Comment font-ils pour suivre + de 3000 personnes sur Twitter ?

Au départ, j’avais envie de me faire un article sur les Community Managers est de jouer au troll. Mais finalement, je n’avais pas grand chose à raconter d’intéressant (ça m’arrive, si si). En fouillant, un peu, je suis tombé sur les profils Twitter de Community Managers. Le phénomène n’est bien sûr pas propre aux personnes faisant ce job, mais je s’interroge sérieusement sur la pertinence de suivre des milliers de personnes sur Twitter.

Twitter, un canal unilatéral de communication

J’ai bien l’impression que de nombreux utilisateurs de Twitter utilisent ce réseau social comme un canal unilatéral, sans écouter ou lire ce que peut raconter ses followings. Je ne parle même pas de discussions, mais simplement de lecture. J’ai quand même la sale impression que de nombreux utilisateurs de Twitter suivent un grand nombre de personnes pour uniquement en avoir un grand nombre en retour.

De mon coté, j’ai choisi finalement d’ajouter peu à peu des personnes que je juge intéressante. Bien entendu, je peux largement rater des comptes qui finalement pouvaient être intéressants, mais je prends le risque. De temps en temps, certaines personnes m’ajoutent sur Twitter pour finalement me supprimer peu après voyant que je n’ai pas rendu la monnaie de la pièce.

Bordel, tu me suis parce que tu trouves que je suis un brin intéressant ou simplement pour m’utiliser en temps que potentiel follower ?

J’ai lu il y a peut-être un an un article d’un mec qui disait qu’il re-suivait par politesse… au final, il avait des milliers d’abonnements. Tu parles d’une politesse ! C’est vrai que du coup, l’autre ne peut pas utiliser de Direct Message… mais tout de même. C’est presque de l’irrespect de suivre des milliers de mecs (ou meufs, ou les deux), il me semble.

Des abonnements Twitter inutiles en liste

On parle tout le temps de lui, mais tant pis, comme je suis un mouton j’en parle aussi : @jeanlucr, il fait comment  pour gérer ses 175 000 abonnements ? (oui oui, vous avez bien lu)

J’en ai une belle liste à vous donner :

  • @jfruiz, son bouc à croquer et pratiquement 30 000 abonnements
  • @Franck_Briand, sa jolie coupe et ses 10 000 abonnements
  • @naro, son anglais parfait et ses 9 000 abonnements
  • @PierreTran, son fond Twitter qui donne un mal de tronche et ses 4 000 abonnements
  • @LucBernouin, en mode gossbo et ses plus de  10 000 abonnements
  • @EricBlot, the killer et ses plus de 4 000 abonnements
  • @phantom18, l’homme à la mozaïque et ses 3 700 abonnements
  • @yannleroux, le fumeur de joints et ses 4 500 abonnements
  • @LucMandret, le parigo par excellence et ses 3 600 abonnements
  • (attention, il y a de l’humour hein)

Quel est l’intérêt ?

Il y en a un gros paquet, j’ai juste passé une liste trouvé sur kriisiis. J’imagine que ces mecs là on peut-être un autre compte, ou alors je ne comprends pas vraiment, si ce n’est faire la course au followers dans le cadre d’une communication à sens unique. Pour ma part, et si vous souhaitez me suivre, voici mon compte Twitter. Attention, vous l’avez compris, je ne vous garanti en rien de vous suivre en retour… Mais si je vous suis, ce n’est pas pour faire décoration.

Si l’un d’entre vous passe par là, n’hésitez pas à m’expliquer, à moins que vous ne soyez top occupé à lire les tweets de vos amis.

Pandaranol

56s Commentaires à “Comment font-ils pour suivre + de 3000 personnes sur Twitter ?”

  1. Dans cette liste j’en vois un qui utilise twitter pour récupérer des contacts, puis vous propose un document intéressant à télécharger gratuitement , puis vous inonde d’offres promotionnelles pour acheter ses produits.

    Répondre
  2. Bonjour,

    je suis assez d’accord avec toi… J’ai un peu plus de 500 followings et je peine à les lire tous, je commence à m’organiser avec des groupes de twittos. Il est vrai que refollow par politesse décrédibilise Twitter et lui fait perdre son intéret.

    Bon article, @ bientôt

    Répondre
  3. C’est pourtant simple, de nombreux softs te permettent d’afficher uniquement certains following.
    Tu peux en follow 30 000 sur ton compte twitter, mais n’en n’afficher que 40 dans ton client :)

    C’est complétement hypocrite, mais tu es sur de gagner à la course aux followers avec ça !

