La conférence de Matt Cutts en 10 conseils référencement inutiles

Hier, en ce 26 mai, avait lieu une conférence de Matt Cutts (équipe qualité Google) à Paris. Ils étaient nombreux les référenceurs à s’y être rendus, tout comme les blogueurs – référenceurs. Bilan de cette conférence ? De bons gros conseils déjà vus.

Il y a eu pas mal d’articles sur la toile et sur les blogs à propos de cette conférence. Personnellement, j’en ai lu trois. C’est amplement suffisant, puisqu’ils racontent largement la même chose… sauf quand ils se contredisent. Matt Cutts présentait visiblement son Power Point recyclé de 2006, ça doit être pour ça. J’ai donc lu, dans l’ordre où ça m’est tombé dessus :

En recoupant l’ensemble de ces informations, je suis tombé sur 10 conseils SEO… inutiles (le 10, c’est pratiquement par hasard).

1- les <hn> sont plus importants qu’un texte normal
Merci du tuyau, on n’était vraiment pas au courant depuis 1998.

2- Google s’oriente vers la géolocalisation
Ca doit faire au minimum 1 an qu’on en parle très sérieusement, et c’est en marche depuis au moins 5 ans.

3- Les liens JS peuvent transmettre du PR
Les liens JavaScript, c’est la merde, on le sait. Et dans certains cas, ils transmettent du PR depuis minimum 2009.

4- La fréquence de crawl varie selon le PR
C’est pas vrai ? Alors comme ça cette agence de référencement est moins crawlée que lemonde.fr ! Une véritable injustice.

5- La qualité des liens est plus importante que la quantité
Moi qui suis justement (et réellement) en train de négocier un partenariat avec un blog sans PR… si j’avais su, suis-je bête.

6- Les tirets sont la meilleure solution dans les URL
Ca n’a pas bougé depuis au moins 2004, rien de neuf à se mettre sous la dent.

7- Il faut sélectionner ses mots clés
Inutile de disserter là dessus.

8- Il faut travailler sa structure de liens
C’est fou, même WordPress permet de gérer les permaliens depuis des années.

9- L’actualisation d’un site est importante
C’est pas vrai ?

10- Ne faites pas de cloaking
Le cloa-quoi ? Comment ça Google ne veut pas qu’on le trompe ?

Et quand tu penses que tous les mecs (et nanas) qui ont assisté à cette conférence sont sans doute des spécialites du référencement Google, ça a de quoi te faire peur. Alors bien entendu, une conférence par Matt Cutts, c’est toujours bon à prendre. Bien sûr que je n’ai sans doute pas tout lu et tout entendu. Bien sûr qu’il est normal qu’il n’y ait pas d’annonces fulgurantes… mais en attendant, il y a vraiment absolument rien à se mettre sous la dent pour les initiés, ou presque.

Le seul élément que je retiens (parce que oui, il y en a un !), c’est que Google ne tient pas compte de l’emplacement des blocs type footer, sidebar ou texte central. Il ne porte pas plus d’importance au texte central qu’au reste… Sauf qu’il diminue très fortement la valeur des zones identiques sur chaque page, si j’ai bien compris. Du coup, je pense que je vais modifier quelques footers. L’information tombe bien car je projette d’écrire un article à ce sujet.

Merci Matt d’avoir foulé le sol français, et à bientôt, avec un nouveau Power Point.

Crédit photo

30s Commentaires à “La conférence de Matt Cutts en 10 conseils référencement inutiles”

  1. Effectivement, pas grand chose d’interessant dans cette conférence. étonnant de la part de Google, non ?

    Répondre
  2. Chick_Geek

    A la décharge de Matt, il a tweeté ses excuses d’avoir été trop basique. A priori cet étalage du déjà-vu était plutôt destiné aux « journalistes » invités. Et nous? Nous on continue a avoir faim.:))

    Répondre
  3. Marie from Pink Seo

    En même temps dans ce post tu viens d’appliquer un des conseils donnés par Matt Cutts : faire des listes 😀

    Rien de nouveau car on en revient toujours au même, faire un site pour l’utilisateur donne de meilleurs résultats que d’essayer de tromper les utilisateurs avec des ruses de sioux 😉

    Répondre
  4. Hello,

    Personnellement j’ai trouvé cette conf utile.
    Officialiser certains points est toujours une bonne chose.
    Même si j’avoue avoir de sérieux doutes sur quelques affirmation comme sur le point de la localisation du contenu et la duplication de contenu…

    Je pensais que GG se servait de la géolocalisation des BL afin de situer un site, apparemment pas encore mais ils aimeraient si j’ai bien compris.

