Comprendre et étudier son potentiel de positionnement Google : ma méthode

Est-ce que je vais pouvoir arriver à me positionner et enfin faire vivre mon site Internet ou business ? Ou alors, quel moyen dois-je mettre en oeuvre pour arriver à performer ? C’est la question essentielle à se poser. Je vous propose une méthode de travail et d’analyse sur l’aspect mot-clé et positionnement.

J’ai longtemps considéré une étude 100% approfondie comme secondaire pour deux raisons :

  • Premièrement, parce qu’il y a 2 ans et plus, je rankais sur des mots-clés principaux en claquant des doigts.
  • Deuxièmement, parce que je considère aussi qu’un site structuré nouvelle génération se doit d’apporter des visiteurs sans pour autant être totalement focalisé sur cet axe là.

Bien entendu, et je souhaite le préciser de manière forte et claire, il a toujours été question de mots-clés, que se soit avant ou maintenant.

Pour des raisons évidentes d’évolution des résultats Google, de l’algorithme, des techniques employées pour se positionner et de ma propre volonté de travailler sur de nouveaux axes, la recherche de mots-clés redevient le facteur numéro 1 de la réussite. J’en suis intimement persuadé.

Phase 1 : Point de départ et capacité

De manière globale, la base de travail doit être la suivante :

  • Quel est mon point de départ ?
  • Quels sont mes possibilités / capacités ?
  • Quels sont mes leviers d’action ?

Le point de départ

Tout dépend de votre objectif et du point de départ. On ne travaillera pas de la même manière cette phase d’analyse selon les facteurs SEO et positionnement déjà acquis, ou pas.

  • Le site Internet sur lequel je vais travailler : lien, optimisation, structure, contenu, passif et pénalité ?
  • Sur quel mots-clés suis-je déjà positionné ?

Possibilités / Capacités

  • Quel est mon niveau réel en SEO / niveau de l’agence ?
  • Quel budget ai-je à disposition ou quel budget dois-je mettre ?
  • Quelles sont les techniques que je peux employer sur ce dossier ?

Leviers d’action

  • Ai-je la possibilité de toucher la structure du site ?
  • Ai-je la capacité à trouver du lien et dans quelle mesure ?

Phase 2 : La recherche de mots-clés

Comme tout le monde, l’axe suivant est de trouver les mots-clés. Sans rentrer dans le détail, on retrouve trois leviers essentiels :

  1. Environnement Google (Adwords, Suggest)
  2. Environnement concurrentiel (positionnement et optimisation concurrents)
  3. Environnement Internaute (questions, forums)

Cet environnement doit être combiné au positionnement actuel. Il est en effet essentiel de travailler sur les mots-clés existants pour continuer à faire monter les positions. L’approche est cependant légèrement différente de ce que j’explicite ici dans la mesure où les facteurs d’étude et l’approche de travail doivent être plus aboutis.

Phase 3 : Analyse de la capacité de positionnement

C’est ici que tout se joue. A ce jour, je n’ai jamais eu l’occasion de lire ou entendre la méthode parfaite à ce niveau là. Mais pourquoi donc ? Parce qu’elle n’existe pas.

Surtout qu’à ce stade là, on est clairement face à deux problématiques qu’il faut arriver à combiner :

  • La précision de mon analyse de possibilité de ranking
  • L’obligation de disposer de solutions adéquates et rapides

Deux objectifs très contradictoires au départ ; c’est comme essayer de faire sprinter un poney. Il faut jouer dans la cour qui appartient aux atouts du poney. Je ne vous fait pas de dessin, je risquerai de casser l’univers sémantique de ce billet.

  1. Résultats optimisés ou non ?
  2.  Netlink et concurrents similaires

Je prône la technique de l’analyse à partir de la similarité des sites concurrents. A moins d’avoir inventé un nouveau concept, nombreux sont ceux à avoir essayé à se positionner sur la requête que vous ciblez, avec plus ou moins de succès et avec plus ou moins de force.

Parmi cette tournante de sites voulant pénétrer des SERP il y en a forcément qui vous ressemble :

  • Sont-ils gros ou petits ?
  • Est-ce le coup du siècle ou un coup annexe ?

