Les 4 raisons du pourquoi on tient un blog

Après un dimanche complètement pris par un déplacement sportif non prévu, après un lundi rudement chargé professionnellement parlant (et demain c’est la même), je souhaitais trouver un peu de temps pour rédiger un article.

L’inspiration est primordiale pour tenir un blog

Mais le manque d’inspiration associé à un cruel manque de temps a bien failli achever la mission que je m’étais donnée. Pourtant, c’est pas faute d’avoir des sujets en stock, en tête ou en bookmark :

  • Lutter contre le negative SEO
  • Spam Report Adsense
  • Les faux mails HADOPI
  • La compatibilité HTML5
  • Influencer les internautes
  • Référencement et footer

Pourquoi tenir un blog

Bref, tout un tas de sujets possibles. Mais quand rien ne t’inspire, et quand la fatigue est présente, difficile de démarrer un pavé sur les sujets. Du coup vient l’interrogation profonde de chaque bloggueur. Pourquoi je tiens un blog ? Pourquoi j’écris ? Bref, les questions que tout blogueur se pose régulièrement, je pense, dans les périodes où l’inspiration le fuit, où les sujets ne sont pas là.

J’ai décidé de faire un tour rapide des possibilités de réponse à ces questions, rapidement avant d’aller me coucher pour clôturer une journée marathon… et attaquer la même journée demain.

Tout cela me fait penser à un récent sondage que j’ai lu sur BlogMotion. 61% des personnes interrogées répondent qu’elles se sentent obligées d’écrire régulièrement. Finalement, c’est assez énorme. Mais pourquoi s’obliger à cette régularité ? Pourquoi écrire bordel ?!

1/ Un blog et des articles pour satisfaire ses lecteurs

Quand on commence à avoir un blog suivi, ou même quand on veut obtenir des lecteurs réguliers, il faut poster régulièrement. C’est une source du pourquoi on écrit sur les blogs, du moins pour certains. Je me souviens de Techcrunch, et son absence inexplicable d’un an si je me souviens bien (et à la louche). Sa notoriété version US permet de faire redécoller tranquillement la version française, qui avait par ailleurs gardé des dizaines de milliers d’abonnés à son flux RSS. Combien de flux inactifs ? Beaucoup sans doute, mais c’est un autre sujet.

2/ Des posts pour rechercher des clients

Nombreux sont les professionnels à utiliser le blog pour faire connaître leur site web ou leurs produits. Un blog inactif, ça ne le fait pas, mais pas du tout. Du coup, il y a sans doute là aussi une obligation claire de publication.

3/ Des articles pour être populaire

Il y en a aussi qui visent la popularité. Ils ont un boulot stable, pas de publicité et un gros rythme de publication. Les classements ont pris tellement d’ampleur que se retrouver 23ème du TOP de mes couilles, ça fait bien gonfler l’égo. Et ça fait rudement plaisir de s’auto-gonfler les chevilles, il n’y a pas photo.

4/ Un blog pour gagner de l’argent

Et là, faut pas rêver, pour gagner, il faut écrire. Bien entendu, certains en vivent. Pour d’autres, c’est aussi un beau complément de revenu. Du coup, tout le monde s’adapte. Certains lisent les blogs US à la chaîne et publient des billets avec pas mal d’images pour faire bien rempli. D’autres publient rapidement un article par jour sur un logiciel ou des outils. A chacun sa technique, et même si c’est une passion, je pense que dans des cas aussi structurés, le paramètre obligation ne peut pas être nié. Quand on aime et qu’en plus ça ramène du beefsteak (ou demi-beefsteak), on ne se gène pas pour se forcer.

Il y a d’autres raisons menant à cette obligation ou motivation, la simple veille ou un vrai loisir quotidien, du moins j’espère. Mais je m’arrête là pour aujourd’hui. J’ai besoin de dormir (je ne suis pas atteint de fatigue chronique mais juste fatigué de cette grosse journée), et ça c’est une grande motivation qui est, au moment où je termine ces lignes, une véritable obligation. Fais de beaux rêves mon brave Keeg (woké le skyzo).