    Répondre
  4. Kcnarf

    Twitter est un des trucs qui me parait plein d’une inutilité flagrante…

    Encore plus superficiel que Facebook, le seul intérêt que j’y vois est de pouvoir rediriger des gens facilement vers des liens intéressants. Et encore, pour ça, il existe d’autres trucs… Et puis si c’est pour agir comme un annuaire vivant de liens, ça ne m’intéresse pas trop non plus…

    Quel est, selon toi, l’intérêt de Twitter, Keeg ?
    (D’ailleurs, ça marche aussi pour les autres 😛 )

    Suivre des milliers de personnes peut avoir un intérêt si on a de quoi faire une recherche, éventuellement, par mots clefs pour retrouver un sujet intéressant, pour établir des tendances ou des statistiques sur les sujets les plus évoqués…
    M’enfin tout ça me paraît quand même bien loin d’avoir une quelconque représentativité, en dehors de Twitter.

    Répondre
  5. @Philippe Un d’entre eux est peut-être très bourrin, le reste l’utilise aussi en partie à des fins promotionnelles d’article de site ou blog perso / pro, comme pas mal de monde (et moi aussi)

    @Leg’Z Un soft ? Ca ne peut tout de même pas changer l’affichage de la page de profil directement sur Twitter. Tu as un lien tout de même pour voir à quoi ça ressemble ?

    @Kcnarf L’intérêt pour moi est simple : il me permet de faire une bonne veille, d’entretenir quelques contacts et aussi de recueillir quelques visiteurs venant de ce canal 😉

    Répondre
  6. @keeg tout à fait d’accord. J’imagine également qu’il faut un grand écran pour voir tout ces messages.

    Répondre
  7. Gyzmau

    Merci Keeg, je me demandais qui écrirais un article comme celui ci en premier car y’a quelques jours je me disais exactement la même chose: que j’avais de plus en plus de mal a tous suivre.

    Et pourtant je n’ai pas énormément de following (45), mon problème c’est que c’est bloqué au boulot ce qui n’était pas le cas y’a quelques semaines (changement de mission).
    Je regarde un peu sur le tel, le midi, mais pas forcement pratique pour les liens.
    Sinon je le fais surtout le soir.

    Concernant le refollow je regarde ce que twitt la personne si c’est dans mes domaines d’intérêts je follow sinon je ne refollow pas.
    Je sais que par « politesse » il est de convention de refollow.
    Mais je met en avant d’abord la qualité d’informations car c’est avant tous un outils d’info pour moi, et pas un concours de qui a le plus de follow (style FB avec les amis).
    Je ne veux pas polluer mes sources d’infos. Je pense d’ailleurs a faire un peu le « ménage ».

    Pour résumer Twitter est avant tous pour moi que pour les autres , d’où ma politique de non refollow automatique.

    @Kcnarf : avant j’avais des flux rss (que j’ai toujours) maintenant j’ai twitter qui est génial pour la veille. Notamment dans le dev.
    Franchement c’est vraiment excellent pour trouver des nouveaux trucs ou des astuces et être au courant des nouveautés.
    SI j’ai un following qui a trop de lien qui ne m’intéresse pas je me désabonne.

    Répondre
  8. Hé bien je vais aller à contresens de ce billet tiens, pour une fois. Avec mon avis perso et mon usage de Twitter. Je vois ça comme une télé, un flux continu. Je n’ai donc pas la prétention de suivre tout ce qui se dit. Donc même en ajoutant des centaines de gens à suivre, cela reste lisible puisque le but n’est pas de lire chaque personne mais d’avoir un « cliché » du brouhaha ambiant à un instant « T ». Quand je regarde ma timeline, je vois ainsi rapidement ce qui se dégage de redondant dans les propos des gens. Bon c’est vrai qu’il existe les listes pour faire ça, mais voilà comment je fais. Et il est clair pour moi que les gens que je suis ne sont pas nécessairement des « amis » : je n’y met aucun sentiment : ce sont des sources. Voilà !

    Répondre
  9. Comment font t-il ?
    Ils ne suivent personne, et se foutent de ce que les autres disent !
    Sinon ils créent une liste Twitter avec les vrais personnes qu’ils veulent suivre.

    Tu suis 207 personnes, à mon avis c’est TROP. Moi je suis 7 personnes et je trouve que à chaque fois que je rate beaucoup de Tweets que je n’aurais pas dû loupé (Rien que Mashable et SmashingmMag c’est +40 tweets par jours !)

    T’as oublié de citer le Modérateur, +1700 following, ce n’est pas humain :-)
    Je lui avait posé la question il y a quelques semaines et voici la réponse:
    tout dépend de la manière dont on se sert de Twitter. Pas de souci pour suivre 1 500 personnes de mon côté, mais je ne lis bien sûr pas tous les tweets. Tout comme je ne lis pas topus les billets des centaines de blogs présents dans mon flux RSS…

    C’est le même argument que @Simon : tout dépend de la manière dont on se sert de Twitter

    Pour finir, le cas de @jeanlucr c’est un ROBOT humain !

    Répondre
  10. Complètement en phase avec toi!
    Si tu relis le blog de Kriisiis (ou celui de @egadenne) il parle du concept de « twitter snob »

    Il considère que celui qui a un écart trop important entre son nombre de follower/following est un snob, qu’il n’utilise pas twitter comme il faut!

