Les limites de la divulgation des techniques SEO

Houston, nous avons un problème

En réalité, quand on parle ou lit des billets sur le SEO, c’est souvent du vu et revu. Tout au plus tu auras quelques petites données en plus (et c’est déjà énorme !), parce que tout a déjà été dit… ou presque. Mais quand on écrit des techniques peu connues, on en fait rapidement les frais.

En deux points :

  • Point 1/ : Un point de vue plausible, véritable mais sans aucun recul (donc mauvais).
  • Point 2/ : Un point de vue plus réfléchi, posé, et à prendre en compte absolument.

1/ Black Hat SEO et réactions (bad)

Il était une fois, un jeune homme, qui balança l’espace de quelques instants un article intitulé Des milliers de backlinks auxquels je n’avais pas pensés. Quelques-uns ont eu le temps de le lire, mais il fut rapidement bloqué. Pourquoi ? Parce que certains sont arrivés couteau entre les dents (je romance bien entendu). Rien à voir avec un raz-de-marée, n’exagérons rien. La chance de l’avoir fermé rapidement. Pourquoi ces gens-là sont venus se plaindre ?

  • Parce que la technique consistait à spammer leurs sites ? Pas du tout.
  • Parce que ces gens là trouvaient la technique immorale ? Absolument pas.
  • Parce qu’ils voulaient être les seuls à utiliser cette technique ? Pam, en plein dans le mille.

On est donc gentiment venu me parler de respect et de morale dans la diffusion de techniques. J’avoue, drôle. Je parlerais plutôt de « codes », parce que la morale en Black Hat, faut pas trop pousser non plus. Le genre de « codes » inconnus par ma gueule (on apprend tout un jour), dans la mesure où je ne fais pas partie des cercles fermés des Black Hat.

Et là où c’est vraiment pas de bol, c’est qu’ils étaient justement en train de parler de cette technique sur un forum bien private (auquel je n’ai pas accès, bien entendu). Le partage, c’est sacré. Mais pas avec tout le monde. Rien de bien méchant, jusqu’au moment où viennent les menaces. Rien de transcendant, mais le « il faudra pas s’étonner si Keeg disparait des SERPs » (ou un truc du genre), j’ai trouvé ça assez gamin. Et 2 lignes avant, on te parle de respect. Soit.

En fait, le black Hat, c’est comme l’équipe de France de football. Il y a les caïds et ceux qui ferment leur gueule. Je vous laisse deviner qui est qui, je ne le sais pas moi-même.

Précision : Attention, je ne cherche à froisser personne avec ce point, ce n’est pas mon but. Je ne veux pas lancer de polémique. Ce point est à lire, le prochain à retenir.

2/ Ils avaient raison (good)

Fin du premier point, qui est un point de vue. Début du second, plus logique, moins réactionnaire et qui est celui qu’il faut retenir.

Il est complètement évident que j’aurais préféré recevoir quelques mails m’expliquant la situation. Pas de bol, deux commentaires et c’est tout. Comme je ne suis pas encore 100% idiot (mais ça pourrait venir), j’ai fermé l’accès à l’article. Bref, si j’ai bien compris, ça parlait de l’article et de moi sur un forum privé (rien de « réellement insultant » m’a-t’on dit… vous m’avez compris), mais pas grand chose dans mes mails.

C’est là où j’aurais préféré un mail, du genre :

Eh, branleur de Keeg, ton article, ça serait cool que tu le retires. En parler c’est la mort de cette technique, réfléchis 2 sec. A+

Parce que, bien évidemment qu’ils avaient entièrement raison. Il y a deux types d’astuces SEO : Celles qui permettent à tout le monde de bosser, sans gêner les autres. Et celles où s’il y a trop de monde dessus, la technique est foutue. Du coup, inutile d’en parler, puisque si on en parle, cette technique là ne sert plus à rien. Et l’article rentrait complètement dans ce cadre là. J’avais d’ailleurs hésité à publier l’article, et je n’aurais pas dû le faire. Mais quand j’ai vu les toutes premières réactions, j’ai fermé.

Car oui, ils avaient complètement raison. Il suffisait de réfléchir un minimum, j’ai dû oublier de faire au moins le minimum. Et puis, ne nous leurrons pas, c’est celui qui parle le plus qui en fait le moins. Au passage, Tiger si tu passes par là, j’attends ton article. 🙂

Enfin, ça fait une belle expérience au final, avec pas mal de choses qui s’accélèrent et pas mal de points qu’on comprend.

