Comment réussir son Content Marketing ?

S’il y a bien un point fascinant autant que fatiguant en référencement, c’est ce qu’on appelle aujourd’hui le content marketing. Et comme on parle tous ici parfaitement québécois, on va traduire ce terme touchy par « Marketing de contenu ». Je trouve ce terme drôlement plus adapté à notre France parce qu’il remet les axes de travail dans le bon sens.

Le marketing avant le contenu

Nous aussi à l’agence, comme tout le monde, on travaille cet axe. Comme je l’indiquais dans mon article « Quel rôle pour les SEO en 2015 ? » , il faut fondamentalement prendre ces deux phrases au pied de la lettre :

Tout le monde est tellement à la rue qu’on ne parle que de contenu. Ouais, on va faire du contenu t’as vu. Ouais, ben prends ton temps pour ranker, fais une prière et roule-toi dans la boue, il parait que ça porte chance si tu croises les bras en même temps.

Dès que j’ai posté ça, j’ai reçu plein de mails m’indiquant avoir testé de se rouler dans la boue les bras croisés, mais pourtant sans succès ! Mince alors, ce n’est pas la bonne méthode.

Revenons-en au « Marketing de contenu ». Il faut impérativement prendre ce groupe de mots dans le bon sens si on veut réussir.

Le premier terme est « Marketing » et le deuxième est « contenu ». Une fois qu’on a compris ça, on a tout saisi. Oui, le contenu, on s’en fout au départ. Tu auras beau en faire autant que tu veux, tu oublies la notion de priorité. Travaillons le marketing avant tout. Et comme le dirait ma collègue, le marketing c’est disposer du bon produit au bon moment pour qu’il se vende. Avoir le produit Contenu ne suffit pas, vous l’aurez compris.

Dans un article de Stéphane Torregrosa sur les causes d’échec du Content Marketing, il indique :

Ecrire ou créer n’est pas la part la plus importante du Content Marketing, c’est faire connaître votre contenu qui est le véritable enjeu.

Bon sang mon Stéphane, c’est exactement ça ! Tu aurais même pu écrire ça en rouge, en gras et supprimer tout le reste de ton article sans aucun problème. Tout est là, le sens premier, l’odeur de mon poney. Pour moi, il faut penser diffusion avant contenu. Et là, on a tout compris. Le contenu est un moyen de diffusion, et non l’inverse. Tu as déjà essayé de faire en sorte que la diffusion soit le moyen du contenu ? Ne mens pas, tout le monde fait ça, ou presque. La phrase ne veut pourtant rien dire et c’est bien ça le problème. Concevoir le contenu indépendamment du reste est l’échec presque assuré.

Les étapes simplifiées du Marketing de Contenu

Quel est le but du marketing de contenu ? C’est simple, c’est souvent de générer du lead. Pour mener une vraie stratégie de marketing de contenu, il faut prendre le déroulé des actions concrètes et les inverser. Le déroulé logique, c’est celui-ci :

  1. Publication du contenu
  2. Diffusion du contenu
  3. Etude de l’impact

La réalité d’une stratégie de Content Marketing, c’est qu’il faut faire l’inverse au départ.

etapes content marketing

Définition de votre cible marketing

Il y a une cible qu’on ne va pas oublier, bien entendu, ce sont nos clients potentiels. On y pense, aucun problème. La deuxième cible, ce sont les apporteurs de ranking. Qu’on ne s’y trompe pas, le lien est toujours la clé. Quand on cherche à progresser, à mes yeux et en tant que SEO, il faut aussi penser liens, même indirectement. Sur internet, on est jamais seul face au client. Il existe des dizaines ou centaines de sites internet avec qui on peut collaborer, même totalement indirectement et par passion. C’est le cas par exemple de nombreux blogs, professionnels ou non.

Etude des lieux de présence de votre cible

Une classification en deux groupes s’impose une fois que les cibles sont définies :

  1. Les médias sociaux qui draftent une possible clientèle.
  2. Des sites hors médias sociaux pour créer une popularité SEO

Je ne vais pas énumérer les sites et médias, chaque cas est presque unique. Cette classification en deux catégories est la clé de la réussite. J’en profite pour expliciter la notion de devenir son propre média. C’est aussi l’un des axes de la réussite. Chercher à mettre en place des outils performants pour devenir son propre média est indispensable dans la recherche de la réussite du marketing de contenu.

