Certains frisent le TOP SEO, d’autres le FLOP : Devinez qui ?

Bon, reprise tranquille avec un billet, manière de faire le point sur qui fait quoi en SEO. Mes vacances ont été un peu plus longues que prévu, et pour cause…

Bloguer ou Bosser ?

A mon retour de « vacances », il y avait pas mal de boulot à abattre. C’est souvent le cas quand on revient de vacances, et entre nous, c’est toujours bon signe quand on est en légère surcharge. Puis, bon, semaine de « vacances » assez nase. J’ai pas vraiment bougé, et l’un de mes disques durs s’est honteusement suicidé. Bref, vacances semi-merdiques. A rien foutre, je me serais bien lancé violamment dans les imacros (j’y reviendrai peut-être). Mais non, j’ai passé quelques journées la larmichette à l’oeil sur ma bécane armé d’un tournevis.

Donc, pour moi, semaine entièrement vierge au niveau de Keeg (mais pas de mon Twitter). Je crois que je l’ai déjà dit, mais McCain avait raison. Plus tu écris, moins tu en branles. Et la semaine dernière, c’est dingue tout le travail que j’ai abattu. Les heures à écrire des articles se sont transformées en heure à bosser (sans blague ?).

Quels articles SEO ?

Et pour couronner le tout, pour écrire, il faut avoir des choses à dire. Depuis quelques semaines, j’explore un peu plus fort et je vais bien plus loin. Du coup, on ne peut plus tout raconter. Bah merde alors. Faut aussi être motivé, et ça, c’est encore plus chaud. Pas envie de brasser du vent, de gagner des positions au Top blog Wikio… mais plutôt de bosser et de ramener quelques euros à la maison. Certains, visiblement, me rejoignent aisément.

Attention, je n’ai pas dit que je cautionnais les propos envers l’ami Superbibi, qui fait d’ailleurs partie de mes lectures.

Les SEO sont nuls (mais pas tous)

Bref, et puis entre nous, les SEO sont des incapables. Incultes du référencement, ça vous dit quelque chose ? Bah franchement, on a été catastrophiques. Les incultes, c’est pas ceux qu’on pense. J’ai eu beau checker les positions, pas une fois Mister Stéphane Bortzmeyer est rentré dans le TOP 100. Pitoyable vous dites ? Sans doute, même si on était très loin d’avoir envoyé la sauce. D’ailleurs, certains se lachent en ce moment. Ca doit être la période…

Pendant ce temps, Bastien DiFrance monte en première page sur la requête Secret Story. C’est ça d’avoir de bons amis (et / ou d’autres, je peux me tromper). (Attention, je trouve cette émission d’une débilité sans nom, mais ça, c’est personnel).

Cela dit, j’ai quelques idées d’articles aux petits oignons… Mais bon, en attendant, certains bossent, et c’est le TOP 10 facile. D’autres écrivent, et c’est même pas un TOP 100.

58s Commentaires à “Certains frisent le TOP SEO, d’autres le FLOP : Devinez qui ?”

  1. Tu as raison Twitter est un gouffre ! Ceux qui se plaignent de lire tjs la même chose en seo doivent peut-être penser à revoir leur selection :)

    Donc au final c’est qui le TOP et qui le FLOP j’ai pas compris ? ^^

    Répondre
  2. Sebastien from blog japon

    Je n’ai pas deviné qui (référence au titre de l’article)… Je dois être mauvais !
    Ceux qui écrivent ne bossent pas, mais ceux qui écrivent en août se font remarquer, parce que personne ne semble bosser en août ! Pas grand chose à lire ces derniers temps !
    Vivement les articles « aux petits oignons ».

    Répondre
  3. Carole from tee-shirt

    Lorsque je commençais en SEO j’étais bien contente de voire une profusion d’articles reprenant les bases par-ci et le fondamental par là. Aujourd’hui je sélectionne ce que je lis avec 6 ou 7 blogs ou je sais que je vais apprendre quelque chose de nouveau à tous les coups.

