Mise au point sur les « techniques avancées » de référencement

chien avancé

La semaine dernière, je suis tombé sur un commentaire de David Degrelle au fil de mes navigations. J’y suis tombé dessus pour une raison simple : il l’a lui même tweeté. J’en ai profité d’ailleurs pour le proposer à mon tour sur twitter. Ce commentaire est fondamentalement intéressant à étudier et comme je l’ai écrit sur le tweet en question, il y a clairement matière à discussion.

Le fondement du billet « techniques avancées »

Pour présenter David (pour ceux qui ne le connaîtraient pas), il est le fondateur de 1ère position et est dans la spirale infernale du SEO depuis fort longtemps. J’apprécie de fait d’écouter le club du 3ème âge parce qu’il dispose de ce recul que peu disposent. Même si on se connait trop peu, j’ai eu l’occasion de l’écouter lors d’un SEO Camp toulousain en plus de le suivre comme d’autres collègues du métier. Il dispose d’une ouverture d’esprit sur l’ensemble des techniques SEO appréciable, d’où mon intérêt.

Ce fameux commentaire m’a un peu troublé et il y un aspect sur lequel je souhaitais prendre ma plume et rédiger ce billet. J’ai donc utilisé la technique avancée de rédaction :

  • Je me suis documenté
  • J’ai préparé mon écrit au brouillon sur du vrai papier blanc taché par mon café
  • J’ai retravaillé le texte en griffonnant
  • J’ai fait relire 4 fois par 5 personnes différentes, mon petit frère inclus.

Non, je déconne, je rédige en direct au kilomètre comme un putain de gros spammeur dégueulasse qui pourrit les belles BDD des commentaires nofollow WordPress.

Bon, là où il faut faire attention, c’est que je sors complètement le commentaire de David de son contexte. Je vous laisse le replacer vous même dans la conférence de l’ami 512banque, personne remarquable et qui plus est disposant de sacrées compétences, décriées ou considérées comme le Saint Graal.

(et c’est à ce moment là que je remarque que j’ai écrit 308 mots qui ne servent à rien si ce n’est pisser dans un violon)

Tuer de la caille avec un fusil avancé

Dans ce commentaire là, je cite :

[…] pour parler de BH on parle maintenant de « techniques avancées », pour faire plus politiquement correct, au lieu de simplement dire ce que c’est : des techniques de SPAM !

Ce passage là m’a assez troublé dans la mesure où, comme d’autres, je l’utilise de temps à autres en fonction des projets SEO à mener. Il m’a troublé mais je vais même dire qu’il m’a choqué (ou pas*). C’est un peu comme quand tu tombes sur ton grand père qui t’a appris à chasser qui commence à t’affirmer que la constituante exclusive des gallinacés est la poule. A ce moment là, tu te dis que tu ne risques plus de manger de la caille et que papi va faire un carnage avec sa kalachnikov dans le poulailler de mamie.

(Bon, en fait David a sans doute raison et je me fourvoie sur mon interprétation*. La poule fait bien partie intégrante des gallinacés. Et puis de toute façon, vu l’esprit tordu que j’apporte, vous n’avez finalement peut-être pas saisi cette parenthèse ni même le paragraphe du dessus. Il faut le lire 12 fois pour comprendre, avis aux amateurs)

C’est un peu en résumé ce qu’est le SPAM dans les techniques avancées. Je ne détiens pas la vérité, j’ai simplement la mienne. Quand je lance le fameux mot « techniques avancées », je n’affirme absolument pas que je vais créer 600 sous-domaines dégueulasses avec du contenu n’ayant de français que l’option que j’ai sélectionnée. A noter que je n’affirme en aucun cas que je ne vais pas appuyer sur ce bouton là.

Littéralement, une technique avancée c’est quoi ? C’est une technique « qui est en avance en comparaison à d’autres ». Cela n’inclut en aucun cas uniquement l’envoi de SPAM via un logiciel russe acheté 500$. D’ailleurs, pour tordre le cou à une fausse idée, automatiser en SEO ne veut pas dire :

  • Qu’on va se faire sanctionner par Google
  • Qu’on va spammer comme un porc
  • Qu’on va 100% automatiser

Bon, je propose d’utiliser le terme « Assistant » (bisou à refschool) puisqu’il faut croire que le mot automatiser en un fucking gros mot.

Les « techniques avancées » en exemple

Pour reprendre la thématique « du moment » et partir sur un exemple tout con : les communiqués de presse. J’espère qu’on est tous d’accord pour affirmer que quand on poste sur un communiqué de presse, on ne pratique en aucun cas des techniques avancées. Par contre, et pas mal sont en train de plancher sur le sujet sur l’automatisation, pardon, la création d’assistants pour accélérer ces soumissions tout en restant propres et totalement respectueux des consignes des administrateurs de CP. Il y a déjà quelques teasers sur l’excellent Code seo et quelques bribes d’introduction comme la démo que j’ai proposée sur mon article sur les communiqués et de presse iMacro. Au passage, je suis en train d’imaginer un outil plutôt puissant pour accélérer les soumissions. Il devrait si tout va bien pas tarder à passer en développement.

Bref, et même si ça n’engage que moi, si tu arrives à accélérer de 80% l’ensemble du processus de soumissions, alors oui, on peut parler de techniques avancées pour poster du CP. Ca n’a strictement rien à voir avec du spam.

Je vais prendre un autre exemple encore plus parlant puisque l’action ne consiste pas à violer les espaces serveurs.