    Finalement c’est comme beaucoup de billets sur les blogs SEO. Concrètement nous apprenons rarement quelque chose qui nous permet réellement de mieux ranker directement mais cela reste utile.

    Une vision du SEO, une autre manière de présenter les choses, une officialisation… tout cela sont des points positifs.

    En tout cas, on ne peut contraire les points que tu soulèves.

    @Marie + la controverse :)

    Répondre
  5. @Marie : Je ne savais pas qu’il avait donné du crédit au liste. Allez, j’avoue tout : Je suis Matt Cutts.

    @Aurélien : Je suis complètement d’accord avec tes propos. Il est clair que j’ai quelque peu exagérer, et comme je le dis en fin de billet, une conférence de Matt Cutts, c’est très bon à prendre. Je suis juste un peu déçu de ce qu’il en est ressorti, mais pouvait-on s’attendre à autre chose ? Google reste Google, et l’algo ne change par tout les 4 matins.

    Et finalement, ça montre qu’on est bien au courant et qu’on ne se trompe pas dans nos aspects Référencement. Ou alors, Google est vraiment très fort. 😉

    Répondre
  6. Aurélien met le doigt sur un truc qui me turlupine depuis quelques temps : le contenu dupliqué… j’ai parfois des doutes sur le fait que ce soit vraiment pénalisé…, mais pas vraiment de test sérieux pour prouver ca…

    @keeg: Tu fais du backlink pour le monde.fr ? ^^

    Répondre
  7. Ne faites pas de cloaking ^^ Comme si l’ursaff disait « ne trichez pas sur vos déclarations »… C’est vrai que cette conférence n’est pas allée très loin dans les révélations, mais en même temps on peut se poser la question suivante : est-ce dans l’intérêt de Google de divulguer ses secrets ?

    Plus l’algo de Google est connu, plus les référenceurs optimisent les sites qu’ils conçoivent. Et donc les premiers dans les SERPs seront les sites bien optimisés, et non les sites vraiment pertinents. En guère continuelle contre les sur-optimisations ou les MFA, je trouve ça normal qu’ils ne souhaitent pas dévoiler tous les critères de ranking.

    Répondre
  8. Je ne sais pas quel point commenter. Tous me font plus sourire les uns que les autres. Tout cela c’est un peu le bal des banalités. En tout cas, merci pour l’article :)

    Répondre
  9. fabien from Le Beller

    Comme tu le dis dans ton article, du déjà vu, du ressassé et principalement du bon sens. En gros, une bonne langue de bois made in Google.
    Je pense que certains blogs (y compris celui-ci) sont beaucoup plus instructifs en terme de nouvelles technologie et de SEO mais cela n’engage que moi.
    Bon après, c’est pas tous les jours qu’un prophète du tout-puissant Google donne une petite conférence sur le sol français, comme le dirais mon papa : « c’est toujours ça de pris ! »

    Répondre
  10. Renaud from VMC

    Finalement rien de neuf donc.
    Juste des confirmations « officielles » de ce que tout le monde sait depuis un petit moment.
    La seule bonne nouvelle c’est qu’il n’y a pas de nouveautés à essayer d’utiliser en premier… Je vais pouvoir partir en week-end tôt 😉

    Répondre
  11. Peut-on vraiment être sûr que la position d’un lien dans une page n’a pas d’importance? C’est contraire à tout ce que j’ai pu lire sur le sujet!
    Parceque ca voudrait dire que si on fait un footer différent pour chaque page, les liens auront de l’importance dans ce cas!

    Répondre
  12. @Jean-Charles : C’est exactement çà. J’y crois pas des masses non plus, mais ça vaut le coup de tester. Sur mon Twitter, on m’a dit qu’une personne (dont j’ai perdu le nom) avait déjà essayé, sans grands résultats.

    Mais bon, à re-tester.

    Répondre
  13. alex de from referencement

    Effectivement, pas de grandes révélations, mais plusieurs confirmations.

    Pour le cloaking c’est l’inverse « 10- Faites éventuellement du cloaking ».
    Ce qui est intéressant c’est qu’il a confirmé que ce n’est pas interdit, sauf si c’est pour donner un contenu spécifique à Google.