Précision : On m’a dit que cette technique était pour l’instant foutue (j’ai pas vérifié), et que ce n’était pas de ma faute. Ouf. Ensuite, inutile de continuer à me demander par mail l’accès à l’article, si vous avez bien lu, il n’est pas question de donner accès à ce billet.

3/ Les réponses SEO sur-mesure par mail

Il y a aussi un troisième point, qui sort un peu du cadre mais qui est aussi intéressant à mettre en avant. Je reçois régulièrement des questions par mail sur le SEO. Je réponds généralement assez rapidement si je peux et selon mon envie (Plug’n Geek, j’y pense hein^^). Faut bien assumer quand on a un blog. Il y a des questions globales, et des questions ultra-précises.

C’est dans ce dernier type de questions que je me pose, justement, des questions. Quand on sait pertinemment qu’il s’agit d’une entreprise qui brasse plusieurs centaines de milliers d’euros de CA, faut-il répondre comme avec tout le monde, ou pas ?

61s Commentaires à “Les limites de la divulgation des techniques SEO”

  1. Et pourquoi ne pas assumer ton rôle de consultant en référencement et de faire payer tes conseils via un système de tickets ? Un ticket pour 15 minutes de conseil sur une même problématique. Ensuite, tu distribues les tickets gratuitement aux particuliers et entre 10 et 30 € HT aux entreprises. Voilà ? 🙂

    Répondre
  2. @Simon : Si je fais bien le lien avec ce qu’on vient de me dire, tu as évité de potentiels désagréments alors. 🙂

    Répondre
  3. « une entreprise qui brasse plusieurs centaines de milliers d’euros de CA, faut-il répondre comme avec tout le monde, ou pas ? »

    Tu leur renvoie ton tarif horaire en consultance avec ton numéro de mobile 🙂

    Répondre
  4. @Martin : Pas mal comme idée, mais je ferme la porte à bas mal de gens de cette manière. Genre le mec inaccessible sans payer. Pas cool, c’est pas pour ça que je tiens Keeg d’un coté.

    Répondre
  5. @Simon : Ah d’accord, c’est pas ce à quoi je pensais. Oui, effectivement, tu avais bien raison. En allant un peu plus loin, on pourrait dire. « savoir fermer sa gueule en fonction des sujets ». C’est bon, je le sais, vive l’expérience. 🙂

    Répondre
  6. Ce n’est pas la première fois qu’un blogueur diffuse diffuse des techniques SEO « exclusives » et se rétracte rapidement suite aux réactions de ceux qui l’utilisent et ne veulent pas la voir être diffusée. Et je pense effectivement que la technique en question était déjà largement utilisée !

    Répondre
  7. Ton article est intéressant.
    En fait, dès que l’on aborde le grey ou le black hat (j’insiste sur le grey car je ne fais pas vraiment de black, sauf pour des tests), c’est une très bonne question à se poser que de diffuser massivement ou pas.

    Pour ma part, je pratique de la sorte :

    – publication sur mon blog lorsque ce sont des résultats de tests plutôt white.
    D’ailleurs, si je diffuse sur le principe des tests, leur mise en oeuvre nécessite souvent un petit poil d’expérience. Je pense donc qu’ils ne serviront pas forcément à tout le monde.

    – publication tardive lorsque la technique ne me semble pas tellement utilisée. Au delà du test, je mets en oeuvre sur mes sites et ceux de mes clients, puis un jour, je publie.

    – partage très restreint avec un petit groupe de « copains » lorsque je pense que la diffusion massive risque de planter la source.

    un exemple : une page en PR7 avec 10 liens sortants sur laquelle tu peux obtenir un BL assez facilement, si tu diffuses largement, tu ruines ton plan qui ne sera donc plus utile à personne. Il n’y a donc aucun intérêt à le faire.

    Dans ton histoire, je comprend la position de ceux qui t’ont dit d’éviter de diffuser (même si la manière aurait sans doute pu être plus élégante).
    En fait, une utilisation bourrine et massive est souvent pratiquée par de nombreuses personnes qui découvrent le plan. Je me souviens d’ailleurs du passage en nofollow de la version française de Wikipédia à l’occasion du concours SEO globalwarming awarness2007.