  • Récupérer du bon PR en 666 centièmes montre en main

Fait bateau pour certains, extraordinaire pour d’autres. Je passe complètement sous silence le débat « technique de malade » ou « technique en bois », ça ne m’intéresse pas et je ne suis pas là aujourd’hui pour filer des tips. Par contre, si tenté qu’on juge ce rapport ‘PR / temps » remarquable, on peut éventuellement parler de « techniques avancées ». Pourtant, et je peux vous l’assurer, il n’y a rien de spammy là dedans.

Des techniques comme ça, il y en a bien d’autres. On passe le stade de l’optimisation simple, on passe le stade d’échange de liens classique, on passe le stade de soumission longuette, on est bien au dessus de ça : alors, éventuellement, on peut parler de techniques dites évoluées. Je dirais même que certains types de spam bidon sont en passe d’être compris avant de saisir l’intérêt d’un h1.

Faîtes avancer vos techniques SEO, pas l’inverse (parce que ça ne veut rien dire)

Je n’ai pas vraiment d’idée pour fixer où se situe la limite entre « techniques de référencement » et « techniques avancées de référencement ». Je pense d’ailleurs qu’il ne faut pas chercher à la placer. La seule chose qu’il faut chercher, c’est justement d’avancer dans ses propres techniques.

Franchissons le cap du Black Hat / White Hat qui ne veut maintenant plus signifier grand chose. Quelle que soit la couleur de ta casquette ou la taille de ton tour de poitrine, il faut chercher à avancer pour être précis et rapidement techniquement parlant.  Il ne faut pas dénigrer et caricaturer le terme « technique avancée » en SEO alors qu’il veut justement bien dire autre chose que du simple spam. Il convient simplement de le faire exister et de le valoriser au travers de pratiques autrement plus évoluées que l’est justement le spam basique que les poules de ma grand mère savent maintenant mettre en place.

*Je viens de relire le commentaire de David pour finaliser ce billet, et je suis en train de me dire que j’ai fait une inversion. Donc ça mérite d’être dit. Comme quoi, même l’imbécile qui écrit un billet de 3km n’est pas foutu de discerner correctement ce terme. David parle de « techniques avancées » comme abus de langage pour le « spam ». Il n’est pas en train de dire que les techniques avancées sont uniquement du spam, bien au contraire ! Du coup, ça fout un peu mon billet en l’air alors que je viens de finir de l’écrire. Mon avis reste le même que ce que j’ai écrit (forcément) et est peut-être le même que David. Avançons et faisons des avancées.

87s Commentaires à “Mise au point sur les « techniques avancées » de référencement”

  1. Hélène from HV Polo

    Pour moi le problème ne se situe pas sur la technique qui va permettre une aide à la soumission (quelqu’elle soit d’ailleurs), mais plutôt du contenu soumis.
    Et c’est là, à moins que je ne sois pas tombé sur les exemples, que cela pose soucis: le contenu soumis, modifié à tord et à travers pour en faire quelques chose d’unique n’est pas des plus naturel, pertinent ou même grammaticalement correct… on peut alors parler de spam

    enfin, c’est mon humble avis de cavalière du seo

    Répondre
  2. A mon sens, et c’est ce pourquoi je suis tout à fait d’accord avec toi, le « fameux » débat entre Black-Hat et White-Hat n’a pas vraiment lieu d’être. Je m’explique…

    En tant que chargé de référencement en agence, j’ai des obligations de résultats, même si chacun sait que dans ce domaine, il n’est pas toujours évident de les garantir. Le SEO comporte en effet une certaine part d’incertitudes qui fait que nous ne pouvons jamais anticiper précisément la manière dont va se comporter un site dans les SERP. Mais n’est-ce pas ce qui fait la beauté du métier ? Dans cette optique, il convient de tout mettre en œuvre pour faire évoluer le-dit site de la meilleure façon en ayant recours à la fois à des « techniques de référencement » et des « techniques avancées de référencement ».

    Par contre, cela implique de ne pas dégrader la notoriété du site à des fins de positionnement en utilisant à outrance certaines de ces techniques. Quand bien même du spam reste du spam, il y en a sûrement, comme dirait l’autre, « des moins pires ». La frontière entre BH et WH ne résiderait-elle pas ici ?

    Répondre
  3. Tout cela pour conclure que David avait raison ?
    Plus sérieusement David défend {son business|sa paroisse}, rien de plus. Un black hat doit connaitre les limites, sinon ce n’est qu’un webmaster possédant des sites pénalisés, d’où l’amalgame fréquent : black hat = techniques avancées.

    Répondre
  4. Je suis assez d’accord avec Ben : le domaine du référencement naturel permet différentes interprétations et entraine de nombreuses techniques différentes. Certaines fonctionnent, d’autres non. Certaines cartonnent pour un site A et n’ont aucun effet sur un site B… Comment faire pour savoir quelle technique adopter, quelle optimisation fonctionne ?

    Soyons heureux de faire partie de ce domaine qui est incroyablement vaste : tous les jours des nouveautés, des choses à apprendre, à tester… On ne risque pas de s’ennuyer !

    Répondre
  5. J’avais aussi lu ce commentaire et suivi le débat de loin. Je reste persuadé que le WH n’existe pas, sauf si le côté linking n’est pas abordé.

    Pour moi, cela se joue plus dans la différence entre linking « très propre » (et encore) et l’ultra pollution de commentaires de blogs ou autres.