    Répondre
  4. Math from 1&1

    C’est vrai que quand on regarde les classements, on comprend pas toujours pourquoi on monte ou on descend. Le seo c’est pas une science exacte, moins on en sait, plus on comprend :)

    NB: Bastien DiFrance est 2e sur Secret Story maintenant :p

    Répondre
  5. Le Juge from Web CMS

    Aie pas fameuses les vacances… moi au moins j’ai eu le temps de me resourcer avant de m’attaquer a Bortz.

    GG bombing… on est loin d’avoir envoyé la sauce effectivement mais je ne pense pas qu’on etait motivés plus que ca les uns et les autres … maintenant top ou flop? Pour moi je dirais plutot top meme si certaqins résultats sont assez mitigé… http://lemusclereferencement.com/2010/08/13/affaire-bortzmeyer-analyse-des-causes-et-consequences/ pour les autres … je ne sais pas

    Répondre
  6. @Math : Enorme la seconde place, ça gère.

    @autres : Qui et qui ? Bah, ce qui écrivent, et les autres. Parce que quand tu écris, tu ne bosses pas. Le mieux, effectivement, c’est ceux qui écrivent et qui rankent.

    D’ailleurs, hier j’ai ranké #1 sur un requête. Bizarrement, c’est durant mes 20 jours de pose blog. Ah non, rien à voir parce que je n’ai même pas bossé sur cette requête pendant ces 20 jours^^

    Répondre
  7. Le SEO est un domaine qui évolue beaucoup mais peut-être pas assez pour alimenter les dizaines et dizaines de blogs qui parlent de ce sujet ! En plus, comme tu le dis si bien, « on ne peut pas tout raconter », du coup au bout d’un moment ça tourne en rond.

    Répondre
  8. ah le retour de vacance difficile surtout
    avec un HD HS

    ça, ça énerve bien
    pour en revenir au sujet du SEO, pas facile de faire du nouveau sur le SEO, quand il y a des centaines de blog qui « tourne » le truc dans tous les sens

    et certains trucs ne sont pas bons à dire, car ça tue forcément la technique

    pour ce qui concerne Secret story et la position 2 de Bastien
    je viens de regarder le nombre de liens et j’ai été surpris, c’est assez peu en fait
    par contre je n’ai pas regardé le PR et la qualité de tous ses liens

    tu as raison Alex, Secret Story, c’est vraiment débile,
    :)
    mais les ados adorent, pas moyen de décrocher ma fille « 13 ans » de cette sale….té

    :)

    Répondre
  9. Ton article me fait penser à un truc:

    Pendant un moment, j’ai cherché des billets un peu partout sur les échecs de compagne SEO décortiqués (genre Danone qui a fait de mauvais choix de mots clés par exemple), il y en a très peu. On en parle, c’est vrai, mais sans véritable analyse alors que les techniques de base sont constamment sur le devant de la scène et retournées dans tous les sens.

    Les sujets « pré-SEO » sont également peu nombreux, c’est-à-dire tâter le terrain, comment c’est appréhendé pour une grosse campagne, pour une petite, quelle est l’approche pour une petite PME ou une grosse structure, etc.

    Des bancs d’essai d’outils SEO, il y en a aussi très peu (payants et gratuits). Trouver leurs noms c’est super facile, savoir s’ils sont bien, quelle maîtrise ils exigent pour être utilisés, c’est autre chose.

    Je crois donc qu’il y a encore beaucoup de sujets racontables peu exploités et qui intéresseraient pourtant beaucoup de monde (surtout les novices et les curieux). Le problème des blogs SEO, c’est qu’ils sont rédigés par des pros du SEO, des gens dont c’est le métier et leurs préoccupations sont forcément plus complexes que le fait de revenir à la base et c’est pourquoi je n’ai jamais fait de blogs liés à mon emploi car justement, les bases sont assimilées depuis tellement longtemps que j’oublierais d’en évoquer l’essence la plupart du temps.