    En fait, je pense que le fait de balancer certaines infos « touchy » en terme de SEO au plus grand nombre sur un blog est souvent motivé par un besoin de reconnaissance.
    Je ne dis pas que c’est ton cas, tu l’as peut-être fait par véritable volonté de partage, mais dans ce cas, on revient souvent au premier point que j’évoquais, et on bousille le bon plan.

    Qu’en penses tu ?

    Répondre
  8. La question que je me pose c’est quelles auraient été les réactions si tu avais parlé de cette technique sans citer d’exemple.
    Dans ton article l’exemple que tu montrais permettait clairement d’identifier l’un des utilisateurs de cette technique, ce qui dans le fond n’était pas très cool.
    Par contre si le fond du problème est simplement le fait de dévoiler la technique là je ne suis pas d’accord.
    Comme tu l’as si bien dit ce genre de technique est partagée mais dans un milieu très restreint auquel nous n’avons pas accès … donc impossiblede savoir qu’ils en parlaient et voulaient garder ça secret et puis surtout si tu as envie de partager l’info comment peux-tu faire autrement ? Créer un forum lui aussi privé et réservé à ceux qui s’intéressent aux techniques Black Hat mais qui ne sont pas encore assez bien pour être accepté dans ces forums ultra-privé ?

    Répondre
  9. Moi ce genre de discut’ me fais assez rire en faite. Je suis SEO depuis allez 4 ans et force est de dur labeur, je me suis constitué un anal de connaissances. Pensez vous que je vais gratuitement faire un post avec tout ce que je sais résumé ? Ou encore vous faire une liste de toutes mes fermes de liens ? arff.

    Je donne des pistes, des conseils mais en aucun cas je réaliserais un post à 10 000€ pour les beaux yeux des visiteurs. Mener une réflexion ensemble je veux bien mais pré-mâcher le boulot, cela se paie 😉 normal non ?

    Répondre
  10. J’ai l’impression de retrouver, avec le SEO (les white hat, les blacks hat, les forums privés, les menaces, etc) la même ambiance que sur IRC il y a plus de 10 ans en arrière, c’est marrant 🙂

    Je trouve qu’il y a à la base une forte notion de partage dans la (blogo)sphère SEO, principalement dans le White, mais aussi dans le Black. Après des petites communautés fermées se forment, c’est normal. Et il est clair que certaines techniques sont immédiatement tuées si trop divulguées, et Sylvain a plutôt bien résumé le truc.

    Maintenant, oui, il y a une manière de dire les choses, c’est sûr, mais bon, c’est comme dans la vraie vie, chacun réagit différemment lorsqu’il est pris de « colère » 🙂

    Répondre
  11. Et bien … C’est là qu’on se dit qu’il y a une grande partie de l’iceberg qui est underground. Plus on pousse dans le SEO plus on se rapproche du SPAM (faudrait en faire un graphique).

    A te lire, on pourrait croire à des forums underground et une organisation derrière tout ca.

    Répondre
  12. Ceci explique le blocage rapide dudit article ! Je remarque également avec un grand étonnement que la communauté BH peut se permettre d’agir comme bon lui semble, tout comme le ferais un lobby politique ou industriel très puissant. Et les lobby, si vous regardez aux infos et autour de vous, vous verrez qu’ils ne font pas toujours que de bonnes choses…
    Malgré tout, en tant qu’apprenti référenceur, je comprend parfaitement leur point de vue : la recherche du (SEO) Graal !

    Répondre
  13. @Chronoduweb Du moment que ca ne m’affecte pas, vous pouvez faire ce que vous voulez les SEOistes 😉

    Non mais je comprends bien que certaines techniques ne fonctionnent que parce qu’elles sont peu connues et donc peu utilisées, mais parler de forum underground, de messages « insultants », … Ça me fait penser aux sites que je visitais lorsque je m’intéressais au Hacking (il y a bien longtemps)

    Répondre
  14. Bonjour,

    [peut etre ne publieras tu pas ce comment, en tous cas ce n’est que mon avis de référenceur observateur, et veilleur mais trés rarement participant aux discussions; je suis donc dans la catégorie de ceux qui ne prennent pas le temps de rédiger des billets (japrécie donc ton taf) et je suis un fervant defenseur de la liberté sur le web et ce depuis ma plus tendre enfance]

    donc :

    Cette histoire de menaces me fait mourrir de rire! La plupart de ces réseaux soit disant « fermés » sont une grosse blague pour des gens en mal de puissance. Et je peux te garantir qu’il y a beaucoup d’informaticiens respectables de la première heure qui seraient prêts à te soutenir (si tu considères que ta liberté d’expression en a pris un coup).
    Surtout si tu ne touches pas à la sécurité de l’utlisateur lambda.