    Pour ce qui est de l’automatisation, je vois mal un site récemment crée se positionner sur un secteur concurrentiel sans un minimum d’automatisation. Seul un forcené shouté au redbull/café/speed peut y arriver dans des délais toujours plus courts demandés par les clients …

    Répondre
  6. Tout comme le débat Black Hat vs. White Hat, le terme « techniques avancées de référencement » n’est qu’une étiquette pour faire du buzz.

    L’automatisation des process (je pense que tout le monde sera d’accord) est faite pour gagner du temps.
    Mais est-ce obligatoire de gagner du temps si c’est dans le but de pousser les sites de sa Linkwheel ?

    La lecture de ce billet peut laisser penser qu’aujourd’hui pour référencer, il faut obligatoirement passer par ces techniques, qui sont basées sur le quantitatif.

    Répondre
  7. Je rejoins complètement l’avis de Hélène, les techniques de soumissions n’ont rien avoir avec spams ou pas.

    C’est un peu comme dire : je suis whitehat parce que j’utilise pas d’ordinateur et j’envoie mes CP rédigé à la main par {courrier|fax}.

    Va pour « techniques de référencement avancées », ça passe beaucoup mieux envers les clients je pense ^^ 🙂

    Répondre
  8. Je crois que le vrai débat reste posé sur le backlinking.
    Après, utiliser des annuaires c’est spammy d’après Matt… alors je ne parle même pas des CP.
    Si avec ça on fait un peu de spin, un peu d’automatisation…
    Je pense vraiment que le monde est gris : gris clair pour certains, gris bien foncé pour les autres.
    Toute la différence tient dans la nuance.

    Répondre
  9. Bonjour,

    Tous les débats sur une opposition/comparaison systématique entre le white hat, grey hat et blackhat devient un peu pénible. D’autant qu’il devient de plus en plus difficile d’apporter une définition précise et limitée de ces 3 types de référencement.

    amicalement

    Répondre
  10. Tout ce qui pourrait être automatisé sans toucher à la qualité doit l’être, sinon c’est de la perte de temps et d’argent. Si tu trouves un moyen de faire 100 CP par jour au lieu de 20, alors tu es 5 fois plus rentable que les autres !

    Il faut toujours chercher à automatiser le plus possible, sinon tu restes derrière les autres.

    Répondre
  11. Deux choses, un tu écris super bien, enfin ça TMTC! Et deux je suis d’accord avec David, il faudrait arrêter de nous vendre le fait de savoir utiliser des logiciels comme des techniques avancées de ref, c’est SAO, SEO assisté par ordinateur!

    Répondre
  12. Bien malin celui qui arrivera à délimiter franchement la frontière white/black entre l’automatisation de certaines tâches et le degré de « spammisation » de ses actions.
    Vive le métissage des chapeaux!

    Répondre
  13. Pour info, a dernière phrase du dernier slide de Kevin Richard était justement : ne soyez pas des spammeurs.

    David Degrelle pensait qu’il s’agissait d’une conférence 100% pro BH, de promotion du spam pur et dur, mais ce n’était pas le cas, clairement KR / 512Banque a montré la manière manuelle de création de links après toute une introduction sur les bonnes pratiques à jour du SEO onsite (technique et éditorial).

    Il a mentionné qu’il était possible d’automatiser la création de links, mais aussi comment gagner de la vitesse pour écrire des descriptions via le spinning avancé pour un site de e-commerce… entre techniques pour gagner du temps (imacros, spinning avancé pour limiter le contenu dupliqué etc.) et ce que certains appellent spam (en effet xrumer et sick on été mentionnés vite fait), le tout regroupé sous le nom de conférence « méthodes avancées », ça ne me choque pas. Le but n’était pas de promouvoir l’une ou l’autre des solutions mais de les présenter, pour qu’à mon sens l’on puisse savoir où en est l’état de l’art.

    Ca aurait pu donner lieu à un échange intéressant en live… du coup ce débat a lieu sur le web, c’est bien aussi ! 😉

    Répondre
  14. Je pense, que le faite d’utilisé les techniques avancées en seo en utilisant des logiciels nous font gagner du temps mais de la dire que c’est les logiciels qui sont nous permettent d’effectuer une optimisation et une stratégie avancée je ne pense pas.

    Les techniques se ressemblent toutes.

    Pour vous dire mon avis voici on apprend tous à faire du vélo de la même façon de pédaler qui fait que l’on avancera plus vite ^^.

    Répondre
  15. Bonjour, je suis référenceur depuis 7-8 ans et je suis en mesure de te confirmer que la notion de BL/WH est quasi nulle.
    Maintenant, il y a des extrêmes, ceux qui se vantent de créer du contenus qui se fait naturellement des liens (et tant mieux pour eux) et ceux qui se vantent de faire un lacher de 3000 liens.
    J’ai envie de dire: technique avancée fournie par un expert c’est la méthode pour se positionner sur le meilleur rapport « Position trafic conversion ».
    être sur les mots qui rapportent et qui ont fournis un minimum d’efforts ça c’est le vrai seo ni blanc, ni noir….

    Répondre
  16. Roch Daniel from WordPress

    Bon article coup de gueule comme je les aime.

    Le souci avec le sujet abordé, c’est surtout que n’importe qui utilise n’importe comment l’expression « technique avancée de référencement », en ne faisant jamais référence à la même chose. Dans l’exemple pris dans l’article, on y parle principalement de black hat, mais on trouvera aussi d’excellente « technique avancées » en mode white hat ou grey hat.