Choix du contenu

Une fois les lieux de présence établis, on doit travailler le contenu. Qu’attend l’individu de moi sur Facebook pour générer de l’engagement ? Que faire pour capter l’attention des sites, blogs ou presse de ma thématique ? En répondant à cette liste de questions que vous allez vous poser, vous disposerez ainsi d’une belle idée de ce qui peut fonctionner.

Publication du contenu

A partir de là, je crée le contenu et je publie sur les différents supports à ma disposition. L’enjeu ici est de créer un contenu efficace et intéressant. Serais-tu toi-même intéressé par le contenu que tu es en train de publier ? Si la réponse est oui, alors c’est que ton contenu sera en soi efficace.

Diffusion de votre contenu

A partir de l’ensemble de ces éléments, ton contenu peut se répandre « seul » parce que tu as travaillé les lieux de présence de la meilleure des manières. Rappelez-vous de la règle des 50/50. 50% du temps pour créer son contenu, 50% du temps à le diffuser. Dans ces 50% de temps pour le diffuser, j’explique à mes clients que cette diffusion peut-être une diffusion globale. Je communique autour de la thématique, sans pour autant penser à l’article ou au contenu que je viens de publier. Je discute, je vais vers les autres et j’aide.

Avant tout, communiquer doit être quelque chose de passionnant. On doit aimer partager, donner et recevoir.

Quelques conseils en annexe :

Pensez ces actions comme un investissement à moyen terme : le résultat n’est que rarement immédiat.

Définissez et planifiez votre temps de travail : trop de flop parce qu’on ne prend pas le temps d’y travailler.

Lancez-vous dès maintenant : croyez-vous sérieusement qu’on doit tout calibrer avant de se lancer ? Bien sûr que non. De nombreuses réussites démarrent non pas par une véritable stratégie mais l’envie et la passion de communiquer sur son métier. Si tu n’as pas envie, tu n’y arriveras pas.

D’autres conseils ici si besoin est.

Pour en revenir au référencement, as-tu déjà vu un site Internet, ayant mis en place un ensemble d’outils lui permettant d’être réellement son propre média, être mal référencé ? Je suis tombé sur ce cas de figure à quelques reprises ; et pour cause : les bases de la base du SEO n’étaient pas présentes. Dans tous les autres cas, c’est banco. La causalité n’est pas fondamentalement directe mais les intermédiaires qui agissent sont efficaces et permettent le ranking en y associant une logique référencement.

Crédit photo

5s Commentaires à “Comment réussir son Content Marketing ?”

  1. la 1ere des notions est d’avancer sans tout planifier, attaquer et y aller. La réussite commence par là.

    Répondre
  2. Complètement d’accord avec l’article. Du contenu, ok, mais surtout de la diffusion. L’objectif, c’est la visibilité, il faut toujours travaille en ce sens.

    Répondre
  3. Avant tous il faut étudier le domaine car le début est la force de notre futur dans le content marketing.

    Répondre
  4. Bon article Alex !
    Juste une remarque périphérique. Il ne faut pas confondre marketing et communication. La diffusion des contenus c’est de la communication. Le content marketing, c’est bien l’ensemble de la démarche que tu as modélisée dans ton infographie qui consiste d’abord à interroger le marché, ensuite à concevoir une offre (de contenus) et ensuite à le diffuser.

    My 2 cents

    Répondre
  5. Alexandre Santoni

    @Magicyoyo : Merci pour tes précisions et ton compliment, ça me fait plaisir. Cela dit et même si Je ne suis pas (encore ?) un spécialiste des terminologie purement marketing, la définition du marketing est « Ensemble des actions qui ont pour objet de connaître, de prévoir et, éventuellement, de stimuler les besoins des consommateurs à l’égard des biens et des services et d’adapter la production et la commercialisation aux besoins ainsi précisés ». A mes yeux, stimuler un besoin est obligatoire une action de diffusion… et donc marketing. Le marketing opérationnel : « […]optimisation, de la coordination et de la combinaison des leviers (le marketing mix) permettant d’agir sur l’offre, ainsi que de la mise en œuvre d’outils et de techniques choisis pour conquérir des parts de marché », donc diffusion.

    A mes yeux, vu comme ça.

    Répondre

Laisser un Commentaire