La premier point que je vous adjoints de vérifier, c’est le type d’URL positionnée par les concurrents. Si j’attaque avec une Home Page, je vérifie quels sont les sites positionnés avec une page d’accueil et leur position. A l’inverse, si j’attaque avec une URL interne, je relève les sites positionnés avec une URL interne.

Une fois le relevé des URL positionnées effectué, je note les critères suivants par URL.

Si Home Page

  • Position Google
  • Exact Match ou associé
  • Optimisation du titre
  • Optimisation h1 et contenu
  • Trust Flow (Majestic SEO)
  • Nombre de referers

Si URL Interne

  • Position Google
  • Optimisation du titre
  • Optimisation h1 et contenu
  • Site sur la thématique ou non
  • Nombre de referers de la page
  • Trust Flow Home Page (Majestic SEO)
  • Nombre de referers Home Page

Je note à côté mes critère actuels et mon potentiel de développement : optimisation / popularité. A moi aussi de pondérer en fonction de la puissance de la stratégie que je vais mener et du développement possible des aspects SEO de la concurrence.

Je vois aussi votre question : combien de concurrents dois-je relever ? Tout dépend votre position de départ et le niveau concurrentiel. Si vous êtes inexistant, travaillons à partir des 30 premiers résultats Google globaux.

En exemple, le mot-clé principal d’une étude préalable client :

mot cle position concurrence

 

A partir de là, plusieurs cas de figure peuvent se présenter, au delà de cet exemple précis. Voici une illustration du cheminement pour aboutir à la validation d’un mot-clé.
mesure seo des concurrents mot-cle

Dans le texte :

Tous les concurrents sont (seront) plus costauds que moi
→ Dans ce cas là, je peux éliminer le mot-clé

Je ressemble(rai) à 2 concurrents ou plus
→ Je ne devrais logiquement pas être si loin que ça. Quels critères puis-je pousser pour avoir une véritable opportunité d’y parvenir ?

Je suis (serai) plus fort qu’un seul concurrent
→ Attention, c’est possiblement l’OVNI ! Je milite fermement pour la théorie de l’ovni. Combien de sites sont parfois là, sans explication plausible ? Deux possibilités : soit c’est un pur ovni, soit un ovni avec un moteur d’une 205 calaminée disposant en réalité d’une grosse dose d’éther (liens cachés, site cloaké)

Je suis (serai) plus fort que deux concurrents ou plus
→ Well Done !

Autre possibilité, non exposée sur l’image : aucun concurrent ne me ressemble(ra)
→  Deux possibilités :

  • La thématique est trop complexe pour laisser la place à votre structure de site
  • Vous êtes le premier dans votre catégorie. Exemple : hyper-spécialisation

En fonction de ce potentiel de développement et de la concurrence, je peux (ou je dois) inclure un axe de progression de la concurrence.

Cette technique est le meilleur compromis que j’ai trouvé sur le ratio temps / efficacité. J’ai d’autres méthodes plus softs, mais moins précises. Qu’on ne s’y trompe pas non plus : même si Google est un algorithme et qu’il est par définition rationnel, l’ultra-multiplicité des facteurs ne permet pas d’être sûr du résultat. Pour autant, cette étape a le bon sens d’établir si concrètement vous avez une possibilité de vous positionner. Cela vous permet clairement d’anticiper la faisabilité du dossier, pour vous ou pour le montrer à votre client. Ça reste chronophage mais aujourd’hui je revote pour le fait de passer du temps sur cette action.

Et vous, quelle est votre approche ?

Crédit photo : rinoninha

25s Commentaires à “Comprendre et étudier son potentiel de positionnement Google : ma méthode”

  1. Stéphane from Agence SEO

    Bonjour,

    Merci pour avoir partagé ta méthode. Je pense qu’elle est en effet indispensable pour deux raisons. La première est que cela ne vaut pas la peine de se fatiguer et de perdre du temps dans une stratégie si les portes sont déjà fermées. La seconde est que l’on peut identifier qui est déjà sur le marché et qui sont les concurrents les plus sérieux. Il s’agit en quelque sorte d’un audit concurrentiel pour savoir s’il est possible ou non de se ranker à telle position. Pour ma part, j’ajouterais le critère suivant à examiner : le DA (domain authority) de Moz qui me semble aujourd’hui indispensable pour évaluer la popularité du site.