    Eux ils ne cherchent qu’a protéger leur petit monde sans innovation!

    Maintenant, il est vrai quil faut bien cibler le mal. Ton article dénonce réelement quelqu’un ou seulement une technique? Est ce dans l’intéret de tous de partager cette info?
    Je le répète ce n’est que mon avis mais pourquoi faire une polémique surtout quand tu conclues en disant que la technique n’ai plus efficace à ce jour…

    Rends ton article public, il est temps que les gens sortent un peu de l’info qui n’a pas été déja traitée 20 fois, prends la popularité que tu mérites en faisant l’effort de publier des contenus et « pied de nez » aux guignols qui se prennent pour des extrémistes! 🙂

    Encore bravo pour ton blog,

    SYS.

    Répondre
  15. @Sylvain Richard : Je pense que tu as raison, c’est la logique à suivre. Pour le besoin de reconnaissance, je ne sais pas trop, ça joue peut-être aussi, mais c’est secondaire.

    @Chris : Difficile, mais disons que ça touchait plus au fait de diffuser la technique. Je pense aussi que citer l’exemple a peut-être été un facteur supplémentaire, mais ça restait sur un terme « générique » à but temporaire et non lucratif. Dans ma situation et dans ce cas là, impossible de partager comme tu le dis. Mais je pense qu’il faut faire avec…

    @Chronoduweb : C’est ta logique de ne pas divulguer sans rémunération, pas celle de tout le monde. Moi, je suis partagé pour l’instant.

    Répondre
  16. D’ailleurs ma première réaction aux menaces aurait été de publier l’article ailleurs sur le web sous un autre pseudo.

    héhé

    Répondre
  17. La connaissance s’accroit quand on la partage. Si une information rare passe sur un forum privé, elle sera forcément divulguée à des personnes qui ne font pas partie du cercle : téléphone arabe, bouche à oreille, copinages, etc. Poster l’information sur un blog public ne fait qu’accélérer et vulgariser la technique qui est de toute façon deviendra publique tôt ou tard.

    Répondre
  18. @Moi : Disons qu’il y a la méthode et le contenu. Si tu prends juste la méthode de réaction à l’article, c’est vrai. Tu menaces, je menace, nous pétons les plombs. Mais si tu prends le contenu et que tu comprends le sens en faisant abstraction de la forme, publier ailleurs serait une erreur supplémentaire.

    Répondre
  19. @Martin Gore : « téléphone arabe, bouche à oreille, copinages »… et découverte pure et dure. 😉

    Répondre
  20. @keeg je comprends que tu veuilles éviter une surenchère de mauvaises réactions mais quand tu vois ce que dit @Martin Gore…
    Meme sans etre fan de dépèche mode, 😉 je ne peux que etre d’accord avec lui.
    Alors où est le mal à etre précurseur? A part choquer? (..et c’est pas un mal)

    Répondre
  21. C’est compréhensible que certains ne veulent pas voir dévoiler leur technique, de la même façon qu’un magicien n’a pas envie que tout son public puisse faire comme lui. De là à être plus qu’incorrect, c’est plus gênant.

    Mais je pense que c’est un peu pareil partout, pas que dans le SEO. C’est juste que dans le ref, les concurrents sont innombrables…

    Répondre
  22. En même temps si on a un peu l’esprit agile et qu’on comprend un tant soit peu le développement web, ce n’est pas difficile de dénicher des « méthodes » pour faire générer des backlinks à n’importe quel site web. Et en général quand un blog annonce des centaines de BL à prendre c’est souvent avec ce genre de concept : une faille ou une utilisation non prévue d’un agrégateur RSS, une plateforme de blog, un livre d’or, etc … après faut savoir coder un minimum pour faire dire ce qu’on veut à ces « parseurs » qui sont foison sur la toile.

    Répondre
  23. Je ne suis pas spécialiste du SEO (croyez moi) mais je suis curieux, c’est quoi le mot de passe pour l’article (Je tente!) ?