    Répondre
  10. Skalp ton commentaire me fait penser à quelque chose que j’ai lu aujourd’hui.
    Il s’agit d’un commentaire de Sylvain dans l’un de ses articles « Y a-t-il une communauté SEO en France ? » (http://www.spoonylife.org/controversy/y-a-t-il-une-communaute-seo-en-france).
    Il dit : « On ne gagne pas des clients par le secret des méthodes (en tout cas je n’ai jamais vu le moindre domaine où c’était le cas) mais bien par la maitrise des méthodes ET par des processus autour de ces méthodes qui soient bien fait. »

    Je pense qu’il a raison … et je pense que ça explique assez bien pourquoi on ne trouve pas le genre d’article dont tu parles dans la blogosphère !

    Concernant les bancs d’essai d’outils il y en a, fait une recherche sur « MyPoseo » et tu verras que curieusement beaucoup de blogueurs en ont parlé dernièrement ….

    Répondre
  11. Pas mal pour un article de rentrée! Amusant, mais concernant le fond du sujet c’est une réflexion sur le rôle des experts en tout genre qu’on croise sur le net (ils sont enthousiastes et sympas en général).
    Il y a peu, l’un d’eux me proposait un e books gratuit. J’accepte le truc et après avoir donné mon adresse mail, je suis renvoyé vers une page qui ne fonctionne pas. J’éviterai de donner le nom de cet expert…

    Répondre
  12. @ Skalp –

    je me suis penché legerement sur une partie du sujet mais le billet n’a pas rencontré un franc succes http://lemusclereferencement.com/2010/07/07/dallas-ton-univers-impitoyable/ – C’est plus ou moins du Pré-seo

    Sinon je suis sur une série d’articles social media qui j’espere repondrons a une partie des problemes que tu souleves dans la mesure ou je vais l’illustrer avec des cas assez concret –

    En tout cas merci d’avoir soulever les interrogations ca donne des pistes a suivrfe pour les prochains billets!

    Répondre
  13. Est ce que tu penses qu’il vaut mieux travailelr son référencement que faire des articles intéressants, c’est un peu ce que ca signifie entre les lignes n’est ce pas ?

    Répondre
  14. Plus tu écris, moins tu en branles.

    C’est pas faux. En fait il y a deux façons de voir la chose. Soit tu écris, blog ou tweet, et tu travailles moins… Soit tu écris parce que tu en as marre de bosser :)

    Répondre
  15. Pureshore from Superbibi

    Ecrire peut être utile pour son boulot: perso j’ai appris beaucoup plus avec mon blog que la plupart de mes lecteurs. Le fait de coucher noir sur blanc des mots et des explications sur le SEO, ça oblige parfois à creuser un sujet, à faire des recherches et à expliquer simplement des choses qui soit paraissent évidentes (comme le dit Skalp) soit sont peu claires (ce qui est utile pour mieux s’adresser aux clients par exemple).

    Je ne vois pas le blogging comme une distraction mais comme un véritable plus. Alors certes c’est chronophage, mais après c’est à chacun de gérer son temps comme il l’entend. Par exemple, mon blog est un véritable apporteur d’affaire et le fait d’y consacrer du temps n’a rien à voir avec un top wikio à atteindre.

    Après quant au fait de faire des articles en permanence inédits, c’est pas forcément évident: il faut sans cesse se creuser les méninges et au final, le plus long c’est de trouver l’idée et non pas d’écrire l’article.
    Pour revenir au tweet de référencement_b sur mon post, je n’ai jamais fait d’article dit et redit: si j’ai écris un article sur le contenu de qualité, c’est parcequ’en rédigeant le guide référencement (hop j’en profite ;)), j’ai repris tous les articles que j’avais pu écrire sur le SEO et le contenu était la partie la plus « vide » et en fin de compte j’avais jamais réellement écrit sur le sujet.

    Bref, c’est l’été certes, mais ce n’est pas forcément les vacances pour tout le monde!

    Répondre
  16. @Pureshore : Je suis complètement d’accord avec toi. Le fait d’écrire entraine automatiquement une étude poussée (et un enregistrement cérébral^^). Mais il faut pourvoir concilier les deux. Apprendre sans faire, c’est bien dommage.

    Répondre
  17. héhé, j’aurais pas imaginer que mon twitt aurait fait l’intro de ce billet!
    Ca montre aussi qu’il faut baisser le son du bruit de l’info incessante et fatigante de redondance.

