Place aux techniques SEO de Link Ninja

Je viens de tomber sur un bel article qui évoque une problématique de positionnement pour le site Internet « Douce France ». Oui, c’est ça, c’est bien eux, « le bon gout de la volaille française ». Il a fallu deux ans à cette société et deux prestataires pour enfin se positionner devant une chanson Charles Trenet. Comment faire pour se postionner ? User de techniques SEO de Link Ninja !

Se positionner sur Google ? Avec des liens

Non, ce n’est pas une blague. Je dois même te dire mieux : tu peux retirer ta combinaison et ta cagoule de ninja et travailler uniquement avec ta tête et des doigts de camionneur. Tant que j’y pense encore, voici le lien de l’article des difficultés de positionnement sur « Douce France ».

En réalité, il y a deux façons d’obtenir du lien pointant vers les pages de son site Internet :

  • Soit on te fait des liens
  • Soit tu te fais des liens

Quand on n’est pas capable d’arriver « naturellement » (putain, c’est vraiment un faux concept le référencement naturel…), il y a heureusement une autre méthode : le Link Ninja. Je vous avertis directement, ce n’est pas une méthode miracle où il faut assassiner Eric Schmitt pour linker son site sur chaque home de Google.

Mais, avec un peu de talent et beaucoup de patience, vous allez arriver à votre objectif : vous positionner.

Place au référencement Link Ninja !

L’objectif du Link Ninja est simple : convaincre, convaincre, convaincre… et réfléchir un minimum. L’avantage du Link Ninja, qui englobe en réalité tout un tas de techniques, et de placer ses liens où l’on veut dans la mesure des possibilités et surtout avec l’ancre que l’on souhaite.

Quelques techniques en vrac, et il n’y a pas de miracles !

  • Ciblez vos potentiels échanges de liens en ciblant des articles ou pages d’une requête qui vous intéresse
  • Réaliser du Guest Blogging
  • Commenter sur des blogs Dofollow
  • S’inscrire sur des annuaires de qualité
  • Ecrire des communiqués de presse
  • Du bon gros Farm Link, du spam auto, des milliers de bookmaks…  (oups !)

Recherche de sites pour échange de liens

Pour cibler des sites pour un échange de lien, il y a quelques astuces intéressantes :

Cette requête vous servira à noter tous les liens avec cette ancre. De quoi bien s’amuser !

De quoi trouver de bonnes pages avec du bon link potentiel.

Le référencement naturel, c’est véritablement un putain de concept abstrait. Pas mieux.

24s Commentaires à “Place aux techniques SEO de Link Ninja”

  1. @Kusanageek : Pas de changement de nom encore^^. J’essaye de varier les thèmes de articles, mais en ce moment, c’est compliqué : le référencement et tout ce qui tourne largement autour, c’est mon dada.

    @Selexens : Même pas, c’est un terme que j’ai vu à droite à gauche… Mais qui demande qu’à se développer je pense 😉

    Répondre
  2. Bon ca va faire un peu suceur, mais je suis impressionné par ta capacité à publier des articles de qualité en nombre. En fait je viens pour les images…
    @Selexens: le ninja linking ce n’est pas nouveau !

    Répondre
  3. @TsorP : Merci pour ces compliments. Publier régulièrement et qualitativement, c’est réellement très compliqué. Je passe souvent beaucoup de temps à trouver des sujets.

    @Simon : Ouais, complètement. Il faut mettre en application après.

    @Selexens : Vu qu’il n’y a pas grand monde sur la requête, le placement est direct, c’est clair. Mais c’est véritablement un objectif secondaire depuis pas mal de temps. J’ai pris une autre directement ; et je teste.

    Répondre
  4. Article très intéressant, qui résume bien les techniques de SEO actuelle. Le plus dur reste encore de mettre en action tout ça =/

    Répondre
  5. Thx pour le lien 😉
    Fondamentalement, la recherche de liens reste le truc le plus chiant à faire.
    Pourtant, ça paye au final.