    Répondre
  24. Comme je le dis dans l’article, je ne donne pas le mot de passe. Désolé aussi à ceux qui me mail pour avoir l’accès… et il y a un petit paquet là. Comme je l’ai dit, je ne le donnerais pas, logique. 😉

    Répondre
  25. C’est sûr que les secrets n’ont plus de pouvoir une fois qu’il sont publics. Après, l’article donne un peu la même impression que ceux qui se disent corses après avoir reçu une menace de bombe sur leur villa (je n’ai rien contre la corse, c’était pour avoir un exemple. Oui,oui, moi aussi je suis un lâche).
    Pour les mails… C’est la rançon de la gloire, non ? Et puis, répondre à une question simple peut être une ouverture pour décrocher des contrats dans un second temps. Enfin, ça devrait être le cas…

    Répondre
  26. Keeg, tu retournes le couteau dans la plaie : plus tu parles de ce fameux article et plus ceux qui n’y ont pas eu accès désespèrent de le lire ! 🙂

    Répondre
  27. évidemment, ceux qui veulent que tu publie l’article seraient moins enclin à publier leur liste de PR7 à pourrir.

    Le vrai partage n’est pas je donne et servez vous mais je donne et donnez moi.
    Donc je verrai bien une communauté keeg où chacun apporte sa PR à l’édifice et établir une liste de site bien plus massive que les BH.

    Répondre
  28. Pas mal l’idée, mais il faut bien réfléchir à la manière de mettre en place cette communauté. C’est jamais facile de lancer la machine.

    Répondre
  29. Article très intéressant, tout comme tous les commentaires.
    Je suis aussi pour le partage total des informations sauf rares exceptions comme le souligne Sylvain et le coup de la page PR 7.

    Il y a des choses qui perdent leur valeur si elles sont partagées. Dès qu’il s’agit de concepts et de méthodologies, il n’y a alors selon moi aucune limite.

    En tout cas courage et ne te laisse pas démoraliser par quelques menaces infondées. Les visiteurs qui apprécient ton blog sont 50 fois plus nombreux que les quelques personnes qui viennent dénigrer, j’en suis sur.

    Répondre
  30. @Bruno : Merci pour ton commentaire et ton soutien. Disons qu’il faut savoir faire la part des choses et écouter tout le monde, c’est comme ça qu’on avance. Dans l’histoire et sur le fond, personne ne peut avoir tord.

    Je pense que tu mets bien le doigt sur un point important : livrer concepts et méthodologies. A chacun de chercher derrière si il le souhaite.

    Répondre
  31. @Baudat : C’est la système souvent mis en place dans ces cas là, et il est plutôt pas mal effectivement.

    Répondre
  32. Je savais que j’avais raté quelque chose sur l’article en question. Promis, désormais je reste 24h sur 24 sur ton blog et j’appuie toutes les 2 minutes sur la touche F5… J’ai bon ??

    Répondre
  33. Gabriel

    « Le savoir ne vaut que s’il est partagé »

    Pourtant je pense qu’il ne faut pas tout dire.
    Parce que sinon demain tout le monde pourra se prétendre référenceur et le métier serait dévalorisé. Parce que la plupart se serviront des informations sans retour, sans merci… Parce que les astuces n’auront une durée de vie que très limitée. Parce que ce ne serait pas rendre service aux gens, servir sur un plateau les connaissances acquises pendant des années.

    Je pense que c’est comme partout, on peut parler des grandes lignes d’une recette mais les détails doivent rester confidentiels. Un boulanger ne donnera pas précisément la recette de son pain, sinon demain il risquerait d’être au chômage…

    C’est mon point de vue et pourtant j’aimerais avoir accès à cet article parce j’ai encore plein de choses à découvrir en matière d’optimisation.

    Répondre
  34. D’où l’intérêt de la proposition de Baudat ! En créant une communauté où chacun apporte sa pierre à l’édifice ça permet de limiter le nombre et la nature des membres qui la compose.

    Personnellement je pense que c’est une excellente idée, d’ailleurs du point de vue de la concurrence je pense que ça peut être très positif.
    (comme ticket d’entrée, en plus de liste d’Urls, on pourrai aussi envisager des scripts …)

    En tout cas Keeg si tu es intéressé préviens nous car nous on l’est vraiment !!!

    Répondre
  35. C’est pour ça que la proposition de Baudat est intéressante !
    En créant une communauté où chacun DOIT apporter sa pierre à l’édifice ça permet de limiter et de filtrer les membres, les infos ne sont pas « diluées » et tout le monde est gagnant.
    Bon en tout cas tiens nous au courant si tu es intéressé pour la communauté parce qu’apparemment on est pas mal à être motivé !!!
    PS : si tu veux du PR7 vraiment très très propre là je viens de mettre la main sur du bon, mail moi si tu es intéressés !