    Répondre
  2. Julien from Soref

    Merci de partager cette méthode d’analyse de potentiel de positionnement dans les Serps. Pour ma part j’utilise des critères complètement différents, et basés sur du offline.
    En effet, je cherche avant tout à me renseigner sur l’auteur / l’éditeur du ou des sites concurrents les plus sérieux : sont-ils sérieux ? ont-ils de l’expérience sur le web ? ont-ils des capitaux pour tenir sur la durée (et font-ils du Adwords, BingAds, facebookAds, etc) ?

    Répondre
  3. Les méthodes peuvent être diverses et variés, merci du partage Stéphane et Julien. L’objectif c’est qu’elle soit efficace et le moins chronophage possible.

    Répondre
  4. Lilia

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article très complet et détaillé.
    Je ne connaissais pas cette méthode et elle me semble très pertinente.

    Répondre
  5. Sympa la méthode, au final j’ai niveau analyse de la concurrence organique SECockpit facilite bien la tâche et permet un gros gains de temps.
    Perso je pense qu’une autre stratégie efficace est d’attaquer pleins de mots clés et de se focaliser sur ceux qui marchent le mieux.

    Répondre
  6. Excellente méthode quoique chronophage… Sur cette histoire d’étude du positionnement actuel, en phase 2 de ton développement, c’est-à-dire l’étape de recherche des mots-clés, c’est relatif. En effet, un bon positionnement actuel ne signifie pas forcément que les bons mots-clés ont été ciblés au départ. Il faut parfois lâcher prise sur certains mots-clés pour en viser d’autres plus pertinents. De plus, le concept de positionnement actuel ne signifie pas grand chose dans la mesure où d’un jour à l’autre, si l’on modifie les métas title de toutes ses pages, le positionnement du site se renouvelle complètement.

    Article partagé car il a le mérite de proposer une approche personnelle de l’étape cruciale de recherche des mots-clés. L’audit concurrentiel est également un bon point.

    Répondre
  7. @Simon : Des outils peuvent aider, c’est net

    @Anthony : Pour avoir testé pas mal de possibilités, j’ai l’intime conviction que le coté chronophage est obligatoire pour avoir un vision claire des possibilités. Bien entendu qu’il faut savoir lâcher prise sur des mots-clés positionnés pour en favoriser d’autres, c’est tout l’objet aussi de cette approche. Merci de ton bel apport.

    Répondre
  8. Merci pour ces explications très claires sur le positionnement, en effet, il est inutile de tenter de se placer sur des mots clés quand la concurrence est trop forte, mais parfois on imagine celle-ci hyper forte et on réussi quand même à les doubler sans faire autant de linking qu’eux. Difficile de comprendre comment ces robots fonctionnent parfois !

    Répondre
  9. Un truc que je regarde est l’odeur de la SERP.
    Google aime montrer de la variété, donc j’ai une plus forte capacité de pénétration en envoyant un signal qui manque, plutôt que partir au combat avec les mêmes signaux que les autres.

    Répondre
  10. Cyril

    Tant que la concurrence est forte il est impérativement de voir d’autres possibilités afin de pouvoir bien se positionner sur google, mais avoir recours à la modification meta title pourrait être positivement profitable mais ça donne du temps avant d’avoir des notables améliorations.

    Répondre
  11. Kroos

    Un article qui donne une grande aperçue de ce qu’est le SEO mais malgré qu’elle donne cela il faut aussi maîtriser certaines techniques.

    Répondre
  12. Mambara

    Les concurrents sont toujours le problème sur le cas de la SEO car les concurrents peuvent s’investir plus que vous donc il faut d’abord bien gérer tout

    Répondre
  13. Sissi

    Lâcher prise sur certains mots clé parait difficile mais il faut reconnaître que des mots clés ce n’est pas vous qui l’avez inventez et c’est pas seulement vous qui a l’idée donc il faut se tourner vers d’autres.

    Répondre
  14. @Laurent Bourrelly : Cette stratégie est bonne à mon avis, et c’est celle que tu as explicité à plusieurs reprises. Et j’adhère. A l’inverse, une stratégie comme celle-ci nécessite que le client puisse mettre la mettre en oeuvre. Dans la majorité des cas, sur de « petits » clients, je table plutôt sur une approche égalitaire, plus simple à mettre en place pour le client.

