait nos armes ensemble en agence et on habite à 5mn l’un de l’autre) afin de savoir ce qui motive un tel changement, car je trouve ça pour le moins curieux.

    Répondre
  48. Mickael B.@Blog

    J’ai pas lu tous les comment (flemme et y en a trop), perso chacun fait ce qu’il veut tant que c’est chez lui 😀

    Pour ce qui est d’OverBlog ils connaissaient déjà l’éxistance de logiciels comme XRumer, donc Rudy n’a pas été la source de leur réfléxion (peut être un déclic qui sait !) 😉

    Répondre
  49. Jimmy@Blog argent

    Problème sans fin.

    Avant on faisait un échange de liens en espérant s’apporter mutuellement du trafic
    Ensuite sont venus les PR, jus, nofollow et dofollow, etc. le culte du dieu backlink.

    Tout ça pour ? Il y avait du spam avant, il y en a toujours maintenant en version spam 2.0 massif et collaboratif.

    L’effet blogs couplés au quasi-monopole de Mister G et ses algos de pertinence. Que se passerait-il si le backlink n’était plus un critère de SEO ?

    Répondre
  50. Jon@nofollow

    Ouais ouais..

    Moi cette histoire de no-follow j’y crois pas. Je pense que Google suit le no-follow. Il adore même.

    Et si j’ouvrais un site où tout le monde pourrait venir spammer en do-follow-machin ça vous intéresserait ?

    Répondre
  51. @Jon : Si il a du jus et qu’il est pas trop spammé, ça va intéresser, forcement, même à petite échelle.

    Répondre
  52. Morgan@Du bon lien nofollow?

    Moi je dis juste chapeau pour avoir rameuté la moitié des seo français jouant avec les blogs 🙂
    Et cela avec sur un blog ou les liens des com’ sont en nofollow, ça ne se déplace pas autant d’habitude avec un tel attribut.

    Répondre
  53. @Morgan : Les commentaires sont en nofollow 48 heures, et passent automatiquement en Dofollow après ce délai, j’ai pas de mérite. 😉

    Et encore, toi tu es sympa et tranquille. Certains s’excitent un truc de malade quand il pense à tord qu’il s’agit de nofollow pur. Et pas que chez moi d’ailleurs (Cédric, si tu passes par là). « Oui, tu fais la morale espèce de connard de mes 2 alors que tes commentaires sont en Nofollow » (bon, j’exagère, j’avoue). Je trouve cela assez triste tout de même.

    PS : Il y a régulièrement du monde ici.

    Répondre
  54. Ah marrant le principe des 48h, c’est un plugin particulier qui te permet ça?

    Sinon je sais que t’as pas mal de monde, je suis ton actu via twitter, ton blog commence a faire du bruit chez les seofan 🙂

    Et faut pas se prendre la tête, en seo t’as pas fini, perso j’ai laché l’affaire pour les prises de bec, derrière un écran ça ne sert à rien 🙂

    Répondre
  55. Faut bien se faire une place et un bagage, c’est bien là l’objectif. Parler de la dernière Gameboy transparente à 8 boutons, ça va bien quelques mois. On peut continuer sur cette lancer si on veut faire des $$$ directs avec son blog, mais sinon… 🙂

    C’est un plug-in qui fait ça pour les 48 heures, il s’appelle tout simplement « DoFollow ». Après, faut configurer les options comme on le souhaite.

    Répondre
  56. karnabal@graphiste paris

    @Jon de nofollow : Oui, Google suit le nofollow, ce n’est pas nouveau, en revanche il affirme ne pas transmettre de jus, et ça c’est quelque chose dont on n’a pu démontrer le contraire.

    Répondre
  57. Stéphane

    Concernant overblog, autant je comprend le ménage dans les commentaires, autant celui dans le contenu est beaucoup moins défendable.

    Répondre
  58. karnabal@graphiste

    Bon, j’ai eu quelques informations par mon pote, et sans pouvoir en dire plus publiquement sur le contexte, je vais me contenter d’ajouter un lien vers l’explication officielle d’OB, qui légitime dans une certaine mesure tout de même ce choix, même s’il n’est pas fait intégralement état des raisons qui sous-tendent ce changement. Mais la démarche est bien expliquée, cela demeure le plus important.

    http://lionel.over-blog.fr/article-attribut-nofollow-dans-les-commentaires-sur-overblog-53994099-comments.html

    Un extrait :

     » * ne sont pas concernés les blogs qui modèrent leur commentaires. En effet si le blogueur doit approuver un commentaire avant qu’il soit rendu public, peu de chance qu’il laisse passer des commentaires faisant l’éloge des Rolex bon marché ou du viagra. Tous les liens des commentaires existants sur un blog perdent l’attribut rel= »nofollow » dès lors que le blog passe en modération des commentaires, option accessible dès l’offre gratuite.
    * ne sont pas concernés les commentaires ayant reçus une réponse. En effet, si le commentaire reçoit une réponse de la part du blogueur, il y a une forme d’acceptation de ce commentaire par le blogueur, puisqu’il engage le dialogue. On peut considérer qu’il y a alors très peu de chances pour que ce commentaire soit du spam. »

    Répondre
  59. @karnabal : Merci pour l’article. Cependant, j’ai déjà linké cet article dans mon billet et évoqué le même extrait que toi 😉

    Par contre, je ne te cache pas qu’il serait vraiment intéressant de connaitre le « contexte » OB.

    Répondre
  60. n0w33d59@Divertissement

    Merci pour cet article très intéressant,
    je n’imaginais pas (je ne suis qu’un noob en même temps) le drama que ce genre d’action pouvait générer ^^

    Répondre
  61. karnabal@soumission annuaires

    @keeg : Arfff! ça ne m’a visiblement pas réussi de faire une centaine de trucs entre deux passages sur le billet. 😀 J’avais zappé ton lien, n’ayant pas pensé qu’il s’agissait, en la personne de Lionel, de quelqu’un d’OverBlog.

    Par rapport au contexte, disons que cela justifie encore un peu plus ce choix, et l’explication donnée par Lionel constitue déjà une piste (+ un indice dans les commentaires du billet de Lionel), mais bon, j’arrête-là, car on pourrait s’imaginer que je cherche à lancer un quizz (en me relisant, j’en vois effectivement quelques bons ingrédients !).

    Je me tairai sur ce sujet pour les raisons suivantes :

    1. Je respecte la façon dont OB communique ; ils ne tiennent pas forcément à utiliser tous les arguments pour justifier leur démarche. C’est déjà bien qu’ils s’expliquent avec des arguments qui tiennent déjà un peu la route. D’autant plus qu’au niveau du choix du nofollow on a généralement affaire à toute une batterie de raisons bidons.

    2. Je ne prendrais pas le risque de me brouiller avec un pote pour avoir divulgué quelque chose qui n’était pas censé l’être. Mais j’imagine qu’on est tous pareils sur ce point : amitié et confiance passent bien avant tout le reste. 😉

    Je préciserai en outre que lorsqu’un senior quitte une agence et qu’il file chez l’annonceur il se retrouve généralement assez isolé, et c’est là que le partage d’information avec les pairs, les anciens collègues, devient nécessaire (moins de veille collective, plus difficile de confronter ses observations…), c’est, je pense, ce qui justifie le fait d’aller au-delà de son devoir de réserve, sans que cela ne porte préjudice à la société pour laquelle il bosse, car la règle est la même pour tous. Je préfère personnellement partager l’info, publiquement, mais malheureusement, dans de très rares cas, ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus indiqué.

    Répondre
  62. YvanDupuy

    Chez moi c’est dofollow, mais les commentaires