    Répondre
  14. Simon from Blog buzz

    Bon allez je vous donne une astuce SEO que je tiens de sources très impliquées dans le milieu : utilisez la balise title dans le header d’une page :) Ne l’ébruitez pas hein, je compte sur vous !

    Répondre
  15. @alex : Complètement, j’ai effectivement simplifié pour en rajouter une couche. Le cloaking n’est pas interdit, dans la mesure où il ne trompe pas le moteur de recherche du site Internet en question, et c’est une info. Je pense tout de même que ça reste une pratique dangereuse dans la mesure où le bot ne pourra en aucun qu’à comparer avec la version « internaute ».

    @Simon : C’est au moins Matt Cutts qui t’a dévoilé ça :)

    Répondre
  16. top-news from vidéo

    mince alors il n’ a pas parlé de la balise meta keywords et de la densité de mots clés !!!

    Répondre
  17. Hey Keeg,

    je ne pense pas vraiment que les SEO presents dans la salle y ait été pour trouver enfin la clé, la pierre de voute qui manque a leur strategie. MAis bon de temps en temps ca fait du bien de voir les gens de chez GG se deplacer un peu et nous parler .. on se sent moins seul … Perso si j’avais pu y aller ca aurait plus ete pour taper la discutte aec les bloggueurs que je spamme regulierement et que je n’ai jamais vu (in the flesh) pour la pluspart!

    Répondre
  18. C’est bizarre je n’ai appris rien d’extraordinaire pour me permettre d’améliorer ma position

    Répondre
  19. baudat from Selexens

    Franchement, si c’est toi qui fait une conférence aussi minable, on te lynche et en revenant à ton agence, on te demande de faire ton carton.
    Le porte parole de l’entreprise quasi la plus importante du monde se ramène avec un ppt datant des débuts des années 2000 et on lui dit que c’est un type sympa…
    Ya de quoi être blasé…

    Répondre
  20. Petite précision au cas où : pour le Power Point de 2006, c’était une boutade pour caricaturer sa conférence. 😉

    Répondre
  21. Ahah, du très très bon ton post.

    En tout cas, ça prouve bien plusieurs trucs (hypothèses aussi) :
    – Google se la joue toujours un peu langue de bois ;
    – On n’est pas plus avancés que ce que l’on savait depuis plusieurs mois/années ;
    – Ils sont bien contents d’avoir des SEO qui bossent pour leur faciliter le travail d’indexation des sites ;

    Et puis l’excuse du niveau débutant pour les journalistes, j’y crois pas une seconde.
    Il en fait des conf et peut très bien jauger le niveau.
    Quand on est réellement bon, on peut aussi arrêter sa présentation, sortir un feutre et écrire sur un tableau blanc pour une toute autre organisation de conférence.

    Pour avoir vu ça en live, ça prouve que l’intervenant s’adapte à son auditoire.

    Enfin, on critique on critique, mais il est déjà venu en France et en Belgique, c’est déjà ça.

    Répondre
  22. Aurélien explique : « Une vision du SEO, une autre manière de présenter les choses, une officialisation… tout cela sont des points positifs. »

    Voilà, je suis assez d’accord avec ça. On peut toujours dire que c’est nul, vu et déjà vu, mais un discours officiel ne fait pas de mal (ce n’est que mon opinion) à une communauté qui a besoin d’assises, de reconnaissance, et à des aspirants qui veulent se professionnaliser.

    Répondre
  23. Avec l’arrivé à grand pas du HTML5 il est fort à parié que google justement prendra en compte les positionnements des blocs maintenant. Pas étonnant que bon nombre (yahoo, microsoft…) justement se soient lancé à fond dans le html5 et en font bien des éloges qui plus est google. Pourquoi à votre avis ?
    En tout les cas une fois que les navigateurs moderne seront en majorité utilisé et donc ceux qui prendront en compte le html5 cela va d’une changer pas mal la physionomie des sites internet mais aussi leur référencement.
    balise permettant d’identifier exactement qu’a cet emplacement il y aura une vidéo + les descriptif et mots clés, les autres balises comme , etc… qui permettront je pense fortement à google de mieux situer et localiser avec plus de précisions du contenu et ainsi lui donner une importance graduel ou bien catégoriser les liens et contenus.

    J’ai été étonné d’ailleurs qu’aucun blog ou site n’en parle en ce qui concerne le html5, ils ont tous plus parlé des nouveautés techniques (javascript, css and co).

    Répondre

Laisser un Commentaire