Google en a rien à branler de la qualité

Pour changer, je vais faire court, car j’ai une flémingite aigüe (EDIT : raté). Après quelques tests sur Keeg, j’en arrive à la conclusion suivante : Google n’en a strictement rien à branler de la qualité.

Un baisse de visiteurs Google

Pour revenir au point de départ, je subis une grosse chute de visiteurs venant de Google. Non, pas de sanctions. Pas de chute de positions, comme je l’avais pensé un moment sans aucune vérification. Il y a simplement moins de recherches sur certaines requêtes phares qui me ramenaient pas mal de visiteurs. Se manger via Google  -30% en un mois et -60% en 5 / 6 mois, c’est quand même franchement le bad buzz et le big bad.

Je faisais plus de visites 2 mois après le lancement du blog avec des billets assez bidons que maintenant…

Alors même si vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre régulièrement, j’ai globalement moins de visiteurs en me prenant le choux sur des articles de qualité et 100% unique qu’en rédigeant un article repris 50 fois en espérant que celui-ci fonctionne sur Google. Et forcement, quand tu rédiges quelques billets de ce style, il y en a forcement un qui va se positionner sur un belle requête.

Comment stopper la baisse de visiteurs Google ?

Je me suis lancé dans quelques tests, que je n’ai pas forcement eu le temps d’approfondir, mais c’est déjà plus ou moins significatif.

J’ai rédigé quelques billets très courts, de bien faible qualité, en visant un mot-clé et en vérifiant le nombre de recherches et la concurrence de manière très rapide. Ces billets ne sont volontairement pas apparus sur la page d’accueil, et sont rangés dans la catégorie breves. J’ai même fermé les commentaires pour avoir le moins de gestion possible, sauf quand j’ai oublié.

Bref, j’ai comparé mes 4 derniers « vrais » articles (sauf news incontournables et viendez me voir) à mes 4 derniers articles merdiques. Je ne suis pas allé plus loin pour l’instant, le mode flémingite aigüe est activé (et finalement, mon article ne va pas être si court que ça).

Les 4 derniers vrais articles (moyenne journalière)

Les 4 dernières brèves (moyenne journalière)

Les chiffres sont pour le coup très faibles et donc peu significatifs. Mais c’est aussi faible d’un coté que de l’autre, en sachant que je met environ 5 fois moins de temps à rédiger ce dernier type d’articles, tout compris (recherche, écriture, image, publication). J’omets volontairement les centaines de visites venant de régulier et de liens à chaque nouveau billet, vous l’avez compris.

Un blog, mais dans quel but ?

Maintenant, il faut savoir ce qu’on recherche. Si on cherche la notoriété, du visiteur fidèle et du commentaire, j’ai gagné. Si on cherche du visiteur et du Adsense, j’ai péché mon père. Le premier « si » et quand même nettement plus valorisant au sens moral du terme, c’est vrai. Mais merde quoi !

Alors oui, je crache à la gueule de Google, même si ce n’est pas de sa faute, bien évidement. Il est évident qu’en écrivant des articles potentiellement recherchés et étudiés pour, on obtient potentiellement du visiteur via Google. Mais ce genre d’articles est quand même nettement moins intéressant à écrire, et à lire.

Bref, du contenu ciblé, court et merdique, optimisé, et du black hat, et ça roule. C’est décidé, je me lance (mais pas ici, je vous rassure).

36s Commentaires à “Google en a rien à branler de la qualité”

  1. Il ne manquerait plus que le lien vers l’article sur le fait que les bloggeurs les plus connus sont ceux qui publient le plus (que tu as RT hier) 😀

    Au final, je ne peux que plussoyer avec mon expérience : en gardant, plus ou moins, mon rythme d’un article quotidien, j’avais 78% de trafic googlien, même quand j’écrivais des choses sans grand intérêt.
    Mais dès lors que j’ai ralenti (mois de Janvier/Février/Mars) pour écrire plus mais mieux et plus long, Google a dû trouver que je ne diversifiais pas assez. Résultat : seul 10% de mon trafic actuel vient de chez eux, et Bing m’en rapporte plus !

