Le SPAM, c’est le business de Google

Effets du spam sur Google

Le spam, c’est le business de Google, et je pense même qu’il en est content. Pendant très longtemps, je pensais à Google en tâche de fond lorsque je réalisais des sites pour les internaute. Depuis ce temps là, j’ai complètement évolué, et je fonctionne à l’inverse. Je pense aux visiteurs en tâche de fond quand je mets en place des sites pour Google

Stratégies SEO

Cette pensée (ci-dessus) n’est pas de moi, mais de Sylvain. Elle résume parfaitement ce qui se passe aujourd’hui. De plus en plus de sites sont positionnés sur Google. Du coup, le travail devient bien plus important pour Google que pour le visiteur. C’est débile, mais c’est comme ça.

Google t’aime, tu auras des visiteurs. Les visiteurs t’aiment, tu n’auras pas forcément de Google, donc pas de visiteurs.

Je pense que dans une stratégie de référencement et d’évolution, les référenceurs ou apprentis référenceurs fonctionnent de cette manière :

  1. Travail uniquement sur le contenu
  2. Optimisation du contenu
  3. Liens faciles et connus de ma grand-mère (exemple : annuaire)
  4. Liens semi-faciles et compris par ma copine (exemple : blogs)
  5. Liens moyens où il faut bosser (du « faux naturel »)
  6. Liens spammy
  7. Du bon gros lien, mais là, faut vraiment sortir le chéquier

Libre à chacun de sauter des étapes ou de rester bloquer, tout dépend de ce qu’on fait et pour qui.

Spam et résultats Google

Honnêtement, l’exemple des liens en commentaire des blogs Dofollow me sidère. Même si les liens ne sont pas fabuleux, même si ce n’est que du mini-spam, il y a moyen d’attraper rapidement du lien avec une ancre au choix sur des blogs à PR parfois relativement intéressant. Bien entendu, ces liens ne sont pas idéaux, mais bon, c’est toujours bon à prendre et ça fonctionne, au moins un peu. Après, il y a le bourrin qui sort son soft russe et qui balance la sauce.

On parle de quoi là ? On parle de Google, on parle de référencement naturel. Comment Google peut-il légitimement décerner une valeur au commentaires des blogs, des liens qui sont sans détour absolument non-naturels. Que Google accorde du crédit au splogs, je comprends, car il faut les détecter. Mais pour les commentaires… Faudrait pas non prendre pour des dindons.

Matt Cutts, lors de sa conférence inutile à Paris, a affirmer que Google ne tient pas compte de l’emplacement des blocs. En gros, peut importe où se trouve le texte sur la page. J’ai un peu de mal à le croire, mais pourquoi pas. Cependant, il me paraitrait complètement logique de ne pas tenir compte des commentaires en question. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres (je vais éviter de passer la journée sur cette article, déjà que mon PC vient de me faire un énorme blue screen avec pas mal de texte à réécrire).

Google bouffe  sans problème tout un tas de spam de manière par moment complètement volontaire. « Pire », il l’encourage. Google, en voulant assainir le web a développé l’effet inverse.

Bien évidemment, ce n’est pas pour me déplaire par moment. J’ai lu sur le Twitter de Tiger (Seoblackout) que Google allait (peut-être) faire des exemples pour cause de webspam. J’attends de voir ce que ça peut donner.

31s Commentaires à “Le SPAM, c’est le business de Google”

  1. C’est un effet de bord, pas une volonté. Nous sommes l’armée indiciplinée de Google et malgré tout cela, il reste le moteur de recherche le plus pertinent.

    Répondre
  2. Non le business de Google c’est de fournir des résultats de qualité aux internautes. Mais aujourd’hui le vrai problème pour Google ce n’est pas le webspam, mais la masse d’information. Matt Cutts a bien expliqué lors de son passage à Paris 😉 que X sites peuvent prétendre honnêtement à la 1ère page. Leur vrai pb : qui choisir?

    Répondre
  3. En même temps, je pense que si Google avait la possibilité de posséder un algorithme tellement poussé qu’il puisse reconnaître chaque site internet, sa valeur, sa pertinence et son importance, ils le feraient ! Ils classent avec les moyens du bord ; le contenu et les backlinks, c’est déjà plus pertinent qu’avec une balise meta keywords.

    Répondre
  4. J’ai quand même bien du mal à aller dans votre sens. On ne va pas me faire croire que l’algo de Google est aussi banal que ce que je pourrais coder en une journée de temps. A partir de là, j’ai du mal à comprendre certains points sur le référencement (comme les liens-commentaires que je donne en exemple, mais il y en a beaucoup d’autres).

    Bien sûr, cette situation est drôlement fabuleuse, je ne m’en plains pas.