    Ce qui a poussé David Degrelle à associer SPAM et technique avancée de référencement vient surtout de là : tout référenceur, quel qu’il soit, peut annoncer que telle ou telle méthode est une technique avancée. C’est d’autant plus faux qu’une bonne technique peut fonctionner sur un site ou un secteur d’activité, et pas du tout sur un autre…

    Après, mon point de vue est que l’on ne peut parler de technique avancée en parlant juste d’automatisation. Si c’est juste un gain de temps, c’est une méthode. Si par contre le logiciel d’automatisation apporte un plus (spinning de qualité, découverte de backlink, création d’un réseau trusté, …), alors dans ce cas oui c’est une technique avancée de référencement.

    Répondre
  17. Je lis beaucoup ces derniers temps que le classement black hat SEO / white hat SEO ne veut plus rien dire. Cela est sûrement dû à ce qu’on qualifie de black hat SEO des techniques / des individus qui n’en sont pas au sens originel du terme… Je vous invite à lire la définition d’un black hat sur wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Hacker_(computer_security)#Classifications
    Après cette lecture, on s’aperçoit qu’il n’y a plus grand monde…

    Répondre
  18. Vos commentaires me font plaisir : argumentés et complets, ça me manquait depuis le dernier billet ! Un petit mot quand même à ceux qui entament l’énième débat WH / BH, peut-être parfois sans avoir lu le billet : ce n’est pas forcement mon propos et comme certains le soulignent, je pense que c’est un poil dépassé, ou alors en phase de l’être.

    @Simon : Heureux de savoir que ça marche ! 😉

    @Hélène : Effectivement, la question du contenu sera sans doute l’une des prochaines étapes où le virage risque d’être dur à prendre

    @3615 SEO : Une étiquette pour faire du buzz ? Bah merde, moi qui me suis fait chier à gratter un gros billet, j’ai tout à recommancer…

    Merci pour vos réactions pleines de bon sens en tout cas. Ne cassons pas un terme qui justement est une alternative / approche crédible et qui dispose d’un sens différent en comparaison avec ceux qui étaient (sont) sur le devant de la scène.

    Répondre
  19. Éternel débat, si l’automatisation des tâches SEO est bien faite pour moi c’est du Grey Hat limite White Hat ! C’est simplement se rendre la vie plus facile 😉

    Répondre
  20. On devrait peut-être parler de SEO propre ou sale, ce serait peut être plus clair.
    J’aime bien quand tu dis qu’on peut automatiser, faire un travail optimisé et ne pas se faire sanctionner.

    Bertrand Masselot, Volumium

    Répondre
  21. Pour ce qui est de la taille de mon tour de poitrine, je gère ; cela dit à lire ton épilogue je me disais que ton expansion généralisée à pondre de la prose au kilomètre comme ça sans faiblir rend quelque peu relative l’utilité de techniques avancées de rédaction … si ça pouvait être la même chose pour le linking ! 🙂

    Répondre
  22. C’est bien d’aborder le sujet des « techniques avancées » car on entend cette expression un peu partout et souvent associée à du crade, style génération auto de contenu, spam profils, etc.
    Pour moi, les réelles techniques avancées sont celles où l’analyse entre le plus en jeu : par exemple identifier des kw à forte conversion mais faiblement concurrentiels, ou positionnés à quelques longueurs du top 3 de la SERP. Cela demande peu de temps pour au final des bons résultats 😉

    Répondre
  23. @Antoine : Ton approche est valable et je l’approuve dans la mesure où tu disposes d’outils (et pas forcement de programmes, je précise) qui te permettent d’être à la fois précis, pointu et très rapide dans cette recherche. Sinon, ça reste une compétence que tout référenceur se doit d’avoir et proposer dans son expertise.

    Répondre
  24. Il n’y a pas de barrières entre techniques SEO et techniques SEO avancées. Il y a seulement une barrière entre SEO et spam. Le critère, c’est la pollution du web.

    Répondre
  25. De toute évidence l’avenir sera aux outils qui seront capable avant la soumission elle même de :

    – détecter le contenu dupliqué
    – d’analyser la cohérence des textes

    L’année 2012 devrait donc permettre l’avènement d’outils dédiés aux sites de communiqué de presse.

    Répondre
  26. BlackHatQuebec from Link building Black Hat

    Quand à moi, je crois que peux parler de techniques de référencement avancées lorsque l’ont commence à faire du lien multi-niveau et non seulement se constituer des milliers de liens  »orphelins ».

    Répondre
  27. Très bon article Keeg, je pense que la réaction de David est plutôt normale. Comme lui je suis de l’ancienne école et le message à faire passer était « Nous utilisons des techniques propres, pas de pages sats… »
    Depuis le temps a passé et même si je ne cautionne pas le « 3000 liens en un pour 49 euros » je pense qu’aujourd’hui des techniques correctes peuvent être mises en place (Comme aux liens que nous faisons sur keeg)
    Conclusion : Keeg a raison à 50% et David à 50% 🙂

    Répondre
  28. jeremy from deguisement

    Sympa cet article ! Perso, tant que la qualité est là, autant profiter de tous les outils à dispositions pour gagner du temps dans notre travail de tous les jours

    Répondre
  29. Olivier from Agence web

    Je dois avouer que tout le monde parle de technique avancé, de site de qualité avec le nouveau filtre de Panda, mais au final je reste sur de bonne vieille habitude, site rédigé pour l’internaute et du lien en masse, et tout roule comme sur des roulettes. Je te rejoins sur ton idée de technique avancé, c’est au mieux des techniques pour optimiser son temps de travail, mais pas plus. Pour finir avancé dans ses propres techniques, c’est plus adapté la technique du voisin à sa sauce, car développer ses propres technique n’est pas donné à tout le monde.