Montage photo avec les images de Cordey et Richard

9s Commentaires à “Les 4 raisons du pourquoi on tient un blog”

  1. Je pense être un multi-cas alors :P.
    Je blogue parce que ça m’amuse et que ça me permet de me faire une petite veille, mais plus j’ai de lecteurs réguliers et plus je m’en veux si je ne poste rien pendant deux ou trois jours.
    Et pour être franc gagner un peu d’argent avec mon blog ne serait pas de refus (étudiant et stagiaire, c’est pas forcément facile de joindre les deux bouts en ce moment), mais j’en suis pas encore là, c’est pas vraiment une priorité :).

    Se forcer de poster un billet ? Des fois l’actualité est tellement morne et certains sujets sont tellement postés et repostés par d’autres blogs que ça ne me donne pas trop envie d’écrire quelque chose (ça risque de me saouler).
    Va falloir que je pense à des articles où je fais part de mes réflexions pour enrichir tout ça ;).

    Répondre
  2. Les publicités forcent pas mal de blogueurs à écrire :)
    Personnellement je retourne rarement sur TechCrunch FR depuis qu’ils ont disparus pendant de nombreux mois (pas tout à fait un an), j’ai plus tendance à consulter la version US.

    Répondre
  3. Je te rejoins sur le fait que c’est clairement compliqué de tenir un blog de manière régulière sur la durée.

    Au début on est tout motivé et on est persuadé que tout sera facile et que cela restera éternellement comme cela, mais les doutes arrivent généralement assez vite!

    En ce qui concerne les motivations, la premiere pour chaque bloggueur c’est dans 99% des cas la reconnaissance. On est super content quand on lit des « super article » ou des « merci pour cet article, j’ai beaucoup appris » lors des premiers billets, puis on s’y habitue petit à petit et on devient plus exigent.
    Au final, passé quelques longs mois (ou années), on s’oblige à une régularité irréprochable pour « ne pas avoir fait tout ce chemin pour rien » et accessoirement car ca peut être addictif.

    En ce qui me concerne en tout cas, le fait de blogguer m’apporte énormément dans mon métier puisqu’en tant que consultant SEO, mon blog m’oblige régulièrement à creuser sur de nombreux sujets, chose que je ne ferai pas de manière aussi assidue sans lui.

    Et puis le blogging, c’est avant tout une passion. Je pense que c’est la seule recette qui fonctionne. Je n’ai jamais été tres friand des guides « comment bien réussir votre blog en 10 points », un blog c’est avant tout un espace perso, profesionnel ou pas, et par conséquent qui se doit d’être unique et non pas sorti d’un moule 😉

    Répondre
  4. @Superbibi : Je te rejoins complètement sur le coté métier et apprentissage. J’ai énormément appris grâce à ce blog. Et ça, ça vaut de l’or.

    @Anthony : A tout hasard : Keeg.fr :)

    @Simon : Bon appétit alors, car je suis persuadé que Tribords t’en paye un certain nombre^^.

    Répondre
  5. Je dois être un cas isolé. Je blogue quand j’ai envie, quand j’ai le temps et c’est très bien comme ça. Il m’arrive de ne rien écrire pendant un mois, deux mois… ça ne me pose pas de problème. Chacun gère son temps et sa passion comme il l’entend. Par contre, si on compte sur la pub pour mettre du beurre dans les épinards, tout de suite ça devient plus chronophage. On zieute sans cesse ses stats, on essaye de trouver le billet qui aura un echo dans la blogosphère, twitter, on est tenté de publier des sujets plus légers ou polémiques… C’est une tendance sans être une généralité. Il y a des blogs précieux avec de la pub.

    Répondre
  6. C’est exactement la même pour moi, cet article résume bien l’essentiel. Je rajouterai une autre raison, celle du passionné qui souhaite simplement partager sans rien demander en retour.

    Répondre

Laisser un Commentaire