    Je peux comprendre quand on parle d’un mec comme @stagueve qui a 2000 follower pour 27 following….
    Admettons pour quelqu’un qui tourne autour des 400/400 ca peut rester gérable. Mais au delà, je ne comprends pas.
    Je suis comme toi, je ne vois meme pas l’intérêt.

    Si demain je me met à suivre 5 000 personnes:
    – Je ne suivrais personne car je ne pourrais vraiment pas tout lire
    – Du coup ceu que j’aimais se perdent dans la masse
    – Au debut les gens se disent « super untel me suit ». Et puis un mois pres « en fait untel il ne réponds jamais »

    Ben oui forcément en suivant plusieurs milliers de personne on ne peut être qu’un canal de diffusion et plus de reception. On devient comme Claire Chazal qui donne les news le soir. Si elle écoutait tout ceux qui la regarde, ben elle serait bien dans la merde!

    Répondre
  11. loconox

    J’applique la même méthode que toi. J’avais même poussé la rigueur plus loin en supprimant mes followers qui était à coup sur des sites de pub ou bot en tout genre, et puis ça ma lassé. Je ne cherche pas la course ou followers ni celle des following et je n’hésite pas à supprimer quelqu’un que je suis depuis longtemps si ces tweet deviennent intéressants.

    Pour moi, les gens font ce qu’ils veulent. Je ne dis pas que ce qu’ils font c’est mal, mais j’ai une autre méthode. Je pense néanmoins qu’il est en effet peu probable que ces personnes lisent tout ce qui est dit sur leur ‘file du temps’. Mais ne cherchant pas une quelconque reconnaissance dans le fait d’être suivit ou pas, je ne trouve pas non plus qu’il y est une question de respect ou non dans cette attitude. Le web à toujours été un lieu de discussion ouvert, ne pas être écouté est une risque à prendre lorsqu’on s’y aventure.

    Répondre
  12. Le raisonnement n’est pas applicable à tout le monde, tout dépend de ton usage de twitter. Si tu as un compte pour balancer du flux RSS de ton site blog etc.. alors généralement tu te met en auto c’est à dire que tu va suivre la plupart des gens qui te suivent. C’est une sorte de politesse pour montrer que tu peux recevoir des DM de gens qui aimerait/commenter/demander/répondre à l’un des tweets concernant tes articles et aussi inciter les gens à te garder dans leur timeline. C’est du quantitatif, l’intérêt est limité sauf de pouvoir « spammer » un maximum de gens vers ton site.

    Après, tu l’as bien fait remarquer la plupart ne suivent pas vraiment leur timeline, mais doivent avoir pour la plupart des listes thématiques réduites à l’essentiel/intérêt réel.

    Je pense que ce genre de raisonnement a été largement répandu par les nombreux utilisateurs et blogueurs qui ont fait des articles du genre « 10 pratiques pour optimiser ton twitter » et toutes ces conneries qui ont largement recommandé de suivre les gens qui te suivent que le ratio 1 followers pour un 1 following était le meilleur, etc. Ce qui n’est pas forcément vrai. Je pense également au  » faites une réponse automatique à tout les gens qui vous rajoute ».. ce qui donne souvent un spam de DM tout bidon du genre « merci de me suivre, n’hésite pas à aller sur mon site blabla ». Honnêtement j’ai toujours trouvé sa nul, soit tu prends du temps pour réellement t’intéresser à tes followers soit tu t’abstiens de répondre comme un robot.

    Très bon article comme souvent. :)

    Répondre
  13. Très réaliste et très bon ton article sur le nombre de followers. Je suis tout à fait d’accord avec toi.

    Répondre
  14. @Simon Ta logique est tout à fait valable, mais jusqu’à un certain point il me semble. La question est de savoir si il y a vraiment des milliers et des milliers de personnes intéressantes, en fonction de ce qu’on recherche bien sûr. Je n’en suis pas forcement convaincu au jour d’aujourd’hui, en 2010.

    @Soufiane Je vois pas en quoi ça te dérange que j’ai un title différent du h1…

    @Sam C’est vrai que pour la logique du 1 – 1, je ne l’ai jamais vraiment comprise. Personnellement, que ce soit 1 – 10 ou 10 – 1, je m’en fou un peu. Il va falloir qu’on m’explique ce point là aussi :)

    Répondre
  15. Ah ba décidément on me cite souvent dans tes commentaires 😀

    Suivre beaucoup de monde, c’est sport en effet. Tout dépend de la manière dont on utilise l’outil. Je suis environ 1 500 personnes et je m’en sors, même si là je commence à atteindre les limites du possible. Les listes Twitter peuvent aider, mais surtout les services de type Cadmus qui filtrent les contenus pour n’afficher que les plus populaires parmi ceux que tu suis. Dans ce cas, Twitter devient un vrai outil de veille et n’a de sens que si tu suis un nombre minimum de personnes pour voir quelles infos se répandent…