    Répondre
  30. Au délà de l’aspect vocabulaire qui cherche à produire une perception différente de la réalité, la capacité à modéliser son travail, à le découper en petite unité et à les automatiser est vraiment crucial.
    C’est vraiment la base pour s’organiser correctement, après certaines tâches peuvent difficilement s’automatiser (en raison de leur nature) et pour d’autres il est préférable de ne pas les automatiser et d’y accorder toute son attention.

    Répondre
  31. Je trouve le terme « techniques avancées » plutôt adapté en fait. A partir du moment ou l’on avance en référencement, on cherche constamment à faire plus, mieux, plus rapidement… Et on en vient progressivement au spinning, à l’automatisation…

    Répondre
  32. Islem from jeux

    Je suis d’accord avec ce que vous avez posté, je pense quand même que les « techniques avancées » comme vous l’appelez peuvent être très utile… si elles sont bien faites…a un moment ou un autre, ça ne suffit plus d’attendre que le visiteur fasse un lien vers ton article ou ta vidéo pour améliorer ton referencement naturel… c’est a ce moment la qu’il faut accélérer la cadence (tout en évitant le spam !). 🙂

    Répondre
  33. Islem, personne ne fait de liens vers les sites « peu intéressants mais utiles » tels que les sites sur l’assainissement (j’en ai un), il faut se faire des BL tout seul sinon ton référencement se résume au néant. Le white hat existait peut-être il y a 15 ans quand il y avait 100 sites sur la toile et qu’il fallait bien un moyen de les trouver, les moteurs étant encore peu utilisés à l’époque.

    Le travail de Google ça devrait être de classer les pages suivant la qualité de leur contenu et oublier les BL, on est pas prêts de voir ça…

    Répondre
  34. Les communiqués, c’est clairement la technique de base du moment. Il y a plusieurs façons de le faire, il y a plein d’autres choses qui peuvent être faites, mais les communiqués sont vraiment la pratique indispensable du référencement en ce moment.
    La question, c’est pour combien de temps ? Je pense qu’on en a pour au moins 1 ou 2 ans avant que de nouvelles techniques prennent l’ascendant !

    Répondre
  35. Ceci dit, le mec qui vient de creer son blog et qui balance qui n’a jamais fait de « Black Hat » j’ai quand même un doute …

    Répondre
  36. Bonjour,

    Tout d’abord félicitation, pour ton entrée en matière ; personnelle drôle et complète. J’aime vraiment ton style d’écriture. (c’est bon j’arrête de lécher).

    Pour en revenir au sujet, je pense que ce sont ces techniques avancées qui font que vous soyez ou non un bon référenceur, en effet même si certains logiciels serbo-croates permettent le SPAM en masse, si la personne qui l’utilise ne sais pas faire la différence entre un lien en DoFollow ou non, si elle ne sais pas récupérer les statistiques pour améliorer ses futurs ‘techniques avancées’ (SPAM)… Ça ne lui servira pas à grand chose.

    Bref, je suis encore assez jeune de le monde du référencement, mais si j’ai bien appris un truc c’est qu’il ne suffit pas de SPAMMER pour monter son PR.

    Répondre
  37. PS : Petite faute à la fin du 2ème paragraphe « Tuer de la caille avec un fusil avancé » :
    « le mot automatiser en un fucking gros mot » > je pense que tu as voulu écrire : EST un fucking gros mot.

    Répondre
  38. Pour ma part, je suis un peu entre les deux…Je suis actuellement en stage en référencement naturel depuis peu de temps, et j’entends les mêmes discussions polémiques dans mon lieu de travail…j’ai entendu les arguments pour, les arguments contre, donc finalement, je pense que le fait d’automatiser peut être une solution envisageable à condition que le travail soit très bien fait et que l’on évite le duplicate content ! Je pense notamment au content spinning qui peut s’avérer fort utile, mais attention de créer du contenu de qualité et pas du contenu qui n’a complètement aucun sens pour les internautes…

    Répondre
  39. fab from forex

    Le spinning c’est n’importe quoi la plupart des applications demande autant de travail en amont que de réecrire soit même l’article… Ou alors j’ai pas trouvé la perle rare?

    Répondre
  40. Nicolas

    @fab c’est pas tellement une question de trouver la perle rare c’est plus qu’il ne faut pas trop abuser. Forcément qu’on essaye de changer tous les mots d’une phrase et qu’on propose 4 synonymes pris au hasard on aboutit avec du grand n’importe quoi !

    Répondre
  41. Assez d’accord avec l’article et surtout avec Fab, comme lui je reste très sceptique sur le spinning pour les communiqués de presse (et donc un script d’automatisation) pour ce genre de tâche, on sait bien que c’est pour une fois c’est un système qui implique une modération plus accrue que les commentaires de blogs ou d’annuaires, et de fait on va surement se retrouver avec pleins de refus à cause du spinning de plus ou moins bonne qualité, ça n’engage que moi mais je trouve que c’est encore plus rapide d’en réécrire soit même.