    Répondre
  36. bah visiblement, y a du monde de motivé ! Je vais me pencher sur la question dès que j’ai un peu de temps, promis.

    Répondre
  37. Partager amène peut être aussi les personnes à améliorer cette technique, à en trouver d’autres et à les partager avec les autres … Ah on me souffle dans l’oreillette que cette théorie est valable uniquement pour le monde des bisounours.
    Plus sérieusement si une technique est publiée selon moi c’est qu’elle est déjà périmée mais ça inspire. Et puis le SEO avance grâce au partage non ?

    Répondre
  38. Tu la périmes aussi en la publiant quelque part. Enfin, tout dépend de la technique en question en réalité.

    Répondre
  39. Comme tu viens de dire, ça dépend vraiment de la technique en question.
    En fait, il n’y a pas de nouvelles « techniques » en BH ! Tout découle des mêmes principes et concepts qui sont largement connus depuis toujours. On devrait plutôt parler de « filons » qui sont vite périmés; effectivement lorsqu’ils sont diffusés.

    Répondre
  40. Ce billet et toutes les réactions qui en découlent offrent un débat intéressant sur la pratique du seo et sur la notion de « partage ».

    D’après mon expérience, il existe 3 positionnements possibles:

    – chacun fait des tests et monétise le résultat de ses tests et « partage » avec un cercle plus ou moins restreint.

    – Ceux qui publient quelques unes de leurs techniques, mais s’arrangent pour être assez général, de telle sorte que seuls quelques initiés pourront exploiter la technique publiée.

    – Les cercles/forums/clubs privés qui permettent non seulement de partager certaines techniques, mais qui permettent aussi d’aller parfois plus loin avec la force de la communauté.

    Ce type de clubs manque drastiquement sur le web francophone. Une initiative de ce genre pourrait trouver un grand succes.

    Répondre
  41. @Laurent : Il y en a des clubs privés, mais on ne les connait pas forcement. Et puis, il ne faut pas que ça fasse un « grand succès », sinon, c’est plus vraiment un « club privé ».

    Sinon, comme je l’ai dit, je réfléchis à la question, on va voir ce qu’on peut faire.

    Répondre
  42. Je suis d’accords avec tous ceux qui ont bloqué cet article.
    parce qu’un astuce comme celui qui a été divulguer aura eu une vie courte.
    donc pourquoi pourrir le travail de ceux qui trouve les bons plans.
    si demain tu trouve une mine d’or tu le partagera avec tous le monde ? surtout que plus tu partage plus l’or n’aura plus de valeur !
    Sa na aucun sens de partager dans ce cas !
    🙂

    Répondre
  43. Article intéressant, et bien sûr j’aurais aussi aimé voir celui que tu as supprimé 😉
    Quoiqu’il en soit, je pense que, étant donné les multiples blogs sur le SEO, faits par des blogueurs plus ou moins compétents, rien ne remplace une bonne approche personnalisée (formation, conseil, audit). Quel propriétaire de site aura le temps de se documenter via les blogs et de tout faire tout seul sur le long terme ? Partant de là, peu importe si les techniques soient divulguées ou non, le SEO n’obtient pas de résultats durables par des raccourcis.

    Répondre
  44. fred from argent

    le fait d’augmenter artificiellement la popularitée d’un site web est déjà black hat aux yeux de google. Après les méthodes utiliser pour obtenir des liens sont plus ou moins black hat

    Répondre
  45. Pour ma part je n’ai fait qu’un tout petit pas vers le monde du black… no, du grey hat…. Il y a des mois de ça. Et Google me l’a fait payer par une chute brutale de mon PR de 3 à 0 ! Plusieurs mois plus tard, je suis toujours à PR 0 (j’ai pourtant un bon trafic…) et j’ai bien l’impression que je resterai toujours à PR 0.
    Alors personnellement, je dis : méfiance !

    Répondre
  46. Il était une fois une mise au point importante et intéressante. Je viens justement de publier un article sur le sujet. Il y a un gros malentendu entre éthique, morale et référencement. La morale n’a rien à voir dedans. Il y a des risques et des opportunités. Des résultats ou du plantage.

    Je ne suis pas expert Black Hat, je ne faits pas sa promotion non plus. Mais les jugements de valeur sur les techniques utilisées sont hors sujet.

    Cordialement.

    Répondre

Laisser un Commentaire