    Après, je ne suis pas sûr que quand on a 200 followers, on prenne la peine de lire toutes les updates et de tout cliquer. La moitié des liens que je clique proviennent de personnes qui ne font pas partie de ceux que j'(aurai suivi si je m’étais limité à 100 ou 200 followings, c’est tout l’intérêt. Pendant la journée, je jette un œil plusieurs fois par heure au fil Twitter, c’est assez rapide finalement, je clique que quand l’accroche m’intéresse. Après beaucoup de liens sont récurrents aussi, çà accélère le processus… Le soir et le week-end je suis beaucoup moins souvent connecté, Twitter reste du temps réel pour moi, donc je ne ratrape bien sûr pas mon retard le lundi matin…

    Au final, je ne suis que les personnes qui m’intéressent, soit une personne sur deux qui me suit (je ne suis pas très pro-actif ds mes following, je suis plus adepte du follow back que de la recherche de profils). Si les derniers tweets apportent une plus-value, je les ajoute.

    Je rajouterais donc 2 catégories également aux personnes qui suivent beaucoup de comptes : ceux qui followent bcp de monde pour faire monter leur compteur, et ceux qui suivent en retour les personnes qui les intéressent :)

    Et @Soufiane : sisi c’est humain 😀

    Répondre
  16. Il est vrai qu’il parait impossible de pouvoir suivre trop de monde, pour moi au dessus de 200 comptes actifs ça devient dur, 500 vraiment très difficile donc au-dessus impensable. Cependant il y a une solution, utiliser les listes en mettant que les gens qui sont vraiment importants et dont tu veux suivre tous les tweets.
    Après suivre en retour est une des règles de courtoisie de Twitter, que l’on veuille la suivre ou non est une autre affaire. Et malheureusement la course aux followers est à ce prix car il ne faut pas se leurrer, avoir 10 followers et ne converser avec eux à ces limites.
    Ceci dit j’ai trouvé ton article très intéressant :)

    Répondre
  17. Ca a peut etre été dis, je n’ai pas tout lu dans les commentaires. Mais s’il existe des gens qui ne sont pas Community manager et qui font la même chose, il y a aussi des community manager qui ne font pas cela . J’en suis la preuve. Je critique pas mal les gens qui suivent plus de 500 personnes :) J’en suis entre 100 et 200 et je trouve ca déjà pas mal ! alors j’imagine même pas suivre 3000 personnes, et pourtant je suis Community Manager et j’éstime ne pas faire mal mon boulot ! donc ce n’est pas une question de CM ou pas, c’est une question de personnalité :)

    Répondre
  18. Excellent article. je suis d’accord avec toi. Je galère deja ac 300. je n’imagine pas avec un zero en plus… aucun intéret

    Répondre
  19. Hello,
    je découvre ce blog qui est ma foi très intéressant 😉
    Je confirme @moderateur est un exemple à suivre pour son utilisation de twitter, tant au niveau pro (jobboard, etc..) qu’a titre personnel.

    PierreTran est aussi très impliqué il n y a qu’a voir sa timeline pour voir qu’il interagit beaucoup contrairement aux autres sus cités.

    @+

    Répondre
  20. @RaDe Bien sûr qu’il n’y a pas que des CM, loin de là ! C’est simplement que j’ai constaté ça à partir de certains d’entre eux, mais j’aurais pu tout autant le constaté avec d’autres personnes 😉

    Répondre
  21. @Flav
    +1700 following, environ 10 tweets par jour pour chacun, ça fait +17000 tweets par jour !!!
    C’est un peu beaucoup pour un humain :-)

    Répondre
  22. @Soufiane : oula 10 twtts par personne par jour, tu n’y es pas :-) Il faut voir le % de comptes actifs sur les 1700, ceux qui twittent que le soir, que le week-end, ceux qui sont là un jour de temps en temps.. J’observe environ 6-10 twitts à la minutes aux plus grosses heures de la journée, à peine une centaine par heure en heures creuses. Et comme je le disais plus haut, je ne vois pas ce qui se passe pendant la moitié de la journée (sommeil compris). Rien d’insurmontable donc 😀

    Répondre
  23. Comme j’ai plein de centres d’intérêt, je followe plein de gens et ce joyeux bordel m’amuse !
    Pourquoi se restreindre, on peut retourner la question !
    :-))

    Répondre
  24. @Le_M_Poireau Pourquoi pas aussi, c’est tout à fait judicieux, bien entendu. Pourquoi avoir 6 chaines quand on peut en plus disposer de AB1 ? 😀

    Répondre
  25. Ton avis est intéressant … même s’il diverge du mien (voir mon billet d’hier).