    Répondre
  42. Il est clair que le nerf de la guerrre en SEO c’est le temps, le temps et encore le temps! les vrais winners sont ceux qui parviennent à automatiser le plus de chose.
    Et le crade n’a rien à voir là dedans puisqu’on peut faire du du super S*am à la main XD.

    Répondre
  43. Bonjour,
    Dans les commentaires, Oriane dit qu’elle pense que les CP ont encore de beaux jours devant eux, moi je ne suis vraiment pas si sur et je les vois même sur une pente très glissante, comme avant eux les Digglike et les annuaires. Par contre la bonne question c’est de se demander ce qui va les remplacer.

    Répondre
  44. Cédric from blague

    La manière d’appréhender le SEO est trop subjective pour tirer des conclusions noires ou blanches vu que ce n’est pas une science exacte et que tout le monde coure après les bonnes techniques, les bonnes solutions sans pour autant être certain de partir dans la bonne voix.

    Répondre
  45. evenstood from travian

    Tu es un grand malade 😉

    Très bon article que tu as pondu, je l’est totalement raté dans ma timeline.

    En pleine période électorale, ne badinons pas sur la forme mais sur le fond.

    En réponse à David, faire du CP, de l’annuaire, c’est faire du Spam, cela n’apporte ni à l’utilisateur, ni à la qualité du site en question, c’est donc, webbiquement inutile.

    Mais on adore !

    Répondre
  46. IPD from IPD

    Le débat WH/NH a peu de sens selon moi vu que si on demande à 50 référenceurs de définir la différence entre les deux, on aura 50 réponses différentes.
    Je ne vois pas comment on peut se revendiquer BH de toutes façons, puisque l’essence même du métier de référenceur est de positionner des sites qui ne sont pas forcément les plus pertinents dans leur thématique, c’est donc en désaccord avec ce Google veut.

    Répondre
  47. Sympa cet article ! Dans tous les cas le but recherché est le même, le référencement alors BH ou WH il faut le faire avec parcimonie. Dans tous les cas l’un ou l’autre revient au même. Si le site est vide de contenu ou d’intérêt alors cela ne sert à rien de perdre son temps.

    Répondre
  48. @Eric

    …pas d’accord. Certes il s’agit d’une technique pointue et difficile à mettre en place, mais l’automatisation offre une très grosse puissance de feu 🙂

    Bertrand Masselot

    Répondre
  49. Tout à fait d’accord avec IPD, la nuance est probablement assez faible. Je retiendrai tout de même l’automatisation des tâches qui me semble être une constante BH. Même en spinnant comme un dieu, ça reste du spin.
    C’est clair que c’est un choix: des backlinks soigneusement sélectionnés + contenu de qualité et unique ça prend du temps! Mais peut-être est-ce un bon choix à long terme, non?

    Répondre
  50. Jérémy from John Doe

    La zut, j’ai loupé ce magnifique petit post de l’ami Keeg ! ( je hais les pneumothorax ) … Et Lucky a trop de travail pour me prevenir correctement ( sale bête ).

    Mais je vais rejoindre @Olivier Tassel, on prend des définitions venant d’outres atlantique pour se les approprier… Moi je fais de l’OMR ( Optimisation pour les Moteurs de Recherche ) ^^

    Après si on veut jouer à trou-trou toi t’es Black Hat, trou-trou toi t’es White, il faut déjà redéfinir tout ça ( et là c’est partouze générale ) !

    Chacun a ses techniques…Après la différence en tre l’un et l’autre, ça s’appele de la productivité ! A partir de là, je ne vois pas trop ou est le HIC !

    C’est bon j’ai mon BL dans mon Keeg ? ^^

    Répondre
  51. C’est marrant, les trolls se suivent et se ressemble avec le temps…

    Je n’ai pas lu les commentaires si dessus, mais de toute façon je pense qu’on est tous plus ou moins hypocrites, car on utilise tous des « techniques avancées », et on se plaint que les autres le fasse aussi… :p

    La vérité est que des purs WH il n’y en a plus ou presque, si il y en a eu un jour. Quel référenceur peut dire ne jamais avoir utilisé une technique de cloaking ?
    A la belle époque (que je n’ai pas connu) Google ne disait rien si on mettait des liens blancs sur fond blanc ; tous le monde le faisait, mais tout le monde disait ne pas le faire… riien n’a changé… :p

    Répondre
  52. Samuel

    Je suis tout à fait d’accord avec Tristan de parfumerie vosges, il ne faut pas se voiler la face non plus 😉

    Répondre
  53. @Jérémy : Assez d’accord avec toi, je pense que tu replaces assez bien les choses, même si la catégorisation existera toujours et n’a d’ailleurs pas que des cotés négatifs.

    C’est bon pour le BL. Si tu savais le nombre de personnes qui ne comprenne pas qu’il faut faire plus de 3 mots^^.

    Répondre
  54. Je pense qu’il faut procéder par étapes, progressivement. D’abord mettre en place une stratégie, une méthode, et une fois qu’elle est assimilée, chercher à gagner du temps sur chaque action, et une fois que c’est rajouter de nouvelles actions… Ainsi la montée en compétence se fait progressivement !

