4 différences Référencement entre Google, Bing et Yahoo

Les différences entre Google, Bing et Yahoo

Il y a quelques semaines, j’ai créé un mini-site Internet, avec pour seul objectif de positionner pour l’instant ce site sur une requête non-concurrentielle (quel objectif ! :D). Depuis sa mise en ligne, je n’ai quasiment pas travaillé le référencement… et tant mieux. Cela permet d’accroitre les différences entre les 3 moteurs de recherche étudiés ici, Google, Bing et Yahoo, que je vais détailler et vous expliciter à partir de l’exemple de ce site.

L’objectif sur site Internet, formation-bpjeps.com est de se positionner en numéro 1 sur une requête non-concurrentielle, savoir UC BPJEPS (pas fou le mec, il se fait un lien). Je n’ai malheureusement pas eu le temps, ou pris le temps d’aller chercher du backlink… D’ailleurs, c’est un exercice périlleux lorsque le site ne possède pas un gros contenu.

Avant de titrer les conclusions, je tiens à préciser la chose suivante : ce que je raconte ici n’a pas de valeur à être universel, je prends un exemple que je dissèque sans rentrer dans le détail, donc en prenant forcement des raccourcis. Je tiens tout de même à dire que les faits que je vais décrire me semble malgré tout valable sur de  nombreux exemples.

L’influence du contenu pour le référencement sur Google, Bing et Yahoo

Le contenu du site Internet est complètement optimisé (voire même sur-optimisé) pour la requête UC BPJEPS. Voici la position de cette requête sur les 3 moteurs de recherche :

  • Requête sur Google : 6ème position
  • Requête sur Bing : 1ère position
  • Requête sur Yahoo : 1ère position
Bing et Yahoo

On peut, il me semble, facilement en déduire que le contenu est largement plus important pour Bing et Yahoo que pour Google. Je sais, c’est une conclusion simpliste, mais c’est un fait. Là se pose la question de la pertinence et du spam, mais j’y reviens un peu plus tard.

L’influence du nom de domaine pour le référencement

J’ai déjà écrit un billet sur l’importance des mots-clés dans l’URL. En gros, pour les flemmards qui n’ont pas envie de lire le billet en lien, on admet généralement sur Google que le nom domaine n’a que peu ou pas d’impact. Il me semble tout de même que l’impact indirect est puissant, dans la mesure ou on utilise souvent le nom du site pour en faire un lien. Et quand on connait la valeur de l’ancre d’un lien pour le référencement, on ne peut qu’être convaincu par la valeur au moins indirecte des mots-clés-URL pour le référencement.

Le nom de domaine de mon exemple est formation-bpjeps.com, soit, comme mots-clés dans l’URL, Formation BPJEPS. Le site Internet n’est pas (vraiment) optimisé pour cette requête (pour l’instant), et il n’y a pas de liens entrants avec comme ancre Formation BPJEPS (sauf celui que je viens de faire à l’instant bien évidement). Alors bien entendu, il y a dans le contenu le mot BPJEPS, et aussi le mot formation. Vous dire que le positionnement que je vais vous citer et uniquement dû au nom de domaine en lui même serait usurpé. Mais tout de même. Il existe plusieurs centaines de formation BPJEPS dans tout le pays.

  • Sur la requête formation BPJEPS sur Bing : 2ème postion
formation bpjeps sur bing
  • Sur la requête formation BPJEPS sur Yahoo : 2ème site, 3ème position
formation bpjeps sur yahoo

Je trouve le résultat sensationnel, même si, convenons-en, la requête recherchée n’est pas d’une sensationnelle concurrence. A contrario, sur Google, le site Internet n’apparait pas dans les 20 premières pages. Pour compléter l’influence du nom de domaine (et du contenu), je recherchais pas plus tard qu’il y a quelques heures le site Internet d’un artisan. En tapant le nom de l’entreprise sur Google, le site Internet en question n’apparaissait pas. Sur Bing, bienvenu en première position pour cet artisan. Le nom de domaine correspondait exactement à la requête.

L’influence des liens pour le référencement sur Google, Bing et Yahoo

Et c’est justement avec ces constations qu’on peut en conclure que les liens ont une influence majeure sur Google, et que ces liens là semblent avoir une importance moindre sur Bing et Yahoo. Attention bien entendu, il s’agit de constatation rapide sur un seul exemple, mais que j’ai constaté à différentes reprises. Vive la tyrannie du backlink.

Quel est le moteur de recherche le plus pertinent ?