    Par contre tu as tout à fait raison de dire que dans le flot de visiteurs emmenés par Google, seuls très peu restent fidèles avec des brèves. Par contre, sur des articles « de qualité », peu mis en valeurs par le moteur de recherche, il y a un taux de « conversion » qui peut être hallucinant.

    Répondre
  2. (désolé pour le double-post, mais ma phrase est incompréhensible)

    Je veux bien sûr dire « […] pour écrire moins mais mieux […] »

    Répondre
  3. Que du bonheur en fait !
    Si tu positives, tu te diras que ton trafic ne dépend plus de Google, mais d’autres canaux. C’est tout de même une bonne chose.

    Alors bien évidemment, si ton trafic général à pâtit de la baisse de fréquentation à partir de Google, c’est raté.

    Pour le blog AxeNet, les moteurs de recherche représentait au lancement quelques 85% du trafic. Et bien sûr Google se taillait la part du lion dans celui-ci.

    Aujourd’hui, les moteurs ne représentent plus qu’un tiers, mais le trafic est en croissance perpétuelle. J’en suis très satisfait.

    Après, quel est le rapport entre la qualité et la fréquentation ?
    Lorsque l’on voit le nombre d’exemplaires que vend « Voici », je ne suis pas certain que la qualité soit toujours un bon indicateur de ce qui va plaire 😉

    Répondre
  4. je ne peux que plussoyer Sylvain.
    Pour ma part, j’ai quelques blogs orientés qualité, qui passent pas trop mal sur google, mais sur du très ciblé (application téléphone par exemple)
    et celui en signature, que je viens de lancer, avec juste quelques conneries, je te ferai un retour d’ici quelques mois (mais j’ai déjà quelques visites sur les mots ciblés des articles « conneries »)

    Répondre
  5. Tiens c’est marrant, en survolant les titres des deux parties, j’ai pensé que c’était la première qui était les « brèves » (=sujets racoleurs). 😛

    Répondre
  6. Arf !
    En lisant le commentaire de Rémidot, je me dis que ton salut passe peut être par un bon mix :

    – Comment faire un film de pédopornographie en 3D ?
    – Le mail parfait pour télécharger de la musique
    – Logiciel de dessin pour le référencement
    – etc.

    Répondre
  7. @Emmanuel : La mot « conversion » me semble tout à fait juste. Il vaut mieux être positionné sur « achat fleur » que « fleur », même si l’un rapporte 10 fois plus de visites que l’autre. C’est un peu le même principe ici, mais sans Google.

    @Sylvain & Niko : C’est effectivement une histoire d’équilibre, mais admettons tout de même que max de visiteurs Google, c’est quand même vachement utile pour le trafic. Un blog n’est pas un site, donc dans ce sens là, on peut s’en contenter. Mais je trouve dommage de créer de l’éphémère.

    @Remidot : Mouarf, j’avoue !

    Répondre
  8. Il s’agit peut être simplement de l’utilisation de certains mots clé, ou ton article s’est mieux placé.

    C’est triste, mais c’est comme ça :-]

    Répondre
  9. J’ai une petite question ^^

    Ton site Keeg autorise les commentaires sur certains articles, as tu remarqué si google prenait en compte les commentaires dans un article et le référence plus ou moins bien en fonction de la « qualité » et de la quantité de ceux ci ?

    Je sais pas si j’ai été clair XD

    Répondre
  10. Pas étonnant que de pseudos influenceurs font des articles ridicules du genre « j’ai testé Google Aspirateur ». Ca laisse tout de même pensif pour les à coté de tout référenceur…
    D’un autre côté, ca montre bien a quel point Google est encore super limité quoi qu’en dise les gros barbus à lunette.

    Répondre
  11. @Anthony : Google référence les commentaires, mais 40 plombes plus tard. L’influence doit être assez mineure sur un article.

    Répondre
  12. C’est bien dommage (quoique…) mais sur le fond ce n’est pas étonnant que Google ramène les lecteurs en fonction de leurs requêtes 😉
    Donc si tu n’es pas dans le buzz/ramdam/trend du moment, tu auras moins de volume, mais du lectorat intéressé (voire fidèle si tu as de la chance, lol).
    Après, c’est un choix de « ligne éditoriale »… (essaie aussi le fantasme -googlesque- d’Emmanuel: « youporn sur votre ipad » !)

