Que penser du Guest Blogging (exemple à la clé) ?

Je reçois tous les jours plusieurs mails en provenance de mon formulaire. Pubs, invitations, partenariats, et un peu mois fréquemment des demandes de Guest Blogging. Des entreprises me contactent pour écrire un article sur Keeg, et en contre-partie elles glissent un lien pour améliorer leur référencement. Décryptage du dernier mail que j’ai reçu à ce sujet (attention, terrain glissant).

L’objet ici n’est pas de lister les avantages du Guest Blogging, mais de disséquer le dernier mail que je viens de recevoir à ce sujet. Mais avant cela, petite explication rapide de ce qu’est le Guest Blogging. En gros, une personne ou une entreprise demande à un blogueur si elle peut lui faire un article. En contre-partie, l’article contient un lien bien optimisé avec une belle ancre pour favoriser le positionnement sur une requête précise du site Internet de l’entreprise. Pour simplifier :

  • Du contenu pour le blog
  • Un lien pour le site Internet de l’auteur

C’est forcement intéressant, car c’est donnant-donnant, surtout si la qualité est au rendez-vous. Sur Keeg, j’ai accepté une fois un Guest Blogging avec un article sur 7 étapes pour s’ouvrir à l’international via le web. Ce fut un succès en terme d’objectif (contenu pertinent / lien), mais moins en terme de réactions. J’imagine aisément que le lecteur habitué, voyons mentionné « Guest Blogging » et s’apercevant que le billet ne contient aucune insulte de maitre Keeg (si si, on m’a appelé comme ça quelques fois…) zape et passe au billet ou blog suivant.

A l’occasion, je referais sans doute d’autres expériences de ce type. Mais ce n’est pas cette fois-ci. J’ai décidé à l’inverse de disséquer le mail de la dernière demande de Guest Blogging.

Il s’agit de la société Pingouin, spécialisée dans le domaine du Pingouin (et un lien, un !), en gros la gestion de la relation client. Pingouin se situe en Xème position en nombre de sites sur cette requête concurrentielle. Je comprends aisément la nécessité absolue si ce n’est de progresser, d’au moins se maintenir. La tâche ne doit pas être facile.

Place à quelques extraits du mail d’Adeline de Pingouin, qui n’a rien en soit d’extraordinaire et qui est même plutôt bien rédigé… en surface.

Pour commencer, le premier détail qui me chiffonne, c’est l’adresse mail. Il s’agit d’une adresse en @gmail. Rien de phénoménal, mais pour un société qui semble importante, c’est relativement étrange qu’on envoit pas des mails avec une adresse mail en @Pingouin.

Bon, là, c’est carrément un point qui me gonfle, même si en bon crevard, je fais la même chose lorsque j’en ai besoin : « votre blog m’a l’air de traiter pas mal de sujets sur le succès. ». Deux possibilités :

  • Où tu as lu le blog, et il n’a pas « l’air », mais il « traite de »
  • Où tu ne l’as pas lu, et tu ne dis rien

Honnêtement, je préfèrerais presque un mail me disant :

Ton blog, je m’en cague et je ne l’ai jamais lu, il a l’air pas trop mal, j’te file un article contre un lien bonhomme ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(j’attends le premier qui m’enverra ce mail, je pense que ça ne va pas rater).

 

Je pense que c’est le premier des conseils quand on envoie un mail X (pas un mail de cul hein) : Quand on ne connait pas la thématique d’un blog, on n’écrit rien à ce sujet, c’est mieux pour ma santé, mon coeur est fragile.

Alors là, je tiens le mega-scoop de tous les temps. Accrochez-vous bien mes amis (ou pas) référenceurs : Plus vous faites des liens vers un site « numéro un sur Google au USA », plus votre « Ranking » explose. Et en plus, « je le sais déjà ». C’est décidé, mon prochain article contiendra :

  • 12 liens vers Google
  • 7 liens vers Yahoo!
  • 6 liens vers la Maison Blanche
  • 24 liens vers YouPorn

Si avec ça je ne devient pas numéro un sur Google !