    Répondre
  55. Ooops le EPIC FAIL à la fin ^^. Blague à part, je suis entièrement d’accord avec le thème décrit. C’est assez énervant de constater que dès qu’on cherche à optimiser ses méthodes de référencement on est considéré comme un SPAMMEUR (dégueulasse qui plus est).
    Maintenant ce qui est paradoxal c’est que la « patience » est le maître mot des bonnes méthodes de référencement. Travailler avec méthodologie pour un résultat efficace, c’est l’opposé même du travail de bourrin. Après tout on nous apprend ça à l’école : « L’informaticien est un gros fainéant ».

    Répondre
  56. Pour ma part je pense qu’il n’y a plus de limite entre le WH et le BH ! Les règles des moteurs de recherches changent tellement vites que les techniques peuvent devenir Black ou White du jour au lendemain. De plus, un bon référenceur intègrera tôt ou tard dans sa campagne d’optimisation des « techniques avancées »… Enfin ça, c’est mon ressenti ! ^^

    Répondre
  57. J’aime bien la technique avancé de rédaction avec du vrai papier il y a rien de tel !

    Plus sérieusement je suis tout à fait d’accord avec ton analyse ! Le sujet est complexe, c’est bien expliqué!

    Répondre
  58. clemence

    les technique changent et evoluent en permanence, vu que les pro du positionnement en première page finissent par lire en google comme dans un livre ouvert. la « firme » doit alors bousculer régulièrement les habitudes (en ignorant les balises meta par ex) ; en chassant les liens achetés etc…
    bref faire le flic du web
    dailleurs le duplicate content, ça a fait pschiit…yen a toujours autant !

    Répondre
  59. J’aime bien la photo qui illustre l’article, un gros toutou qui se lèche les babines, représentation d’un blackhateur en train de penser à tout ce qu’il va bien pouvoir goinfrer avec ses petites techniques bien à lui? 🙂

    Répondre
  60. Je trouve que cette nouvelle expression du terme « techniques avancées » est sincèrement beaucoup plus utile et évoluée, et à travers ses propres articles et vidéos il devient possible et plutôt plus facile d’améliorer les renforcements naturels et d’accélérer la cadence et l’automatisation.

    Répondre
  61. « Technique avancée », je serais assez d’accord avec ce terme. Payer les techniques pour spa*… avoir un assistant est une chose. Mais être en permanence à la recherche de nouvelles techniques pour tenter d’impacter le positionnement, défier l’algorithme, ça c’est quand même fort.

    Les meilleures techniques appartiennent aux magiciens, et quant à déceler ce tour, seul le learning by doing permettra de progresser.

    Après comme toujours, si on veut se muscler, on utilise soit l’exercice physique , soit le dopage pour arriver peut être au même résultat.

    Bon article en tout cas !

    Répondre
  62. Merci beaucoup pour cet article. Personnellement je suis plutôt adepte du GreyHat. Un mélange entre les techniques « plus timides » approuvées par Google, et les « techniques plus avancées » comme ci-nommées dans votre article. Il faut aussi noter que certains outils créés au départ pour le BL peuvent être utilisés pour faire du WH, comme le content-spinning par exemple, mais utilisé intelligemment bien entendu.
    Mais quoi qu’on en dise, il est relativement difficile, pour ne pas dire impossible de faire du référencement efficace sans utiliser au moins une ou deux techniques de BH. A moins de pouvoir payer 3 mecs qui font du net-linking et rédigent des articles en masse non-stop, pendant plusieurs mois…

    Répondre
  63. Tony Danza from Samsung galaxy

    Salut,

    Pour avoir tenté les histoires de « techniques avancées », j’y ai perdu un temps énorme. Non pas parce qu’elles ne fonctionnent pas, mais il y a une courbe d’apprentissage importante.

    Pour faire simple, quand on ne sait pas faire du BH on fait du WH. Il est vrai que c’est tout à la main et franchement ingrat. Mais, je suis positionné sur plusieurs site sur des requêtes ultra-concurrentielles juste en faisant du taf à la main et du link baiting (du viral avec un peu d’originalité).

    Enfin bref, perso, lorsqu’on automatise la recherche de site en dofollow pour envoyer du commentaire spinné ou autre, soit on est bon et on le fait bien et dans ce cas on a un bon taux de réponse, soit ça ne marche pas et là il vaut mieux travailler à la main.

    Répondre
  64. Bonjour,
    Très bon article et analyse complète.
    Les techniques avancés de la rédaction web changent au fur et à mesure les changements de google.
    Puisque google domine plus 70% du web, nous serons obligé automatiquement à suivre ses changement au niveau de l’algorithme de recherche.

    Répondre
  65. Bonjour.

    Avancer dans ces propres techniques Seo quand cela est fiable. Mais, quand on a pas de véritable technique efficace c’est difficile. Moi, je préfère confier la tâche à un spécialiste parce que je suis un peu limité. merci.

    Répondre
  66. Jean-Emmanuel from Apprendre l'hypnose

    De plus en plus on se dirige vers des techniques de SEO dites « naturelles ». Et les techniques avancées d’hier seront juste de la sous-traitance demain. On paiera des spécialistes SEO pour commenter sur d’autres blogs de manière naturelle, pour obtenir des liens naturels sur d’autre sites sur la même thématique, le tout pour avoir toujours autant de backlinks, mais propre cette fois.

    Google tend clairement dans cette voie, et je pense que personne ne l’arrêtera. Il va toujours falloir s’adapter, réduire l’automatisation, pour au final rendre le tout « naturel ».

