Google : Les liens de mauvaise qualité néfastes ?

Liens de mauvaise qualité ? Mes fesses ouais !

Sur le Google Webmaster Central Blog (blog officiel), Google nous gratifie d’un article intéressant par son incroyable humour : En essayant d’analyser le billet, on peut comprendre que les backlinks de mauvaise qualité sont néfastes au référencement d’un site Internet. C’est marrant, mais personne y croit.

Voici le lien de l’article en question (c’est en anglais). Si vous ne comprenez pas trop l’anglais, vous pouvez toujours le traduire en mode automatique, mais à priori, avec le titre de cet article, vous avez compris l’essentiel de ce qui raconte Google. Pour commencer, j’ai deux remarques à faire.

Tout d’abord, le mec qui spamme comme un bourrin est souvent loin d’être un abruti du référencement. Il se démerde pour disposer d’un maximum de liens venant d’un peu partout, étalés dans le temps, pour que Google ne détecte pas le spam en question. Bien sûr, si le spammeur (volontaire et / ou inconscient) est une bille, on ne peut rien pour lui.

Si Google sanctionne réellement les liens de mauvaise qualité, il me semble que griller un concurrent va devenir un jeu d’enfant. Comme le souligne L.Jee et mx sur le forum de WRI, en prenant au pied de la lettre cet article, il va devenir plus simple de sanctionner un site concurrent que de référencer le sien… Déjà que sanctionner en terme de référencement un site Internet concurrent n’est pas forcement difficile.

Le plus drôle dans l’histoire, c’est que Google écrit dans son billet que « si votre site reçoit des backlinks pourris, il ne faut pas s’inquiéter ». Euh… ce n’est pas un poil contradictoire ? Dans un même article de quelques lignes, on nous fait comprendre de ne pas faire de liens pourris parce que c’est néfaste pour le référencement (contactez les webmaster pour retirer les liens), mais qu’en même temps, il ne les sanctionne pas.

Kaspar Szymanski, qui travaille dans l’équipe qualité de Google, devait avoir mangé un clown avant d’écrire cet article.

Et comme le souligne Google dans son article, les webmasters n’ont généralement pas le contrôle de leurs liens entrants. Il va falloir que Google se mette d’accord avec lui même. Combien de sites Internet ne sont construits que sur des backlinks réalisés de manière non-naturelle ? Une bonne partie.

En gros, arrêtez de spammer, ça fait chier Google, il est perdu 🙂

24s Commentaires à “Google : Les liens de mauvaise qualité néfastes ?”

  1. Il y a quand même certaines méthodes de links ninjas où les liens « générés » sont quand même bien pourris … ils parlent peut être de ces liens là qui se font générer par des systèmes qui ne sont pas prévus pour ça à l’origine. Je reste évasif mais ceux qui comprennent comprendrons 🙂

    Répondre
  2. Complètement, d’où ma phrase – Bien sûr, si le spammeur (volontaire et / ou inconscient) est une bille[…] –. 🙂

    Répondre
  3. Oui j’avoue que là je ne comprends pas trop le but de l’article chez Google.
    Faire peur aux gens sur ce que font les gens qui référencent leur contenu ?

    Toutes ces histoires de moteurs de recherche sont tellement absconses que de nos jours, lorsque l’on fait un blog par exemple, on passe la moitié de notre temps à nous renseigner sur les moteurs de recherche et l’autre moitié à écrire… d’où une perte d’intérêt du contenu.
    C’est juste regrettable je trouve…

    Répondre
  4. Bonjour, j’ai beau relire l’article de Google Webmaster Tools, je ne vois pas où Google « affirme que les mauvais backlinks sont néfastes ». Au contraire, il me semble qu’ils essaient plutôt de dédramatiser la chose. Mais peut-être n’ai je pas su lire entre les lignes…

    Répondre
  5. Tu n’as pas tord, j’ai modifier certains passages pour être moins affirmatif.

    Cependant, en essayant d’analyser un peu le billet, Google demande quand même aux webmasters de dégager les liens pourris, je pense qu’il ne dit pas ça pour rien.