Et là, c’est le drame. Surtout, ne réfléchie pas et donne ton accord. Honnêtement, son besoin je m’en branle sévère. Et parler de son besoin en fin de mail, c’est finalement il me semble assez mauvais. Sachant qu’un peu avant dans le mail, il est clairement mentionné que l’article est écrit sur le thème de mon choix, et qu’il sera « rédigé jusqu’à ce qu’il soit acceptable pour moi », il ne faut pas croire qu’en 2 jours l’affaire sera bouclée. J’ai effectivement une vie à coté de Keeg, même si celui-ci empiète largement sur mon temps de travail ou de loisir. Et au passage, je suis un homme, donc le (e) n’est pas utile (c’est pour les prochains mails d’Adeline).

Et encore, je m’abstiens de parler, selon le mail, du fait que je peux dissimuler au lectorat le fait qu’il s’agit d’un autre écrivain que moi. C’est vrai que les quelques habitués d’ici sont stupides, et qu’il ne vont pas du tout s’apercevoir qu’un article qui ne contient pas de conneries et avec un beau lien vers un site commercial n’est pas de moi.

Franchement, je suis carrément un bogoss. Je fait un lien vers l’entreprise, avec l’ancre voulue, et en plus, c’est moi qui me tape la rédaction de l’article.

EDIT : Suite à une demande, j’ai retiré toute référence de cette société, que j’ai remplacé par « Pingouin » 😉

39s Commentaires à “Que penser du Guest Blogging (exemple à la clé) ?”

  1. Ouais, et en plus Adeline elle s’appelle Gérard en fait. Quasi 99% des expéditeurs de ce genre de mailing sont des femmes. C’est génétiquement marketing, en somme 🙂

    Répondre
  2. Sympa ce petit article!!
    j’aime bien comment tu exposes les choses, tu utilises un vocabulaire simple, et quand il devient un peu plus compliqué tu l’expliques (guest blogging); et je ne dis pas ça uniquement pour cet article

    je trouve tes analyses pertinentes et sans prétention, avec un style linguistique assez d’jeun comme moi et ça me plait

    ton contenu est bien plus intéressant qu’un autre blog commençant par un K…..

    en plus tu as l’air (ahah, devrais je dire « tu » tout simplement ^^) d’écrire plus d’articles, c’est agréable pour ton lectorat !!

    A+

    Répondre
  3. Je pense que là ils ont un peu foiré leur coup avec ce mail qui discrédite l’entreprise. Entre les fautes d’orthographes et les conseils de référencement, on vole pas très haut. (Heureusement que je n’évoque pas l’adresse mail et autres détails …)

    Sinon pour en revenir au guest blogging. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose s’il s’agit d’une pratique occasionnelle et que la qualité soit au rendez-vous. Cela permet d’avoir un avis différent rédigé différemment. Après il faut gérer ça minutieusement et bien calculer son coup.

    En tout cas tu as été bien généreux en leur offrant ce lien (bravo !).

    Répondre
  4. Mouais, c’est du mail groupé quoi ! Le mec envoi ça à 100 personnes et se dit qu’il y aura bien un couillon pour lui faire un lien……. Oups, tu as fait un lien…… Eeeeuuuuhhh, c’est par où la sortie déjà sur ton blog ?? 🙂

    P.S : ton blog, je m’en cague et je ne l’ai jamais lu, il a l’air pas trop mal, j’te file un article contre un lien bonhomme ? (oui bah fallait bien qu’il y est un con pour te la faire !) 😉

    Répondre
  5. « 24 liens vers YouPorn » Bientôt un numéro un chez YouPorn. être numéro un sur google US je vois l’intérêt pour un blog français

    Répondre
  6. Salut

    Ce mail que tu as reçu a tout l’air d’être une mauvaise traduction d’un autre mail en anglais qui a dû être envoyé à pas mal de monde …

    Répondre
  7. @Simone Effectivement, il y a des chances 😀

    @mec Merci de tes compliments ça me fait plaisir. Pour le blog commençant pas un K, si on parle du même, il écrit bien plus que moi 😉

    @Apwn La générosité, c’est mon dada. Quitte à casser du sucre, autant se faire pardonner.