    Répondre
  5. Mickael B. from Blog

    « Cependant, il me paraitrait complètement logique de ne pas tenir compte des commentaires en question. »
    Faut sortir un peu la tête du SEO (c’est moi qui dit ça hein ;)), ok les spam comment représentent surement un certain pourcentage des commentaires. Mais faut pas oublier que y a aussi des gens normaux qui font des trucs normaux, autrement dit commenter un billet qui les intéresse en mettant des liens, écrire un article avec des liens, faire une blog roll vers des contenus intéressants et mettre un lien vers leur site, comme veux-tu que Google dévalue (ou ne tienne plus compte) de ça ?
    La blacklist est là pour retirer les sites détectés comme « spammy » et le controle humain et là aussi pour ça. Aprés de là à dire que Google aime les gens qui le spam je sais pas 😉 (tu aurais pu parler du « typosquating » que fait Google et qui lui rapporte pas mal vu le titre du billet ou peu être que je l’ai raté dans un des billets connexe dont tu parles)

    Google est intéressé par l’argent (lol oui ce début de phrase n’apporte rien…), le fait qu’il existe un quality score sur AdWords c’est pas pour que le contenu soit plus pertinent pour l’internaute, c’est simplement un score qui dit que ton contenu a plus de chance d’être cliqué et donc plus de chance de rapporter de la thune, qui ne clique pas sur du naturel clic sur du AdWords, autrement dit le naturel c’est pas le fond de commerce de Google 🙂

    Fin bref qu’il aime ou pas on s’en fou en fait ça changera pas grand chose à la réalité qui est que chacun doit faire ses erreurs pour voir les limites du truc.

    Répondre
  6. Je suis d’accord sur le fait qu’aujourd’hui le référencement n’a absolument rien de naturel ! Comme tu le dis on ne pense plus au visiteur mais uniquement à Google (synonyme de source de visiteur).
    Mais peut-on vraiment en vouloir à Google ? N’est-ce pas plutôt un problème de nature humaine ? Qu’il s’agisse de son propre site ou de celui d’un client qui cherche à gagner des parts de marché la finalité est souvent la même : l’argent ! A partir de là c’est comme dans la vraie vie : il y a les règles qu’on nous impose et nous passons la plupart de notre temps à tenter de les contourner (plus ou moins légalement) pour gagner plus.

    Quand je regarde le métier de référenceur finalement ça me fait penser à mon fiscaliste dont le métier consiste à m’exonérer d’impôts en passant par des niches fiscales et tout un tas d’autres combines …

    Répondre
  7. @Mickael B. : Pour la Blogroll, pas de soucis, bien entendu. Pour les commentaires, bien évidement qu’il y a des gens qui commentent sans arrière pensée, heureusement ! Mais est-ce pertinent d’accorder du poids à son site parce qu’il a posté un commentaire ? Je suis loin d’en être persuadé.

    @Chris : C’est bien entendu l’humain qui choisi ses actes (sans rentrer dans un débat philosophique). Disons que c’est Google qui de fait de son algorithme, favorise un certain spam. Avec la balise Meta Tag keywords, c’est pas pertinent, mais ça à le mérite de ne pas inonder le web de conneries.

    Répondre
  8. Mickael B. from Blog

    @Keeg : bah pourquoi pas ? Sur certains articles on apprend plus en lisant les commentaires que l’article en lui même. Et dans ce cas le forum est issu du même principe, non ? Une personne pose un contenu (sur les forum c’est bien souvent sous forme de question, mais pas tjs, sur un blog sous forme d’article) et les autres répondent en disant ce qu’ils en pensent… C’est un échange comme un autre selon moi et surtout faut pas oublier que les commentaires sur le web ont énormément dynamisé les choses (pour s’en rendre compte il suffit d’aller voir les archives du web ^^)

    Répondre
  9. @Mickael : Pour les liens dans les commentaires, je suis complètement d’accord. Mais quand il s’agit de pseudos Dofollow du style « vente de vêtements » ici par exemple, l’histoire me semble différente.

    Bien sûr, tant mieux pour ceux qui l’utilisent, dont moi, mais là aussi, c’est un autre débat.

    Répondre
  10. Je pense que Google est en realite impuissant face aux blogs.
    Le contenu d’un blog est forcement riche (dans le cas des vrais blogs, pas des MFA) et donc les liens qui y figurent auront forcement un minimum de poids.

    Je pense que si Google pouvait distinguer clairement un lien provenant d’un commentaire d’un « vrai » lien, on aurait pas eu le droit au nofollow ou aux conseils bidons de Matt Cutts qui incitent les blogs a passer en No Follow et a ne pas promouvoir des liens sans interets vis a vis des commentateurs de blogs.

    Au final comme tu dis, ca marche, du moins un certain temps et ca incite meme les gens a participer activement. Idee derriere la tete ou pas, ce qui compte c’est que le debat soit present et l’avis de chacun est bon a prendre.