    J’ai 1858 followings et je suis ma timeline normalement, c’est à dire sans « hypocrisie » au sens exprimé ci-dessus. (pas d’outils pour n’en suivre vraiment que certains).

    Je peux me connecter presqu’à n’importe quel moment et j’ai de l’activité. Et il m’arrive toujours de trouver des liens intéressants.

    Histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein : vous semblez craindre de rater qqch d’important voire de vital en suivant trop de comptes. Je ne pense pas que cela soit possible car le contenu incontournable est toujours RT de telle sorte que j’en ai toujours connaissance.
    Perso, je ne crains pas de manquer quoique ce soit mais j’estime que c’est une chance de trouver qqch. Et plus vous suivez un nombre de compte élevé, plus ce contenu sera varié.

    Quant à savoir si mon objectif est d’avoir un max de followers ? je dirais que c’est un indicateur (pas le seul de la qualité ressentie de ma gestion). Dans ce sens oui, cela me fait plaisir de voir de nouveaux abonnés.
    Et je ne crois pas trop au discours de ceux qui disent s’en moquer (ceux qui sont réellement sincères doivent être une minorité).

    Régis

    Répondre
  26. Bonjour,

    D’accord avec toi @vansnick. Les RTs font qu’on rate rarement quelque chose…

    Très bonne analyse que celle du problème de l’unilatéralité de la communication. Il n’en reste pas moins que Twitter permet la diffusion d’info, ceux qui veulent la prendre la prennent…

    Répondre
  27. assez d’accord suivre tous le monde de façon systématique en retour je vois pas l’intérêt non plus (et le coté « politesse » je vois pas bien à vrai dire…oui on doit répondre au monsieur qui dit bonjour, mais pas forcément monter dans la voiture même si il nous offre des bonbons) mais à une nuance près : à mon avis on peut suivre « de près » (dans des listes) certain et de « plus loin » d’autres……sans forcément être « hypocrite » ou je ne sais quoi…comme dans la « vraie » vie, on des amis proches et d’autres plus éloignés et des tas de relations de toutes sortes…ma timeline c’est allez humer l’air du temps et de la place du marché, c’est écouter la rumeur, voir ce qui se dit « en ce moment » dans une communauté de gens que je ne peux pas suivre individuellement mais dont j’ai trouvé les profils / tweets intéressants…après certains émergent et je me met à les suivre de plus près…bref c’est peut être pas aussi tranché…(et d’ailleurs pour moi ce qui est le plus ennuyant ce ne sont pas ceux qui suivent « trop » de gens, mais ceux qui « parlent » trop et flood ma timeline, du coup c’est un peu gênant pour entendre les autres…comme dans la vraie vie encore une fois)

    Répondre
  28. Pour ce qui est de @jeanlucr, j’ai eu beaucoup plus d’interaction et de RT de sa part que bien des gens qui ne suivent que quelques comptes… (Mais bon, il est peut-être plusieurs personnes, même que c’est ce qui semble le plus plausible.)

    Sinon, je suis tellement d’accord avec le commentaire du dénommé Simon.

    Quand comme moi la réciprocité est une valeur importante, sinon la principale, j’aurai toujours tendance à suivre en retour les gens qui me suivent. Mais même en suivant cette ligne de pensée, je suis moins de personnes que mon nombre d’abonnés. Je n’irai pas jusqu’à suivre les comptes qui me rebutent…

    Et aussi, comment connaître quelqu’un sans le suivre un bout de temps? En regard de cette question, je me demande qui est le plus snob, celui qui suit une tonne de comptes ou celui qui choisi de ne pas suivre sur la foi de seulement quelques messages glanés au hasard du moment où il tombe sur un compte?

    Répondre
  29. Mybloglog, Facebook, Twitter, tu viens de décrire une de mes raisons de ne pas suivre une personne m’ayant sollicité. L’autre raison : ceux qui n’indiquent pas d’url de blog ou de site. Bien de ces demandeurs sont souvent des spameurs, non ? … Navré, je ne visite même pas ceux que tu mentionnes 😉

    Répondre
  30. @Renart Léveillé Pas faux le fait de « connaître quelqu’un sans le suivre un bout de temps ». Maintenant, je doute fort qu’en ajoutant tout le monde à la pelle permet d’avoir un point de vue sur l’ensemble des personnes, et donc de décider de les enlever ou de les conserver en abonnements.

    @Olivier SC C’est clair que l’URL joue énormément, mais il ne faut pas oublier que certains n’utilisent que Twitter sans blog ou site. Bien sûr, ça reste limité, mais ils existent.

    Répondre
  31. C’est quand même grâce à Twitter que certaines infos cruciales – que dis-je ! capitales ! – peuvent circuler. J’en veux pour preuve l’intervention à point nommé d’un chroniqueur de Keeg.fr dans une émission de radio, quelques minutes après l’annonce, d’abord non officielle, du décès de Monsieur Gris, alias Michael Jackson.
    Une des premières radios en France à avoir pu diffuser cette info, et c’était grâce aux tendances geek de Keeg !
    http://www.radiom.fr/podcast/18-bitanbwa/157.html

    Répondre
  32. @Hoggins!