    @CédricADW La sortie ? Faut voir, y a du Adsense (Attention, ceci est une pure boutade).

    @QuentinZone La boite est américaine je pense, c’est un gage de référence qu’ils donnent.

    @thebloom J’ai pas l’impression que ce soit une traduction pourtant, je pense plus que c’est une antenne française pas forcement encore très pro et très adapté pour les blogs. Mais peut-être que c’est un stagiaire qui a traduit un mail US, pourquoi pas remarque.

    Répondre
  8. Le Guest BLogging, je ne l’ai pas encore fait mais c’est quasiment une condition sine qua none du référencement au states. D’ailleurs si tu veux faire un échange d’articles avec mon site, hésite pas ^^ !

    Répondre
  9. Bravo pour cet article qui montre à quel point certaines entreprises ont encore du mal à travailler avec les blogueurs. Ce qui est marrant, c’est que la boîte fait semblant de s’adapter par rapport à ce qu’elle peut balancer à des journalistes, en parlant par exemple de référencement… A croire que certains confondent encore blogueurs et annuaires de liens ! Heureusement l’article incite plus à en rire qu’à en pleurer 😉
    Sans avoir une notoriété comparable à Keeg, j’ai été également contacté par Lingo24 pour un article sur le web à l’international. J’ai bien aimé l’approche et on peut parler de collaboration dans la mesure où j’ai repris la base de l’article en y ajoutant mon expérience personnelle. J’ai trouvé l’échange sympa et enrichissant.

    Répondre
  10. @Chob Idem, pour Lingo24, l’expérience fut enrichissante et le contenu intéressant. Cette première expérience a été satisfaisante.

    Pour le coup, Pingouin s’y est assez mal pris, et tant mieux, ça m’a permis d’en faire un billet 🙂

    Répondre
  11. Kcnarf

    « M’a l’air de traiter pas mal de sujets sur le succès »…

    Vu la mauvaise tournure de la phrase, je me demande quel responsable communication a pu écrire ou laisser passer ça…
    Pour être honnête, ça me fait pitié 🙂

    « Des sujets sur le succès »
    Un terme qui ne veut absolument rien dire, destiné uniquement à faire plaisir au blogueur, puisque le terme est (volontairement) suffisamment flou pour qu’il puisse l’appliquer où il veut. Comme ça ils peuvent l’envoyer à n’importe qui également. En gros, en terme de communication et de valorisation, ça ne vaut pas un clou.
    Je suppose qu’ils comptent sur le nombre de destinataires pour que leur opération vaille quelque chose.

    J’aimerais voir ce que donne une demande un peu plus correcte, envoyée à un blog très suivi.
    Je suppose qu’ils feraient l’effort de lire une bonne partie du blog, de glisser dans leur mail des références au contenu, qui donneraient une impression valorisante à son auteur. Sans quoi le mail partirait direct à la poubelle.
    De la flatterie étudiée en somme. 🙂

    Désolé Keeg, ce n’est pas ton cas. D’ailleurs, ton blog, je m’en cague et je ne l’ai jamais lu, je ne viens ici que pour un lien dans tes com’ 🙂

    « Pour simplifier :

    * Du contenu pour le blog
    * Un lien pour le site Internet de l’auteur

    C’est forcement intéressant, car c’est donnant-donnant, surtout si la qualité est au rendez-vous. »