    Répondre
  13. Je ne sais pas si c’est le sujet qui est difficile ou si c’est Google qui se fout de la qualité. (les deux ?)

    En revanche je ne peux qu’aller dans le sens d’Emmanuel : une fréquence de publication assez soutenue et régulière est un vrai plus. (D’après des expériences personnelles)

    Au sujet de la taille des articles, je ne suis pas sûr que faire des contenus très riche soit un vrai plus. Je doute aussi que la qualité de l’argumentation de l’auteur soit déterminante. (Il me semble que la qualité de l’orthographe peut jouer en revanche – j’ai du lire cela quelque part mais je ne sais plus où).

    L’important est certainement davantage dans les proportions de mots clés dans le texte et dans ce sens, trop de mots ‘dilue’ les mots clés important. (Je pense que les sites qui proposent des articles longs qui sont découpés eux-même en plusieurs pages ne le font pas uniquement pour le confort de lecture des internautes mais aussi pour des raisons SEO)

    Alors voilà tout est question d’objectif.

    Maintenant, si tu veux faire des sous, pas sûr que le black hat soit si facile. Il ne suffit pas de faire du traffic: encore faut-il que le chaland soit un cliqueur de pubs et que les pubs rapportent 😉
    Et puis certains black hat se font chopper et perdent tout leur réseau ..

    Répondre
  14. @wilfrid :

    C’est clair que la longueur et la qualité supposée de pertinence n’apporte rien en terme de référencement direct. Après, pour disposer de backlinks naturels, c’est quand même bien plus simple. Il faut jauger les avantages et les inconvénients.

    Couper un article en plusieurs pages (JDN utilise cette pratique barbare) à plusieurs avantages :
    – Référencement : multiplication des pages et des entrées possibles
    – Augmentation importante du nombres de pages vues, et quand on a des annonceurs directs, c’est bien pratique si c’est facturé à la PV…

    Le black hat n’a pas (forcement) grand chose à voir avec le type de visiteurs. L’objectif est de se positionner sur des requêtes, l’internaute est donc bel et bien ciblé.

    Perdre le réseau, c’est un risque, c’est clair. Maintenant, c’est comme tu business, il ne faut pas mettre tout les oeufs dans le même panier et bien séparer les réseaux.

    Je commence un test grandeur nature, résultats dans quelques semaines.

    Répondre
  15. Tu as peut-être moins de visiteurs qu’avant mais je vois, en lisant les commentaires, que tu as des lecteurs de qualité 😀
    Sur Pink Seo les moteurs représentent environ 40% du trafic. Et cela décroit doucement depuis que j’utilise les réseaux sociaux 🙂

    Répondre
  16. Le meilleur ratio, c’est bien connu, c’est 1/3 partout 🙂
    Ne pas trop dépendre de google, c’est pas plus mal parfois, mais c’est vrai que niveau qualité/trafic, il y a un juste milieu à avoir. Cela dit, tu devrais voir pas mal de click aujourd’hui sur tes adsense 😀

    Répondre
  17. @keeg
    J’ai hâte de lire tes résultats !

    Tu comptes utiliser des outils type LFE ? De la soumission en masse à des annuaires ? Des trucs plus ‘barbares’ à grand coups de commandes curl ou wget pour faire du spam de referrer (bon c’est pas nouveau comme méthode mais on a le droit de tester ;)) ? De l’injection de lien ? Du content spinning ?

    Je suis intrigué et surtout très curieux n’est-ce pas …. 😉

    De mon côté, je n’ai jamais passé le pas de faire du ‘black’ (enfin sauf pour faire quelques scripts de test pour m’amuser) mais ce qui est certain c’est qu’il doit y avoir un aspect ludique à mettre en place ces techniques en grandeur nature 🙂

    Répondre
  18. @Simon : Ouais, je veux un lien provenant de l’ensemble de ton armée de sites contre un lien vers l’un de mes nouveaux – futurs splogs, ça ta va ? 🙂

    @Marie : Là dessus, je te suis complètement, et j’en suis super heureux. Les commentaires sont constructifs, et ça, c’est vraiment le pied.