    Répondre
  18. C’est bien secret story non ???!!! lol
    Oui le seo est parfois très … alternatif.

    Répondre
  19. @Anthony : Ouais, j’ai vu ça. Il en aura fallu du temps^^. PlugnGeek m’a prévenu sur Twitter. :)

    Répondre
  20. De toute façon on a pas d’autre choix que de croire au seo, surtout quand on est petit. Sans le seo et ses mystères, qui permettent à un webmaster seul d’être mieux référencé qu’une grosse société parfois, le web serait beaucoup plus fermé
    Thomas de cotes.
    P.S: merci de passer les liens en dofollow au bout de 48h, c’est sympa.

    Répondre
  21. Salut Keeg

    Il vient d’être validé et je proposerai donc un article SEO sympa début septembre, un joli petit test SEO comme je les aime :-) -> il sera sur le blog AxeNet le 5 sept.

    Vous retrouverez donc du SEO pur et dur… sur un sujet très peu discuté ou sémontré

    …teasing

    Répondre
  22. Bruno from canalwin

    Il y a les bases du SEO qu’il vaut mieux connaitre quand on se lance sur internet, après avec le temps j’imagine que chacun commence à engranger ses propres astuces. L’expérience est assurément un critère fondamental.

    Répondre
  23. Personne ne détiens la vérité absolue, et la toile est un lieu de libre expression. Ces confrontations de savoir n’apportent rien, puisque tous les propos sont complémentaires!

    Répondre
  24. C’est sur qu’entre le blog, twitter, facebook et tous les autres outils de « networking », on passe vite ses journées dessus. Pour quelles retombées ?

    Répondre
  25. Comme l’utilisation même du web en général, ces occupations prennent énormément de temps….

    Répondre
  26. C’est vrai, les résultats dépendent bien sur du travail mais aussi de la patience…

    Répondre
  27. Je suis là, mais j’ai pas le temps pour des articles en ce moment. Mais j’espère que ça va vite revenir ! :)

    Répondre
  28. On cherche trop souvent la méthode magique sur les blogs SEO, pourtant on la connait deja la seule vraie méthode, allez au boulot !

    Répondre
  29. je me trompe peu etre mais quand tu ecrit tu fait du contenu, en faisant du contenu tu travail ton referencmeent naturel, donc tu bosse quand meme non?

    Répondre
  30. Salut les mecs ! Et ben moi, je suis arrivé à augmenter mon nombre d’abonnés de +20 sans
    écrire pendant un mois !
    J’hésite à me dire que je suis trop bon, ou qu’on m’a remercié d’être parti en vacances …

    Cela dit, et plus sérieusement si j’y arrive, s’il est vrai que produire du contenu n’est pas très rentable, c’est pourtant extrêmement encourageant à apprendre et progresser dans son domaine, et peut être fournir une meilleure prestation.

    Quand j’ai mis mon blog en place il y a un peu plus d’un an, je me disais qu’il fallait le faire
    parce que c’était un bon moyen de gagner des clients et de faire connaître son activité.

    Aujourd’hui, je n’ai aucune retombée financière par son biais, mais ça m’a permis d’échanger avec d’autres, d’apprendre des choses dans des domaines que je ne connaissais pas, bref, de m’enrichir, et ça, ça me donne envie de continuer même si je ne gagnerais pas d’argent grâce à ça !

    Répondre
  31. En plus de te creuser la cervelle comme le dit Superbibi, un article apporte du sang frais à google et à tes lecteurs, crée de l’échange, du twitt, du retwitt même…
    Il crée aussi de la vraie valeur ajoutée (relative en fonction de ce que tu as pondu quand même). Il te ramène aussi des nouveaux lecteurs…
    Quelle valeur tu donnes à tout ça, qu’est ce tu en tires et plus concrètement qu’est ce que ça te rapporte…vs ce que ça te coûte (temps, neurones, articulations des doigts, manque de productivité au taf…)

    Répondre
  32. PowWowNow

    Bon, c’est assez confus comme blog post.
    J’attends de lire un truc intéressant sur le SEO, et surtout le SEO.
    Je suis a Londres la et je découvre que le SEO ici est assez diffèrent du réf français.