    1/ Je ne vois pas pourquoi il donnerait ce « conseil » là si les liens en question n’étaient pas sanctionné (10 000 liens auto pour 5€, on connait le résultat pour un petit site).

    2/ En même temps, il a du mal à les reconnaitre donc demande d’essayer de les dégager soi-même (avis aux spammeur, vous pouvez vous acharner).

    C’est contradictoire, mais ce n’est pas ma faute, il faut demander à Kaspar Szymanski… tel que je le comprends.

    Répondre
  6. Est ce la faute de la traduction automatique de Google ? ^^ Personnellement je trouve cet article plein de bon sens. Il ne dit qu’une seule chose : les liens ne sont qu’un élément parmi des centaines d’autres. Dans un monde idéal, il serait effectivement bien de ne pas avoir ces liens pourris, et d’ailleurs le webmaster peut aussi avoir envie d’éviter que ces visiteurs tombent dessus. Donc si on en a la possibilité, on peut prendre le temps de demander aux sites de les supprimer. Si cela ne marche pas, pas la peine de s’inquiéter, de toute façon ces liens pourris disparaitront rapidement.

    Je ne vois aucune contradiction là dedans ?

    Répondre
  7. En fait, je comprends ton analyse, je pense que le post de Google est un peu ambigu car ils ne répondent pas à la question qu’ils soulèvent. Voici mon interprétation :

    – Certains webmasters craignent que les mauvais backlinks entachent à la fois leur réputation auprès des internautes et leur ranking.

    – Ce à quoi Google répond : C’est bien naturel de s’inquiéter ! Mais ne vous en faites pas : nous, les backlinks, d’une part c’est pas tout ce qui compte pour nous, et en plus vous pouvez toujours demander à les virer si vous avez peur qu’ils desservent votre image de marque (mais là ils ne parlent plus du ranking).

    Google laisse donc entendre que les mauvais backlinks sont néfastes à l’image que le site renvoie auprès des internautes (ce qui prête franchement à débat), mais ne confirme pas (à mon avis) que c’est un problème pour le ranking. Google ne semble pas prendre position sur cette interrogation (à laquelle ils prétendaient répondre en début de d’article).

    Répondre
  8. J’ai relu pas mal de fois l’article, et c’est vrai que c’est pas transparent, mais l’article n’est pas pour moi pas très net (mais je peux me tromper). Maintenant, ce que je raconte n’est peut-être pas pour le coup totalement judicieux, et va (trop ?) loin dans l’interprétation. Chacun s’en fera sa propre opinion.

    Merci pour vos réactions Marie-Aude et Guillaume. 😉

    Répondre
  9. Le jour ou on trouvera claire et précise la communication de Google…

    Mais en gros, tant que l’on ne fait pas soi-même des liens vers des sites « pourris », on ne prend pas de risque à avoir des liens entrants de ce type.

    Répondre
  10. Faut aussi prendre tous les sites qui sont repris en link par les autres par exemple les gens qui metent des liens des articles de sites de presse dans le sblog ou autre a ce moment faut contacter qui pour retirer le link 😀 En gros les webmasters sont pas responsable de tous les links :p

    Répondre
  11. Je partage le même avis que les autres commentateurs, un petit hors sujet … tous le monde sait que les backlinks au PR0 ne compte (presque) pas.

    Je pense plutôt que google nous donne des conseils pour améliorer l’expérience des utilisateurs/visiteurs :

    Understandably, many site owners are trying to build a good reputation for their sites, and some believe that having poor-quality incoming links can be perceived as « being part of a bad neighbourhood, » which over time might harm their site’s ranking … You may also be concerned about users’ perception of your site if they come across it via a batch of spammy links ….

    Ce qui est complètement bébête !

    Répondre
  12. Au niveau du PR0 (même si on s’en fou complet du PR dans le fond), tout dépend sur quoi tu souhaites de positionner. Un lien avec une belle ancre sur un site déjà référencé mais ne faisant absolument pas autorité est utile sur les requêtes avec une très faible concurrence. Logique mais à prendre en compte.