    Que de souvenirs^^ J’espère que le phénix va renaitre de ses cendres d’ailleurs…

    C’est sûr que Twitter est une source énorme d’information, et sur ce genre d’info, pas besoin d’avoir 3 000 abonnements pour être au courant. :)

    Répondre
  33. « Maintenant, je doute fort qu’en ajoutant tout le monde à la pelle permet d’avoir un point de vue sur l’ensemble des personnes, et donc de décider de les enlever ou de les conserver en abonnements. »

    Rendu là, ça devient très personnel. Dans l’absolu, si quelqu’un que je suis publie peu et jamais au moment où je suis présent, je ne le lirai jamais, lui non plus (sauf si nous sommes RT en différé au bon moment). Nous serons alors un pour l’autre qu’une personne de plus dans le total de nos abonnements/abonnés. Qui ça dérange mis à part nous deux (mais il ne faut pas oublier que c’est dans l’absolu, qui n’est surtout pas une règle générale)?

    Quand je m’abonne au compte de quelqu’un, je le vois surtout comme une possibilité d’interagir (de toutes les manières). Et possibilité égale aussi à ce qu’il ne se passe rien. En ayant un grand nombre abonnements/abonnés, cela augmente seulement en nombre les possibilités, même si oui cela réduit les chances individuellement. Mais à combien de comptes n’est-ce plus positif? Pour y répondre, il faut à priori croire que chaque message de chaque personne qu’on suit se doit d’être lu.

    Pour ma part, je pense que, comme dans la réalitosphère (l’univers physique, ce qui nous entoure. Puisque le web est dans la vraie vie, dans la réalité), nous ne pouvons être partout à la fois. L’information circule et il y a de fortes chances qu’elle arrive à nos oreilles si nous désirons l’entendre.

    Répondre
  34. Tout d’abord merci pour ce post réaliste qui met les pieds dans le plat avec un ton non-pince-fesses comme la plupart des articles socialmediamarketing habituels. A force de communiquer pour communiquer, de faire du buzz parce que c’est à la mode, de faire la com politiquement correcte pour faire bien avant tout le monde, on en oublie de prendre du recul…
    Moi qui suis plutôt technique comme garçon, cela m’a toujours profondément perturbé de voir cette prise de pouvoir sur le web par des gens qui communiquent plus que tout les autres juste pour inonder le marché sans vraiment comprendre le sens profond des médias en général et du web en particulier.
    J’ai presque le même sentiment de frustration par moments qu’il y a un peu plus de 10 ans alors que les premières fournées de spam de masse envahissaient nos boites mail et que nos outils n’étaient pas prédisposés à filtrer un tel contenu d’information non désirée (et perdre ainsi énormément de temps ou le mail important…).
    C’est un peu le même principe aujourd’hui sur tous les nouveaux médias sociaux (ou même flux rss, le problème est identique). Les personnes qui suivent autant de personnes sur twitter ne le font uniquement que pour des raisons de développement de leur « marque » et pour en tirer profit. Il n’y a pas d’autre raison valable car la quantité d’information dans ce cas dépasse elle bien celle du spam des mails au final. Cela veut donc dire que l’information qui leur est pertinente est définie autrement.
    Plusieurs possibilités dans ce cas:
    – soit on fait une veille manuelle ou automatisée sur les news et tendances sur twitter (ou même sur les moteurs de recherche), auquel cas les gens suivis n’entrent pas en compte.
    – soit dans un client twitter avancé, on fait une sélection de mots clés sur les gens que l’on suit mais encore une fois, l’intérêt est minime par rapport à un suivi global sur twitter
    – soit on sait pertinemment quelles sont les 10 personnes sur les milliers que l’on suit qui ont la vraie info fraiche et on ne regarde que celles-là.
    De plus il n’y a pas vraiment besoin de suivre quelqu’un ou d’être suivi pour communiquer avec lui, n’avez vous jamais envoyer un thanks retweet à un inconnu juste parce que c’était sympa ou que vous partagiez un même point de vue ou centre d’intérêt?