    Répondre
  33. Ici le marché est très compétitif. J’ai travaillé avec des agences françaises qui refusent de bosser sur des mots clés de plus de 2 millions de résultats. Ici, et grâce à l’achat de liens (considéré comme spam en France), les agences acceptent des mots clés très compétitifs, et réussissent à avoir de bons positionnements dessus.
    Quand je dis des mots cles compétitifs, je parle de mots clés comme « television », « games », « holidays », etc.

    Répondre
  34. Je ne sais pas trop quoi en penser. D’un coté, pourquoi pas, on peut accepter une différence culturelle de prise de risque. De l’autre, je pense que ça dépend surtout des agences.

    « les agences acceptent des mots clés très compétitifs, et réussissent à avoir de bons positionnements dessus. »

    Il n’y a pas la place pour tout le monde. Quel intérêt d’être 500 à se battre pour une top position ? Il y a ceux qui réussissent et ceux qui n’y arrivent pas. Le première page, c’est 10 résultats, en France ou en Angleterre.

    L’achat de liens, c’est pas en France que c’est considéré comme du spam, c’est simplement que Google ne tolère pas vraiment cette pratique, partout dans le monde. Après, c’est une question de prise de risque.

    Répondre
  35. Pourquoi vous ne pouvez pas etre parmi les 10 premiers qund il y a 500 qui se battent? vous reconnaissez que vous n’etes pas un vrai SEO capable de relever les defis et de les gagner?
    les 10 premieres positions ne sont acquises a personne. Si vous avez un bon site web et de bons backlinks, avec un peu d’expertise (et beaucoup d’argents bien evidemment), vous pouvez etre dans le top 10.
    Lorsque j’ai dis a mon boss ecossais que les francais ne traitent des mots cles avec plus de 2 millions de resultats, il a eclate de rire, pour deux raisons:
    – le nombre de resultats n’a aucun sens. C’est un critere a oublier, et personne ne le prend en compte pour determiner la competitivite ici.
    – 2 millions, c’est rien pour eux.

    Quand j’ai vu leurs resultats sur des mots cles ultra competitifs, j ai compris que le ref anglo saxon est de loin beaucoup plus evolue que le ref francais.

    Aussi, vous dites que l’achat de liens est du spam et considere ainsi par Google. Je vous dis un truc monsieur: Google parle trop sans rien faire. Google n’est pas capable de deceler les liens achetes, et il n y aucun algorithme qui peut le determiner.

    Si je vous envoie 90 dollars maintenant sur PayPal pour que vous mettiez un lien sur votre page d’accueil vers mon blog, commment Google saura la transaction?

    Répondre
  36. Je suis assez d’accord avec toi sur les liens payants, et pour cause… Ah non, je n’en dirais pas plus. 😉

    Après, c’est une question de gout du risque. Je préfère largement me positionner sur de bons mots-clés bien choisis et qui rapportera pour enchaîner sur le suivant plutôt que de me casser les dents pendant des mois sur un terme générique… C’est une question culturelle sans doute, mais aussi de bon sens.

    Par contre, je vois pas d’où tu tiens que les FR ne bossent pas sur une requête a plus de 2 millions de résultats. Tout référenceur non charlatant sait pertinemment qu’il s’agit là d’un critère de concurrence peu fiable.

    Répondre
  37. Si l’absence de contenu gène le SEO, en créer n’améliore en rien celui-ci…Le temps de chargement des pages est un critère beaucoup plus important que de faire du contenu à mon sens…

    Répondre
  38. snowrental from location ski

    Pour ma part je pratique une veille assidue, et j’ai du mal a faire la part des choses, c’est à dire à classer les informations qui peuvent être assimilés sur tous les blogs retenir les critères qui seront les plus importants. Je pense qu’au final, ce qui fera de nous un bon reférenceur, ce sera avant tout la culture SEO que l’on aura pu accumuler et le degrés d’immersion dans cet univers, afin de développer ce qui sera finalement une sensibilité SEO.

    Répondre

Laisser un Commentaire