    Pour ma part, je ne trouve pas l’idée du Guest Blogging intéressante, à moins qu’un article pondu par auteur tiers soit capable de ressortir une vraie idée intéressante, dans l’esprit et la continuité du blog.
    Un ajout de contenu ne sera pas suffisant, étant donné que le blogueur est capable de produire le sien, avec l’esprit qui est le sien : c’est pour ça que les lecteurs viennent.
    A moins d’un contenu intéressant, ou d’un paiement substantiel, le guest blogging, ce ne sera définitivement pas pour moi 😀

    ps : t’as une faute dans ton titre Keeg 🙂

    Répondre
  12. En effet, je suis aussi victime de ce genre de mail ; d’un autre coté, leur jeter la pierre aussi rapidement est peut être un peu simple, je pense sincèrement que leurs intentions premières sont bonnes.

    Imaginez. Vous lancez un service, mais n’avez pas forcement les moyens de financer une campagne publicitaire d’envergure. Par contre, travailler à la sueur de votre front ne vous dérange pas. Proposer un tel échange à des blogueurs (à savoir, un peu de visibilité contre votre expertise) apparait alors comme une bonne solution. Une solution gagnant-gagnant.

    Sauf que vous ne connaissez pas le monde des blogueurs. C’est un terrain vague, une salle obscure, vous n’avez pas les repères nécessaires pour vous dirigez, et êtes incapable de déchiffrer la carte des lieux. Vous appliquez alors bêtement vos cours. Ceux que vous avez appris dans votre école de commerce ; Sauf que la cible n’est pas la même, et donc le ton à coté de la plaque. Votre séduction est alors perçu comme un baratin hypocrite.

    L’intention était bonne, la manière de faire beaucoup moins. Mais ce n’est pas évident pour autant, pas autant qu’on peut l’imaginer (et d’ailleurs, j’imagine que avez déjà tous fait cette erreur ; exemple : vos lettres de motivation, quand vous cherchez un emploi.). Et la difficulté est encore plus grande quand ce n’est pas votre langue maternelle.

    Cependant, cet article est intéressant. Il montre clairement les failles, clairement les erreurs à ne pas commettre. Ca sera probablement utile à certains ! Ce qui serait top maintenant, c’est de faire un exemple d’une demande parfaite (non pas pour faire un demande type, mais pour pouvoir discuter des avantages et inconvénient de chaque tournure). Le tout en étant poli et professionnel, le tout en vantant les mérites de votre produit (même fictif) sans tomber dans l’hypocrisie. Si certains osent se lancer, ils peuvent envoyer leur proposition par email (à moi ou keeg, en précisant qu’il s’agit d’une demande fictive ; j’imagine qu’on pourra alors se mettre d’accord avec keeg pour rédiger un petit billet commun).

    Répondre
  13. @Kcnarf Mais c’est quoi cette fucking mistake on my title bordel ! Je l’ai corrigé dès que j’ai posté, elle est revenu (ou alors je rêve), et là, impossible de la corriger.

    Bon, je vais faire un tour direct dans la BDD, je reviens tout à l’heure.

    Répondre
  14. C’est bon, j’ai modifié directement dans le BDD. Par contre, je ne comprends pas pourquoi je ne pouvais pas modifier dans WordPress, il ne prenez pas ma modification en compte. Merci @Kcnarf.
    Au passage, pour « semi-preuve » que j’avais déjà corriger et que WP à fait de la merde (et c’est pas cool et même surprenant) : http://twitter.com/Keegfr/status/11044604288

    Sinon, je comprends ton point de vue, on suit un blog car on « aime » son auteur et ce qu’il raconte. Ca tombe d’ailleurs plutôt mal que tu dises ça d’ailleurs, tu risques de voir pourquoi rapidement^^.

    @Julien Tu as tout à fait raison, c’est effectivement toujours délicat d’entrer en terrain inconnu. Il faut déjà du bon sens, mais parfois, ça ne suffit pas. L’idée du billet commun est intéressante, reste à voir comment faire pour que les gens envoient des propositions. Ca risque d’être compliqué, mais on peut se faire ça.