    Quoi qu’il en soit il est juste impossible que des milliers de personnes aient des infos pertinentes et différentes à nous fournir. Si l’on regarde bien, seules quelques personnes fournissent du contenu exclusif et intéressant qui ensuite se propage très rapidement.
    Là ou cela pourrait se justifier, ce serait d’avoir des milliers de personnes à suivre, qui sont clairement identifiées par domaines d’activité, de compétence, de type d’informations et d’avoir des stats en temps réel pour mesurer les tendances et par analyse dégager de la masse les vraies informations pertinentes…

    Mais je suis peut-être trop techno-utopiste pour comprendre la réalité du market média…

    Désolé pour la longueur, et promis je te follow en sous marin uniquement pour être au courant d’un prochain post de ce type 😉

    Répondre
  35. Tu viens de soulever d’intéressantes questions avec cet article (pour preuve, les commentaires).
    Personnellement, j’ai choisi de suivre qu’une petite poignée de comptes. Ça peut paraître « snob » (non mais ça sort d’où cette expression ??) mais ça me permet de lire TOUS les Tweets ! (notamment pour tenir à jour ma catégorie « Tweets Insolites »). Mais contrairement à d’autres, j’utilise quasiment que mon iPhone pour Twitter, l’appli TwitterFon me permet de savoir combien de Tweets je n’ai pas lu depuis la dernière fois que je l’ai ouverte (je prends donc le temps de les lire).

    Sinon, je pense qu’une solution comme Cadmus (que Flav cite et qu’il a déjà présenté sur son blog) permet de faire un énorme tri au sein de la timeline. Ça lui permet certainement d’avoir beaucoup plus de contacts.

    @Keeg : félicitation pour ton article… 😉

    Répondre
  36. @Rui Je ne vais pas avoir grand chose à rajouter, ton commentaire est très pertinent, merci pour celui-ci. Bien sûr qu’il faudrait savoir ce qu’est une information, mais il est effectivement impossible que des milliers de personnes est une information.

    Je pense cependant qu’au travers des commentaires, on a vu qu’il y avait de multiples utilisations de Twitter, et toutes se justifient.

    Répondre
  37. J’utilise les listes thématiques mais je ne sais pas ce qui se passe, notamment dans le seo, mais il y a de moins en moins de bon tweets qui y ressorte.
    Je retourne de plus en plus dans igoogle pour retrouver de bon articles qui ne sont pas forcément tweetés.

    Répondre
  38. gorgo

    C’est dingue comme à chaque fois que tu parles de Twitter, tu crée le RamDam (oh putain j’ai réussi à le caser :) )
    Au fait, joli le bolidage de ta page Twitter (Wooooowwwww Comme je gère !).

    Désolé pour ce commentaire super utile, mais twitter pour moi c’est juste comme le wall street de l’internet. C’est le bordel. Y’en a partout et seulement les plus influents arrivent à se faire entendre.

    Twitter c’est naze ! (oh le vilain troll)

    Répondre
  39. J’ai testé vaguement Cadmus, je n’ai pas tout compris (mode#BouletON). Il m’affichait les tweets d’il y a deux heures et je n’ai pas trouvé comment rafraîchir…
    :-))

    [Je suis sûr que ça vient de moi et Cadmus a l’air intéressant, je précise ! :-) ].

    Répondre
  40. @Gorgo, number one, pardon, numéro un sur le français. C’est sûr que ça fait du ramdam, d’ailleurs, en moyenne hier de 10 heures du matin (publication de l’article) à minuit, il y a eu une visite à la minute.

    Répondre
  41. Bon, j’ai 94 abonnements, que des gens dont les propos m’intéressent. Aucun rapport avec mes followers (142) même si certains sont en effet dans les deux listes. Ayant la chance de pouvoir suivre très régulièrement dans la journée les tweets, je gère bien…
    Mais si jamais j’ai un déplacement pro, ou que je bouge le week-end, évidement, impossible de rattraper ce que j’aurais loupé ! Peut-être est-ce ça : ceux qui ont autant d’abonnements ne tiennent comptent que de ce qu’ils ont sous les yeux au moment où ils sont sur Twitter. Tant pis pour ce qu’ils loupent. De plus, quelqu’un comme @jeanlucr ne retwette pas mais poste lui-même ses infos ; est-ce que ces comptes-là retwettent beaucoup ? Ce serait un signe qu’ils lisent ce qu’écrivent les gens qu’ils suivent je pense…
    En tout cas, très bon article, c’est retweeté :) !

    Répondre
  42. Me concernant je début sur twitter @GhaliLaraqui , j’ai pour le moment 28 followers, mais en même je ne suis que 23 personnes, j’ai jamais pensé à suivre tout « sur mon passage » pour qu’il me refollow après, mais à part ça je vois pas d’autres solutions pour augmenter mon nombre de followers, je pourrais follower tout le monde en attendant qu’ils me follow puis je les suprimmes, mais le soucis que ce sera juste le nombre de folllowers qui va augmenter, l’important c’est la qualité, c’est à dire s’ils sont interessés par ce qu’on fait pas par courtoisie

    Répondre
  43. Sapaka

    Très bon article. Je suis d’accord.
    Pendant longtemps, j’ai meme poussé le vice à bloquer les gens qui me followaient alors qu’ils suivaient des milliers de personnes. Pour moi, c’est un foutage de gueule qui m’ennerve et me vexe plus qu’autre chose!
    Moi, je m’intéresse vraiment à chacun de mes followers

    Répondre
  44. Sympa le troll sur ma personne. Si, si, j’apprécie. L’intérêt d’Internet c’est de pouvoir dire n’importe quelle connerie sur n’importe qui. Il ne faut donc absolument pas se priver. Quoi de l’humour ? C’est de l’humour à la con, et j’apprécie pas. J’apprécie pas les stéréotype : locks = fumeur de joint. Ca a l’air gentil, comme ça, un stéréotype, mais en fait c’est méchant. Juste a coté, on les stéréotypes sur les noirs. Juste à coté, ça s’appelle le racisme..