    @Djolhan Le ratio 1/3 est valable que dans certains cas. La majeure partie des sites web ne sont conçus que pour les moteurs de recherche finalement. Et là, difficile de tenir le 1/3. Et dans les autres cas, 1/3 c’est quand même bien bas.

    Répondre
  19. Je suis dégouté j’écris des romans de qualité et je ne les retrouve pas dans les rayons de la Fnac…
    Bref c’est triste de lire un tel article!

    Répondre
  20. Ce n’est pas vraiment Google qui est à blamer, bien que cela m’arrive aussi de pester lorsque je ne retrouve pas une page dont j’ai oublié l’url, ce sont plutôt les internautes, ce qu’ils recherchent, ce qu’ils lisent ou visionnent. Ensuite, effectivement, à toi de voir ce que tu veux faire des tes journées, du Tricatel ou du produit local, travaillé à la main. C’est pour tout pareil et beaucoup d’autres professionnels se posent la question, ou devraient se la poser.

    Répondre
  21. Salut
    🙂
    j’avais déja fait le meme constat sur la qualité et les visites
    sur mon site joomla
    je faisais des articles de qualité puis par manque de temps j’ai fait des breves, courtes
    etc..
    donc plus souvent
    et le traffic avait augmenté
    par contre écrire des articles de qualité t’ammene du trafic qualifié

    depuis que j’ai découvert ton blog ou celui de Sylvain

    je suis fan et ravi de lire à chaque fois vos articles

    pour répondre à ton article
    je dirais qu’il faut faire les 2:
    article de qualité
    et brève sans grand intérêt

    🙂
    Bonne journée

    Répondre
  22. @l’Ours : Ta comparaison est pas mal, c’est un question de choix. Le mieux reste de faire du Tricatel local peut-être 🙂

    @La Fontaine : Assez d’accord sur les 2, mais il faut savoir gérer les brèves sans que ça ne gène le lecteur habituel. Du coup, pas de page d’accueil (enfin, un lien en bas à droite), mais pour le ref, pas sûr que ce soit la meilleure chose.

    Petite précision au passage, certes l’article parle de ce blog, mais ce n’est qu’un prétexte pour amener à parler d’une généralité.

    Répondre
  23. « Toutes les généralisations sont fausses, y compris celle-ci. » Dixit Alexander Chase

    Répondre
  24. C’est dingue, tous les trolls que je croise sur Keeg bossent dans de grosses boites, ici une maxi SSII. Je comprends les suicides chez FT maintenant.

    Répondre
  25. « Aucune généralisation n’est totalement vraie, même pas celle-ci. » Dixit Oliver Wendell Holmes

    Répondre
  26. Pour être complet, il faudrait également comparer d’autres éléments des « vrais articles » et des « brèves » (qui ne sont pas si courtes que ça) : Taux de rebond, nombre de page par visite, temps moyen passé sur la page. Je suppose que les « vrais articles » sont moins sujets aux visites de quelques secondes et aux taux de rebond proche de 100ù ? Ce que je veux dire, c’est qu’il y a sans doute d’autres éléments pour mesurer la qualité du lectorat que le nombre de visites issues de google.

    ps : j’espère que ce commentaire n’apparaîtra pas en doublon, j’ai fait une fausse manip.

    Répondre
  27. Il faut dire qu’un grand nombre de paramètre sont pris en comptes…

    Je pense que le contenu en est un, mais c’est un parmi tant d’autres…

    La qualités des articles joue d’après moi, cependant l’importance ou l’intérêt de l’article, je pense que moins. Maintenant, le sujet, si il est frais (actualités ou etc), plaira d’autant plus à gg !

    Enfin… ce n’est que mon avis.