    Répondre
  67. De mon côté je débute en référencement et je dois dire que c’est pas forcément facile de suivre les différentes recommendations trouvées à droite ou à gauche pour optimiser son référencement!
    « Techniques avancées » ou pas, j’ai souvent peur de ne pas faire ce que google attend de moi pour me ranker correctement. Du coup, je fais le plus possible à la mano !

    Répondre
  68. Bon, je n’ai pas eu besoin de relire l’article 12 fois pour comprendre où tu voulais en venir. Comme quoi…

    Bon, la question se pose pour un peu tout : le problème ce n’est pas l’outil, mais ce que l’on en fait. Si on utilise une pelle et une pioche pour construire pas de soucis. Mais si on l’utilise pour taper sur son voisin, est-ce que ces outils sont à remettre en cause pour autant ?

    Répondre
  69. Je suis d’accord avec Rémi c’est sur les utilisations des outils qu’il faut s’interroger. Et il faut être réaliste, les « techniques avancées » sont utilisées par tous même si ils savent que ce n’est pas très moral mais tant que ça passe à mon avis, ça n’empêchera personne de dormir.

    Répondre
  70. Comme j’ai eu le fou rire en lisant ton article. Sympa comme sujet. Je me pose quand même une question, quelle est donc la différence entre le simple technique de référencement et le technique de référencement avancé? lol!!!! je plaisante!!! En fait ce qui me pose un peu problème sur les contenus à utiliser et je rejoins l’avis d’Hélène à ce sujet. Spammer intélligement signifie créer beaucoup de liens le plus naturellement possible, alors ne serait-ce pas la même chose que l’on fait avec un « assistant » de soumission?

    Répondre
  71. je suis tout a fait d accord avec alex mais le referencement reste la bete noire des blogs et de google en particulier qui met des moyens financiers impressionnants pour lutter contre une liberté qui est du….

    Répondre
  72. Tout comme le débat Black Hat vs. White Hat, le terme « techniques avancées de référencement » n’est qu’une étiquette pour faire du buzz. mais le referencement reste la bete noire des blogs

    Répondre
  73. Merci pour le ton deuxième degré de ton billet ! Je découvre ton blog, je le trouve très sympa. Maintenant, avec GG de plus en plus strict, je me demande si le référencement ne va pas devenir seulement de la publication de contenu dans la ou les prochaine(s) année(s).

    Répondre
  74. La frontière entre le white / black hat (ce qu’il faut faire ou non pour le référencement de son site) est très mince et difficile à cerner actuellement et ça ne devrait pas s’arranger dans les semaines à venir avec le Pengouin V2 qui s’annonce. Bref, quelle galère.

    Répondre
  75. utiliser les techniques avancées de référencement ou faire avancer ses techniques de référencement.ça va être difficile de trancher.
    Une chose est sûre tout le monde souhaite booster ses revenus adsense.

    Répondre
  76. Pour une fois voila un bon article qui a le courage de dire les choses ! Ce n’est pas du flan c’est la réalité. Un peu de courage ca fait pas de mal. Dommage que tu n’ailles pas plus loin sur le black hat !

    Répondre
  77. Je pense qu’une technique est d’avoir un site test sur lequel il faut essayer un peu tout azimuth les techniques données ça ét là et voir ce qu’il en ressort, le pb, ça peut prendre énormément de temps entre l’action et la réaction. Je galère avec mon site de coffre-fort…

    Répondre
  78. Tant que ça marche autant utiliser « les techniques avancées de référencement », après il est toujours difficile de connaître la limite. Il est donc souvent préférable de d’user de sagesse pour éviter un méchant déclassement !

    Répondre
  79. Sans être une expert Seo il me semble qu’au final tout le seo d’après big G est black cat…
    on peut l’appler par tous les noms ce qui importe au final c’est que ca marche sur le long terme
    Comme on dit pas vu pas pris…

    Répondre
  80. Le débat entre seo white hate et black hat est teinté de beaucoup d’hypocrisie : toutes les grosses agences SEO ayant pignon sur rue utilisent des techniques black hat (j’ai eu l’occasion de m’en rendre compte à l’occasion d’appels d’offres). Un exemple parmi d’autres : l’achat de lien, pourtant clairement prohibé dans les guidelines de Google, m’a été proposé à plusieurs reprises…

    Répondre
  81. merci pour le topo
    mais aujourd’hui on voit clairement une volonté de google de pénaliser aussi bien le black hat que le white hat, pour google les référenceurs ne doivent pas perturber l’algo tout simplement

    Répondre
  82. Ralala ya du spam dans les commentaires ^^. Il faut un nouvel article siouplééé 😀 parce que là il doit vraiment plus y avoir beaucoup de jus dans le com’. M’enfin bon ca fait 1 link et 1 referer 😉

    Répondre
  83. Je crois que le vrai débat reste posé sur le backlinking.
    Après, utiliser des annuaires c’est spammy d’après Matt… alors je ne parle même pas des CP.
    Si avec ça on fait un peu de spin, un peu d’automatisation…
    Je pense vraiment que le monde est gris : gris clair pour certains, gris bien foncé pour les autres.
    Toute la différence tient dans la nuance.

    Répondre
  84. Éternel débat, si l’automatisation des tâches SEO est bien faite pour moi c’est du Grey Hat limite White Hat ! C’est simplement se rendre la vie plus facile

    Répondre
  85. Le baitlinking est pour moi l’avenir. Les « techniques avancées » auront à mon sens tendance à disparaitre au fur et à mesure que Google le détecte.

    Répondre

Laisser un Commentaire