    Répondre
  15. J’ai découvert ce site par hasard, j’ai lu le premier article même si en général je ne lis pas les longs articles car c’est bien souvent pompeux là je dois avouer que je me suis amusé à la lire. Site en favoris je repasserais vous lire régulièrement 😉

    Répondre
  16. « @mec Merci de tes compliments ça me fait plaisir. Pour le blog commençant pas un K, si on parle du même, il écrit bien plus que moi 😉 »
    De rien, par contre j’avais oublié le mot « avant », la phrase devient « tu écris plus d’articles qu’avant »
    😀
    Ou alors je ne suis pu un cyclope 😮

    Répondre
  17. Kcnarf

    @ Julien

    J’adore ton style d’écriture : limpide et pointilleux… Je passerai faire un tour sur ton blog bientôt 😉

    Comme tu dis, ils entrent dans un terrain inconnu, c’est loin d’être simple.

    L’idée de cette « lettre parfaite » est très intéressante, j’attends de voir ce que vous allez en faire avec impatience. :p

    @ Keeg

    Je dois quand même nuancer mon propos.
    On suit un blogueur parce qu’on aime ce qu’il raconte, mais il existe d’autres catégories de lecteurs. Ceux cherchant l’info pure, et ceux cherchant à se tenir au courant de l’évolution de la « blogosphère » en venant directement prendre la température. (Je dois rajouter les RG ? ^^)
    A ceux-là, aucun problème au guest-blogging, je dirais même qu’ils seraient plutôt favorables.

    Je vois différentes possibilités pour ce que tu as dit, mais on verra bien :p

    @ mec
    Ce fameux autre blog commençant par un K mérite d’être suivi, les articles intéressants ne sont pas aussi nombreux qu’ici, mais ils sont parfois hors du commun ! 😀

    Répondre
  18. hello, c’est vrai que leur mail me fait penser à du fake, tellement c’est peu pro. Et çà sent le mailing à plein nez.
    Mais visiblement çà leur suffit pour être « numéros un sur Google aux USA »… à méditer 😉

    Répondre
  19. @Keeg : c’est marrant que tu parles d’Adsense car la dernière fois avant de partir de ton blog j’y ai cliqué dessus ! (c’était la première fois pour moi et je suis fier que se soit sur ton blog 🙂 )

    Non, en fait c’est vrai que j’y avais jamais cliqué dessus et je voulais savoir où ça menait !

    Je me suis dit que ça pouvait faire un bon article ce genre de connerie non ??? Toi qui a des idées sur tout….. Oui enfin, qui a surtout des idées……. T’en pense quoi ??

    Répondre
  20. J’adore! Une bonne tranche de rire pour le lundi matin cet article! Pour ma part, les invitations que je reçois sont bien ciblées et on ne manque pas de rajouter le « e » du féminin à la clefs. Je veux bien être numéro un Google au USA par contre, n’hésite donc pas à me forwarder ce genre de message 😉 A bientot. VW

    Répondre
  21. Ah ben superbe! Si tu peux faire la même chose quand tu as des liens vers des blogs vins, n’hésites pas… ça pourrait me rendre célèbre!

    Répondre
  22. Une adresse en gmail, ca sent soit le stagiaire à qui on a pas encore créer un email, un freelance radin ou tout simplement un type qui n’a pas envie qu’on le reconnaisse.
    J’ai tenté une petite enquête pour savoir qui cela pouvait être.
    Il peut s’agir de l’agence de communiqué de presse Rumeur publique dont ils ont fait pas mal de communiqués et doivent aussi s’occuper de leur communication pour Pingouin.

    D’après leur site, de grands spécialiste du web 2.0 et du blooging!