    Répondre
  11. Bonjour Keeg,

    Merci d’avoir repris mon propos.
    Je pense que je suis loin d’être le seul dans ce cas, d’ailleurs, je développerai dans un futur billet. Google nous mène à la baguette dans notre logique de conception des sites et rédaction de leurs contenus.

    Je rebondis sur deux des commentaires :

    Celui de Mikael.
    Je me faisais la reflexion hier en me disant que sur certains de mes articles, les commentaires apportés par les visiteurs complètent tellement bien le sujet, que mon article n’en devient qu’une petite introduction.
    Je trouve que c’est une très bonne chose et me disais qu’un blog peut vraiment être une source d’information très riche.

    Une de tes réponses.
    Si comme toi, j’ai fait le choix du dofollow qui « récompense », je suis bien d’accord sur le fait que les liens vers les sites de piscine ou de credit ne sont pas pertinents en regard des sujets développés sur mes billets.
    Maintenant, cela me fait du bien intellectuellement de me dire que je ne fais pas tout « pour google », c’est mon petit espace de liberté.

    Répondre
  12. Ok, les sites sont maintenant conçus par Google de manière indirecte et c’est une grande perte pour la diversité du web.
    Mais en même temps, qui d’entre nous utilise un autre moteur ? Nous crachons dans la soupe, mais on la boit chaque jour.

    Sinon, je suis d’accord avec Bruno. Les commentaires en Dofollow, ça attire le spam mais ça pousse aussi à la participation. Vous savez, comme les images de l’instituteur pour ceux qui participent…

    Répondre
  13. Martin Gore from Depeche Mode

    Le génie de google, c’est d’avoir pensé à utiliser le poids des liens dans le classement des SERP. Et bien évidemment c’est à double tranchant de dire un lien = un vote. Mais l’idée de base est excellente et novatrice, ils calculent la popularité d’une page selon son contenu et selon le off page.

    Après, les blogs sont très générateurs de liens donc Google ne peut pas se tirer une balle dans le pied en disant d’un côté qu’ils sont friands de liens et que finalement les liens des commentaires ne comptent pas. Donc ils acceptent le spam manuel et je suppose qu’ils disposent d’outils pour contrer le spam massif avec le soft russe que tu mentionnes. Rien qu’une plateforme comme blogger doit leur permettre de voir pas mal de choses. Et puis, je serai curieux de savoir si le phénomène UGC va vraiment durer. Ce que je veux dire, c’est qu’un lien dans un billet sur keeg, je pense qu’il a de bonnes chances d’exister dans plusieurs années. Par contre un lien en commentaire sur keeg ou autre, il me semble être beaucoup plus fragile et pouvoir sauter en cas de changement d’hébergeur, de stratégie, passage du dofollow en nofollow, base de données trop lourde, etc.

    Répondre
  14. Geekattitude from geek

    Même si cet article se plaint du spam, personnellement je n’ai jamais eu à me plaindre sur la pertinence de Google donc je pense justement que ce spam est très bien contrôlé.

    Répondre
  15. @Sebastien : Le Dofollow attirent les commentaires, il n’y a pas photo. Un commentaire contre un petit lien, tout le monde est gagnant. Surtout qu’en ce qui me concerne, les commentaires sont généralement de qualité. Donc c’est parfait.

    @Martin Gore : C’est clair que dans cet exemple là, les liens sont bien plus fragile dans la durée, et je pense moins valorisé par Google à la base.

    Répondre
  16. Effectivement, les commentaires complètent l’article du blog et améliorent souvent sa pertinence. Alors pourquoi Google n’accorderait pas d’importance aux liens des commentaires ?!
    Comme le dit Martin Gore, ca serait se tirer une balle dans le pied de la part de Google…

    Les liens de commentaire ont certainement moins d’avenir que les liens « classiques », mais en attendant ce sont des liens qui fonctionnent et à juste titre, vu qu’ils participent à la pertinence du contenu…

    Répondre
  17. Jusqu’au jour où les gens se lasseront de Google. Tout le monde le croit éternel mais ce sont des internautes qui l’utilisent et un jour ou l’autre, ils zapperont!

    Répondre
  18. aiguebrun from Luberon

    Je crois qu’il faut penser aux internautes avant tout quand on conçoit un page qui a pour vocation d’être lu par des internautes. Après, le fait que les algorithmes google mettant en relation directe le binôme « liens entrants / pertinence de la page », c’est ce fonctionnement même qui pousse à fabriquer du lien plus ou moins spamy : c’est d’ailleurs souvent la seule façon à mon sens de devenir visible sur des mots clé un tant sois peut concurrentiels.