    Répondre
  28. La premiere chose que tu as tres bien faite : sortir le nez du clavier pour voir se qui se passe autour ?
    Et si toute la problématique se situait au niveau de la définition de la cible ?
    Les 3 (vrais) articles sur 4 visent les personnes qui ont déjà un site internet et si c’est une caracteristique commune de tous les contributeurs de commentaires, il y a encore une grosse majorite d’internautes non concernés.
    Pour les brèves, la cible peut représenter 100% des internautes ! A l’arrivée plus de visites !
    Avant de rentrer dans les conditions techniques et analytiques, je pense qu’une bonne question a se poser est : qu’est-ce que je veux en échange du temps et des ressources que je consacre a mon site ?
    1 Revenus direct de la pub
    2 Reconnaissance de mes pairs, excellent pour l’ego, la reputation mais pas lucratif
    3 Présentation d’une expertise, parfait pour un profil professionnel
    4 Satisfaire une addiction a l’hyper communication :ca se soigne !
    A mon sens Google ne reste qu’un intermédiaire au service de l’internaute et non de l’editeur de contenu !
    je vois aujourd’hui pas mal de blogs pseudos pros don’t la seule occupation est de proceder a un remachouillage de l’info glanee sans ajout de valeur : une autre facon de faire du spam ?

    Répondre
  29. Le « spam » paye, c’est pas nouveau. Gloire, beauté… compte en banque ouais 🙂

    Tes questions sont judicieuses, et c’est celles que je me pose. Pas de réponses claires pour l’instant.

    Répondre
  30. Hello,
    je lis avec intérêt ton article, et il y a une zone de flou qui me gêne, aussi je ne suis pas sûre de bien comprendre ce phénomène que tu décris :

    lorsque tu dis « Il y a simplement moins de recherches sur certaines requêtes phares qui me ramenaient pas mal de visiteurs »,
    j’ai envie de te demander quelles sont ces requêtes. Pas de chute de position, ok, mais si il y a plus de concurrence sur ces mots clef, la part du gâteau sera plus mince… Peut-être restes-tu bien classé parce que tu as le bénéfice de l’ancienneté ?

    Et effectivement, les exemples que tu donnes ne sont pas significatifs étant donné la faiblesse du trafic, ce sera intéressant de voir si dans quelques mois la tendance reste la même.
    Ceci dit, l’explication de jibe semble pertinente, si tes articles « faciles » sont grand public, il est logique qu’ils intéressent plus de monde.

    Répondre
  31. Bonjour à toi,

    Je m’excuse par avance, je n’ai plus trop le billet en tête, donc je vais essayer de ne pas trop répondre à coté de la plaque. Concernant cette requête, il s’agissait de recherches concernant un logiciel assez utilisé qui a cessé d’exister. Du coup, il y a peu à peu moins de recherche concernant ce logiciel.

    Je ne sais plus trop ce que je raconte dans le billet, mais les articles « faciles » ont été écrit en vu de se positionner facilement sur des requêtes un minimum recherché. Forcement, ça aide à attraper du trafic, même faible.

    Répondre
  32. Il est vrai que j’émets des doute également sur l’analyse qualitative faite par le moteur de Google. Et le problème, c’est qu’il est incontournable … Ce qui me fait dire ça : le nombre de site type coquille vide que l’on retouve en tête de classement sur certaines expressions clés, l’incapacité de faire connaître rapidement un site récent même s’il est 100 fois plus qualitatif qu’un vieux site non mis à jour depuis 2007, la technique de la densité de mots qui ne favorise pas la compréhension et le plaisir de lecture, les sites très imagés qui sont parfois mieux compris des internautes mais qui ne sont pas la priorité des moteurs … etc … Bref, je me demande ce que sera l’information du net de demain … Heureusement que certains sites ont habilement joués avec les techniques de référencement et le contenu qualitatif … Mais est-ce la majorité ?

    Répondre
  33. Je pense que c’est surtout l’optimisation de l’article pour les moteurs qui est important, certain blogueurs arrivent à rédiger un article à la fois intéressant pour les lecteurs mais aussi bien optimisé pour Google, avec des titres et des mots clés bien ciblés… Je pense que cela doit contribuer à faire la différence.

    Répondre
  34. Nadège from Miami

    Bonjour,

    J’ai aussi remarqué ça avec mes deux blogs. Les articles court et super ciblés ont un meilleur rank après par contre le temps passé sur la page est beaucoup plus court. Je suppose que ça dépend ce qu’on veut faire de son blog..

    Après as we all know, le référencement est un combat de tous les jours !

    Répondre

Laisser un Commentaire