    Répondre
  6. Totalement d’accord avec keeg. Le référencement naturel n’est suffisant dans aucun cas sauf si le propriétaire du site est prêt à attendre… longtemps. Après, tout dépend des mot clefs. Je pense que l’on est obligé d’utiliser des techniques pas toujours très catholique.
    Après je me demande quelles méthodes ils ont utilisé pour référencer le site douce france car 2 ans c’est long quand même. Ont-ils fait que du white SEO ? si quelqu’un sait je suis interessé …
    C’est dorénavant google qui possède les clefs du web et les bon référenceurs bien sur 😀

    Répondre
  7. @t-shirt personnalisé : tout est relatif car il n’y a plus de temps de latence entre les actions et les résultats. Bien sûr qu’il faut le temps d’établir la base, mais rien à voir avec le passé. Aujourd’hui, je rentabilise un site dans sa première semaine de lancement. Le problème récurrent est que les responsables d’un site ont tendance à compliquer le bouzin et surtout ils oublient où se situent les fondamentaux qui seront efficace afin d’obtenir une visibilité probante.

    Répondre
  8. Et éventuellement commenter sur des blogs en nofollow avec une ancre pertinente. Selon certains, ce serait également pris en compte par google pour la pertinence de la page / à l’ancre, mais sans transfert de PR…

    Répondre
  9. @Francis : Dans un objectif de ressembler un maximum à un référencement naturel, et rien pour ça, il est bon d’obtenir quelques liens Nofollow et de varier les ancres. Après, est-ce que c’est pris en compte pour la positionnement… Les liens sont suivis, c’est une certitude. Pour le reste, je n’y crois pour l’instant pas tellement.

    Répondre
  10. Crunch from PSP

    Sympa cet article, j’avais passé outre ( jne sais pourquoi d’ailleurs, trop pressé dans mes flux rss peut être -_-‘)

    Je note l’astuce pour « rechercher des sites pour échange de liens » 😉

    Répondre
  11. En fait le link ninja est une façon de donner un nom à ce qu’on fait tout les les jours pour positionner ses sites… ou alors j’ai raté un truc ? oO

    Répondre
  12. C’est une façon d’exprimer l’instinct du chasseur de backlinks qui est le dénominateur commun chez ceux qui arrivent à trouver des endroits du Web qui seront propices à propager la substantifique moelle sous la forme de liens entrants.

    Répondre
  13. L’autre facette, qui n’est pas ce qu’on pourrait appeler du link ninja, et d’attraper des backlinks sans les demander. Il y a des avantages et des inconvénients. J’y reviendrai peut-être dans un article.

    Mais ce n’est pas étonnant que tu ne travailles que de cette façon patrenet, mais il va falloir maintenant voir plus large… 😉

    Répondre
  14. fabien from fabien

    bon article qui résume assez bien la constitution des techniques « Ninjaaaaaaaaaaa » mais attention car certaines de ces techniques relèvent plus du « black hat » qu’autre chose et en abusant desdites techniques (notamment les farmlinks et autre spammage intensif) => blacklistage assuré 🙁
    En tout cas, la photo au début de ton article déchire 😀

    Répondre
  15. Merci Keeg tu viens de donner un nom à ce que je fais depuis que j’ai commencer réellement à m’interesser sérieusement au ref et ça marche pas mal. Le soucis de cette technique, c’est qu’on passe souvent après un autre ninja (sur certaines plateformes.

    Répondre
  16. pour un debutant comme moi. voila bien des explications assez clair sur certaines techniques. Il ne me reste plus qu’a mettre en pratique un peu tout ca, pour esperer avancer.

    merci

    Répondre
  17. Merci pour les astuces allinanchor et allintitle, je ne l’ai utilisé pas et c’est bien dommage.

    Par contre dans les techniques en vrac, je pense qu’il faut rajouter la mise en place d’un blog de promotion dédié qui va faciliter les échanges de liens croisés avec les candidats potentielles, cette technique est vraiment très pratique et permet d’obtenir des liens de qualités sans avoir à placer de lien retour.

    Répondre

Laisser un Commentaire