    Conclusion : c’est pas toujours les pages les plus pertinentes qui font la une, mais simplement celles les mieux achalandées en liens entrants. et je rage parfois d’avoir galéré pour trouver de petites perles enfouient dans le fond des Serps, juste parce-que le webmaster de talent sur le plan du contenu, n’a pas les compétences de bien référencer sa page.

    Le nofollow, de toute manière, les référenceurs devraient comprendre que cela ne sert plus à rien, puisque c’est du jus perdu pour tout le monde ( http://blog.ramenos.net/referencement/google-ne-tiendrait-plus-compte-du-nofollow-pour-transmettre-le-page-rank/ ).

    Répondre
  19. Moi j’étais plutôt content de voir les premiers spam en commentaires sur mon blog !
    Blague à part c’est vrai que nous faisons tous le jeu du « big boss », mais en même temps nous faisons tout pour trouver des solutions qui contournent les cerbères (tu peux te sentir visé, Matt) et autres gardiens de l’enfer… et heureusement qu’on ne fait pas des commentaires QUE pour récupérer du jus… y’a l’échange d’idées et d’opinions, et surtout le « fame » 🙂

    Répondre
  20. aiguebrun Luberon

    @ keeg
    Oui, j’aurais pu citer ton article sur l’impact des liens nofollow, mais j’ai découvert ton site depuis peu et j’ai raté cet article 🙂
    D’ailleurs, à cette période des modifications des règles de google sur la distribution du pr, j’ai constaté une baisse sensible du pr sur certains de mes sites, sans pour autant constater une baisse importante de fréquentation : ce qui peux ouvrir un champ de réflexion sur la relation pagerank / visibilité /nombre de visites. Il semblerait qu’il ne faille plus focaliser autant sur le pr qui ne devient qu’un des paramètres parmi d’autres dont certains restent à découvrir ( matière à l’expérimentation en perspective! )
    Également, La nouvelle interface cafféine ne va t-elle pas changer la donne des habitudes de recherche des internautes? et bien d’autres questions se pose à moi, mais je vais arrêter là ma réflexion à voie haute 🙂

    Répondre
  21. Je te rejoins et je trouve ça dommage qu’on crée de plus en plus de site selon les termes de Google et non du visiteur. Du coup lors de la création d’un site on peut se retrouver avec des choses totalement illogique, ou même désagréable pour le visiteur. Surtout qu’à force d’employer les mêmes techniques ca en devient la norme.

    On invente un tas de choses pour le référencement et peu pour l’aspect userfriendly d’un site (Tag cloud, plan du site, … )

    Répondre
  22. Il est aujourd’hui impossible de bien se placer sur une niche concurrentielle sans faire du spam. Même si ton site c’est le meilleur et qu’il a plein de super contenu unique fait des experts en la matière.

    Tous les autres font du spam, si t’en fais pas tu n’auras que 5 liens par an (maximum) alors qu’eux en auront 500 par an. Dans ces conditions il est impossible d’être devant.

    J’ai analysé des centaines de concurrents et ils font tous du spam, aucun n’en fait pas.

    Répondre
  23. Ce que je ne comprend pas c’est l’interet qu’a google à encourager le spam ? Pourquoi google laisse faire, qu’elle est l’intérêt pour google d’encourager et dfe ne pas punir cette pratique ??

    Répondre
  24. C’est pas qu’ils encourage le spam, enfin pas volontairement, mais je pense qu’ils sont dépassé par la tournure que prend les choses.
    Google a voulu mettre la priorité sur les sites aux contenus les plus pertinents avec l’invention du nofollow et autres critères discutables et incertains, et résultat c’est l’effet inverse qui se produit !

    Alors quoi faire maintenant ? Revenir en arrière ?
    Plus de nofollow ? ca n’empêcherait pas les spammeurs de spammer.
    Ne plus accorder autant d’importance au liens ? Comment savoir si un site est plus populaire qu’un autre dans ce cas, et comment classer les sites pour l’internaute qui fait une recherche et qui espère des résultats pertinents ?

    Google s’est mordu la queue, et sa doit faire mal ! ^^

    Répondre
  25. Le référencement traffic ou qualité ?
    les deux à la fois en fait, car google ne ménage pas ses efforts pour récompenser le contenu plus que le spam de liens.
    C’est du moins ce qui se dit actuellement…

    Répondre
  26. Je suis d’accord avec cette approche, et je suis d’accord avec Johan!

    Je vais même plus loin, même sur les niches tous les sites font du mini spam pour être aimé de gégé!

    Mais Google va-t-il chercher à tuer tous ces liens avec un Panda bis, je n’y crois pas car finalement ce minispam l’aide à bien identifier la thématique des sites….et si celui ci est pourri il reste le taux de rebond, temps de navigation etc…pour ne pas le laisser trop longtemps aux avant poste.

    Répondre

Laisser un Commentaire