    Répondre
  15. Lestel

    Très bonne blog, claire et efficace. Je vais commencer par les basiques et commenter ton blog!

    Répondre
  16. Très bon article sur les mot clés, quoique un peu compliqué pour mon faible niveau SEO. Je cherche depuis longtemps a gagné en référencement sur un mot clés précis a forte concurrence. Je me rend compte de mon erreur aujourd’hui et je me suis orienté vers la longue traîne qui fonctionne beaucoup mieux et m’apporte beaucoup plus de visiteurs.

    Répondre
  17. Antoine

    A chacun sa méthode ! L’idéal étant de se créer un outil de suivi personnalisé qui corresponde à vos méthodes de travail ! Certes l’analyse est importante mais tout dépend du secteur d’activité !

    Répondre
  18. Le choix de stratégie mots clés est le facteur clés de sucés numéro 1 pour développer la visibilité d’un site internet sur les résultats de moteur de recherche .
    A mon avis, l’idéal est de définir et de fixer au début une liste finale de mots-clés stratégiques tout en prenant en considération votre secteur d’activité et bien évidement le marché concurrentiel existant. Il faut pas chercher aussi juste les mots clés à forte concurrence, l’application de la longue traine dans votre choix augmentera, certes votre trafic.

    Répondre
  19. J’ai personnellement créé un outil de suivi seo, je pense que c’est primordiale d’avoir une bonne organisation, une trace du travail effectuer ! Pouvoir s’auto-analyser est important.

    Par ailleurs, j’utilise Ahrefs qui est un excellent outil mais qui reste malheureusement cher (environ 80€/mois).

    Répondre
  20. Étudier le netlinking des concurrents est la meilleur méthode pour faire vite, on comprend mieux se point de vu quand on est amené a se positionner sur la première page, position No 1 alors qu’on est sur la position 2, vous n’avez qu’un seul concurrent a abattre.

    Répondre
  21. Pour étudier la concurrence sur un mot cle j’utilise le logiciel Market samourai qui est moins cher que les abonnements mensuels aux outils logiciels en ligne , puisque c’est un paiement unique (149 usd).

    Répondre
  22. Se connaître soi-même, connaître son marché, connaître ses possibilités.

    De l’audit au positionnement.

    Une stratégie bien plus concrète et pertinente que nombre de bourrins que j’ai pu voir.

    Bref, merci pour cet article !

    Répondre
  23. Pierre

    Merci pour cet article axé méthodologie et analyse alors que la plupart de ceux présents sur le web présentes des « techniques magiques » (souvent payantes) ou expliquent des techniques intéressantes mais pas assez détaillées.

    Merci pour le niveau de détail.

    Répondre
  24. Article intéressant ! Cependant comme Google semble faire la pluie et le beau temps, personnellement je n’essaie même plus de rentrer dans le ‘moule’ de google pour ne plus avoir de surprise. J’analyse les mots clés autour de ma thématique, et en fonction de ces mots clés, je rédige mes articles en y prenant beaucoup de synonyme. J’ecris un article sensé qui me semble compréhensible pour mes lecteurs… je laisse google juger de mon article, il le prend ou pas, mais j’ai arreté de faire le mouton car en 2014, avec tous les pinguins, pandas.. google nous pond un animal tous les jours;.. du coup j’ai plus envie de suivre !

    Répondre
  25. Je suis assez d’accord avec ce qui a été dit, dans l’article et dans certains commentaires. Personnellement j’utilise des outils d’analyse de mots clés (type Long Tail Pro) tout en sachant que tout le monde voient les même résultats… donc ces outils ne sont qu’une piste de réflexion.

    J’ai écrit un article sur comment trouver les bons mots clés pour un site e-commerce en utilisant Long Tail Pro (c’est un petit tuto), à lire ici : http://www.drujokweb.fr/blog/seo-e-commerce-trouver-les-bons-mots-cles/

    Egalement plus, récemment, j’ai entamé un tutoriel sur la recherche de mots clés (en 7 chapitres), dont voici le premier chapitre : http://www.drujokweb.fr/blog/recherche-de-mots-cles/

    Voilà, ça résume ma manière de faire.

    Rémi

    Répondre

Laisser un Commentaire