    Répondre
  13. Toujours l’histoire de Google avec les « gentils » utilisateurs
    Au SEO campus 2010 la personne de google qui était la avait le meme discours
    c’était affligeant
    personnellement Google commence à me courir sur le haricot

    tout le monde sait ici que c’est la course aux liens, google ne maitrise pas grand chose en fait et je dirai meme qu’il maitrise de moins en moins la chose
    je serai curieux de savoir le nombre de nouveaux sites crée chaque semaine dans le monde
    le chiffre doit être démentiel, et il faut gagner des liens
    en fait comme ils ne savent pas detecter eux meme les bon liens des mauvais
    google demande à ce qu’on le fasse à leur place

    trop drole

    Répondre
  14. Ah, perso je ne jure que du PR et Alexa. Et je préfère largement un lien d’une page avec un PR6 que 100 liens de blogs avec un PR – …

    Les backlinks faibles sont automatiquement supprimés au bout d’un moment : « low-quality links rarely stand the test of time, and may disappear from our link graph relatively quickly »

    Mais bien sûr l’ancrage des liens (consultable dans GWT) est très important, j’ai dû me répéter plusieurs fois pour que les gens qui me link, utilisent le text « Le Blogger » au lieu de « LeBlogger » ce qui est complètement différent et comme résultat : je suis classé 3ième dans Google.fr pour le mot clé : Blogger

    (En passant, Google comptabilise les liens de TUTmarks.com, d’après GWT…

    Répondre
  15. je préfère largement un lien d’une page avec un PR6 que 100 liens de blogs avec un PR – …

    Moi aussi je te rassure 😉

    Pas mal pour TUTmarks.com, du beau lien, une belle ancre et du Dofollow. Il ne manque plus à écrire du bon tuto.

    A ce propos, je souhaitais me faire une liste de digg-like Dofollow, mais devant l’ampleur de la tâche et le faible retour, j’ai abandonné.

    Répondre
  16. recrutement commercial

    Google a tendance à se montrer plus intelligent qu’il ne l’est réellement…

    Répondre
  17. Bonjour,
    Deux de mes blogs ont été inscrits contre mon gré sur wikio. L’un d’entre eux marchait très bien, avec beaucoup de trafic direct ou généré par des liens URL (de qualité 😉 )
    Mais voilà que des « sites-fantomes » ont utilisé les petits gadgets magiques fournis par wikio et ce sont nos flux RSS qui servent de contenu à leurs articles. Résultat: j’ai gagné des dizaines de liens pourris en un clin d’oeil, et aujourd’hui, une baisse significative de visites en provenance de google, et surtout un déclassement au delà de la quatrième page de ce blog alors qu’il est dans les 5 premières réponses google depuis sa création. Wikio m’a affirmé que mon déclassement ne pouvait pas venir de là… Mais la coïncidence est étrange…
    Il s’agit d’un blog très ciblé (petite enfance), qui est assez « passif », surtout consulté par des personnes qui n’ont pas leur propre page web. Du coup, j’ai mis du temps à réaliser qu’il perdait des visites-moteur. Je ne pensais pas qu’il pourrait un jour subir ce genre de dépréciation. ça devient la jungle!

    Répondre
  18. @recrutement commercial : je suis totalement en accord avec tes propos. Par exemple, le Duplicate content est une réalité que Google ne peut maitriser et de nombreux site en font les frais (cf: cathy B).

    Répondre
  19. je serai curieux de savoir le nombre de nouveaux sites crée chaque semaine dans le monde
    le chiffre doit être démentiel, et il faut gagner des liens

    Répondre
  20. Bonjour,

    A mon avis les annuaires ont du soucis à se faire … Enfin pas les annuaires du style Dmoz ou autres, mais les autres, de mauvaise qualité …

    Il serai intéressant de faire un article sur la façon de savoir comment google juge la qualité d’un lien hormis les trucs basics …

    Répondre
  21. Je pense que les annuaires ont leurs jours comptés…L’actualisation Google Panda est sans doute le commencement d’une série de mises à jour dont l’objectif est de baser l’algorithme Google sur des critères plus « humains » et moins sur le nombre de backlinks ou le link juice issu de ces derniers…

    Répondre

Laisser un Commentaire