    Répondre
  23. Effectivement, c’est loin d’être impossible vu les liens que tu proposes. Pingouin fait bien parti de leurs clients…

    Bien sûr, ça ne démontre rien, mais ça ouvre bien le rayon des possibilités.

    Répondre
  24. Question bête sans rapport avec cet article (que j’ai tout de même lu dans sa totalité): tes commentaires son en nofollow seulement sur une partie… tu as une limite dans le temps, ou seul les 20 premiers son en dofollow 🙂 ?

    Répondre
  25. Il y a un problème ici ! Pourquoi la balise meta Title de l’article est différente du titre de l’article ?

    Titre : Que penser du Guest Blogging (exemple à la clé) ?

    Balise: Ecrire un mail pour du Guest Blogging sur un Blog

    Répondre
  26. Oubli mon commentaire, je viens de lire ton article sur le spam des blogs dofollow et j’ai vu la mention de 48h de nofollow.

    Répondre
  27. Tu aurais du précisé que c’était du guest-blogging « marketing » c’est à dire dans ce cas présent plus proche du billet sponsorisé. Le guest-blogging, sa peut être tout simplement le fait d’inviter un autre blogueurs venant d’une thématique différente pour écrire un billet sur ton blog. Cela permet d’avoir un sujet un peu neuf, ou en tout cas vu d’une manière différente.

    Répondre
  28. Pas de problème @Soufiane, le titre du billet est la balise h1 et le title peut être différent, normal quoi 😉

    @saM Préciser ? Pourquoi, tu ne l’as pas compris ? Sinon, c’est évidement ça, et c’est aussi 100% du Guest Blogging. Il existe différents interlocuteurs possibles, mais la n’était pas le sujet.

    Répondre
  29. C’est vrai qu’après avoir épluché l’e-mail de cette personne, on peut finalement avoir des doutes sur sa réelle identité et si elle fait bien partie de l’entreprise Pingouin. Peut-être s’agit-t-il d’un concurrent qui cherche à dé-crédibiliser cette société (Ca s’est déjà vu !). En tout cas, tout est bien qui fini bien puisque Keeg à accepté d’offrir un BackLink…
    Bravo, c’est magnanime !

    Répondre
  30. « Je reçois tous les jours plusieurs mails en provenance de mon formulaire. Pubs, invitations, partenariats, et un peu mois fréquemment des demandes de Guest Blogging. Des entreprises me contactent pour écrire un article sur Keeg, et en contre-partie elles glissent un lien pour améliorer leur référencement. »

    Je l’ai bien compris mais quand je lis certains commentaires et que je lis ça en intro, cela peut porter à confusion. Je précisais, ce n’était pas du tout une attaque. Pour répondre à ton article, je dirai que le guest-blogging peut être intéressant tout comme les articles sponsorisés du moment que le choix est fait avec intelligence et de manière « modéré ».

    Répondre
  31. C’est toujours mieux que des échanges en sidebar ou footer !
    Pour obtenir au final des footers à rallonge avec 75 BL…
    Gael

    Répondre
  32. Je vais pas me lancer dans un débat sur ce genre d’opé merdique, mais je dois te confesser que ton article m’a pas mal fait loler.

    Répondre
  33. Je réponds simplement à ces demandes par une offre tarifaire et comme par hasard, je n’ai jamais plus de nouvelle.

    Répondre
  34. @LaurentB C’est pas bête comme idée, mais je doute qu’ils aient justement un budget pour ça. Ensuite, Ca casse un peu l’idée même du « Guest Blogging ». Quoi que…

    Répondre
  35. Je tiens à dire que relire cet article avec pingouin écrit partout en fait pratiquement un billet culte 😀

    Répondre
  36. J’ai besoin de comprendre puisque je viens de lire 2 posts relatifs au guest blogging. S’agit-il d’inviter quelqu’un à venir rédiger un article sur son blog ou d’un article à vocation généraliste dans lequel on insère un lien « commercial » ?

    Répondre

Laisser un Commentaire