    Si tu ne comprends pas, on peut peut être t’expliquer. Il suffit de le demander pas trop agressivement. Oui, je sais, le kikimeter marche toujours et les comptes qui ont K followers ça impressionne toujours un peu. « Mais comment font ils ? » Vieille question : comment font papa et maman ? est ce qu’ils aiment tous leurs enfants ? Est ce qu’ils m’aiment plus que les autres ? Oui kreek ! toi je t’aime. Plus que les autes

    Comment fait-on ? Les autres, je ne sais pas. Voilà comment je fais. Il suffit de le laisser aller au flow. Lacher prise. Ne pas tenter de maitriser la timeline. C’est comme le surf, en fait. Une fois que l’on a accepté cela, on peut avoir de vraiment belles surprises. Alors bien sur, il faut aussi accepter de manquer beaucoup de choses. Il faut être capable de ne pas tout vouloir surveiller.

    Il faut aussi accepter de prendre le temps de répondre à tous les @toi qui te sont adressés. Je ne suis pas une marque, et j’ai donc un traffic très raisonnable sur ce flux. Cela m’est donc encore possible. Lorsque cela ne sera plus le cas, j’aviserai

    Il y a en fait deux stratégies. 1. Avoir une übertimeline : des gens bien informés, voir surinformés qui twittent sur le domaine qui vous intéresse. 2. le zergling : rien d’ordonné, rien de précis, mais BEAUCOUP, en GRANDE QUANTITE. Chaque stratégie est valable et aucune ne permet de dire que la personne a peu de respect pour ses followers. Car on peut avoir 30 followers et les prendre comme les derniers des imbéciles, ou exploiter leur présence en ligne.

    Répondre
  45. Mon dieu, je suis désolé de t’avoir offusqué par mon racisme exacerbé. Tu m’étonnes, depuis qu’un de mes anciens locks m’a sauvagement chatouillé le creux de mon oreille, j’ai la haine mon frère.

    Arrêtons le délire, racisme, racisme, racisme… Foutaise oui, il va falloir arrêter la coke (oups !) pour éviter de débiter des conneries et de transformer humour à la con basé sur des stéréotypes et lepéniste en forme. Maintenant, si tu n’es pas capable d’aller au delà, tant mieux, je n’aime pas l’uniformité. On n’a pas la même face, mais on a le même OS.

    Mais attention ! Je conçois très largement que les stéréotype sont totalement débiles. C’est bien pour ça que j’aime les utiliser.

    Pour le reste, j’ai rien à dire, si ce n’est que c’est bien d’avoir un témoignage d’utilisation d’un des protagonistes sans consentement. Merci.

    Mais bon finalement, ce dernier point, on s’en fou, un mollard de haine, c’est quand même autrement plus bandant.

    Je te laisse placer les guillemets et smileys, prends comme ironie ce qui t’arrange. J’aime l’esprit libre et le discernement.

    Répondre
  46. Arf dommage, on était pas si loin du point Godwin ! Quelques échanges de plus, et on citait qui-vous-savez !
    J’en suis presque déçu…

    Répondre
  47. Je suis aussi 100% avec l’article, ont suis souvent des personne par intérêt commun pour leur infos pertinente ou pas.
    mais suivre plus de 500 personnes ne permettent pas de lire correctement les infos et d’en louper a coup sur.

    Répondre
  48. bon le bla bla de tout le monde c est bien mais l essenciel et qui a trouver la methode pour faire pareil moi c a m interresse

    apres ce que les autres font de leur nombre incroyable d abonner j en ai rien a foutre

    alors qui a la methode pour faire aussi bien qu eux ?
    @remygrasse sur twitter

    Répondre
  49. LA SOLUTION EST MATHEMATIQUE

    UNE REGLE CACHEE DE TWITTER EST QUE L ON PEUX SUIVRE 10 % DE PERSONNES DE PLUS QUE CE QUE L ON AS DE PERSONNES QUI ME SUIVENT APRES LES 2000 PERSONNES A SUIVRES

    exemple je suis 2000 et personne ne me suis
    je ne peux plus suivre personnes

    je suis 2000 et 2000 personnes me suivent
    je peux suivre 10 % de 2000 soit 200 personnes de plus

    DONC POUR SUIVRE BEAUCOUP DE MONDE BEAUCOUP DE MONDE DOIT ME SUIVRE

    @remygrasse sur twitter

    Répondre

Laisser un Commentaire