A travers toutes ces constations, je pense que se pose clairement la question de la pertinence, puisque c’est là dessus qu’on juge un moteur de recherche. La question est assez difficile, mais il est clair que sur la requête UC BPJEPS, Bing et Yahoo sont largement plus pertinent que Google, puisque clairement le contenu le plus précis et le plus détaillé provient bien du site sortant en première position. Par contre, se pose la question de la possibilité semble-t-il facile de mettre en place de gros sites Spam pour truster le haut de ces deux moteurs de recherche.

Pour la requête Formation BPJEPS, on peut se poser la question de la pertinence d’une 2ème ou 3ème position. La site n’aborde finalement qu’un aspect de la formation, sans détail et sans aborder bon nombre de sujets.  Bien des centres de formation ont des contenus plus pertinents  (mais sans doute moins (sur-)optimisé) sur le thème de la formation BPJEPS. Sur Google, aucune trace du site Internet testé sur les 20 premières pages. Est ce logique ? Je ne crois pas non plus.

Au final, j’ai l’impression qu’il est plus difficile de se positionner sur Google pour un non-initié dans la mesure où le contenu est, j’ai envie de dire, secondaire. Les exemples de mon artisan et de mes UC en BPJEPS sont criants : Bing et Yahoo sont largement plus pertinents que Google.

Seulement sur ces exemples ? Possible…

8s Commentaires à “4 différences Référencement entre Google, Bing et Yahoo”

  1. Ta conclusion est intéressante et on en arrive, il me semble, à peu près à ce que je m’imagine sur ces trois moteurs de recherche : Google est le plus tourné vers les « gros » sites, plutôt que par leur contenu. Google serait une sorte de Wikio géant ? 😛

    Mais j’ai peur que le sujet soit si complexe qu’il échappe en réalité aux créateurs de ces moteurs de recherche.

    Perso, ce qui me fait plus peur, c’est la capacité -et l’utilisation de cette capacité- de Google à « rayer » un site du Web.
    Désolé de prendre l’exemple de mon site mais par exemple, en Décembre dernier, Google m’a flanqué un PR0 sans explication (soupçon de SEO je crois) et je suis tombé à 10% de mon trafic habituel (venant de google).
    De même, et c’est sa marotte depuis quelques temps, il me fait chuter dans toutes les recherches sous prétexte que mon site met 47 secondes à se charger. C’est naturellement absurde et contradictoire avec ses propres graphiques qui montrent 1,8s de chargement en moyenne mais ça ne le dérange pas.
    Je n’ai pas vu un tel comportement chez Yahoo ou Bing, même si ceux-ci sont tout de même furieusement minoritaires en France.

    Enfin, et je reviens un peu à ce que tu as dit, je ne pense pas que c’est sur la pertinence des résultats que Google t’affiche qu’il y a un soucis mais dans sa capacité à oublier certains sites.
    En gros, Google affiche des résultats pertinents mais n’en fait sûrement pas une liste exhaustive, alors que les deux autres m’ont l’air de plus se risquer avec des résultats qui peuvent être moins pertinents mais qui leur semble intéressants.
    Ce qui fait que l’utilisateur est ravi de Google mais que le webmaster s’en arrache les cheveux ^^

    Répondre
  2. Je ne pense pas, dans la mesure ou je n’ai pratiquement pas de liens. Google sanctionnerait en simplifiant une évolution non-naturelle des liens, ce qui ne peut en aucun cas être valable ici. 😉

    Répondre
  3. Effectivement, le ping n’a pas fonctionné, et je n’ai rien dans mes SPAM. Merci d’avoir averti du lien.

    Répondre
  4. Sur des sites nouveaux, j’ai le même comportement que toi, à savoir des positions hautes très faciles à obtenir dans Bing et Yahoo uniquement grâce au contenu des sites.

    Ces 2 là n’ont pas encore totalement pris le virage du net social, et semblent attacher moins d’importance aux backlinks, à leur qualité…

    On peut aussi penser qu’ils ont quelques années de retard, et si leur utilisation augmente, ils connaitront de plus en plus de spams et suivront le même chemin.

    Répondre
  5. Bonsoir a tous,
    J’ai encore un exemple concret je propose mes services informatique sur Arnage (dans le 72)
    j’ai donc créer un site informatiquearnage.fr il y a 1h j’ai ensuite fais une soumission dans google et Bing
    résultat sur Bing je me retrouve en 2 eme position et dans google 22eme avec la requête Informatique Arnage
    je pense que Bing regarde beaucoup plus le nom de domaine que google.

    Répondre

Laisser un Commentaire